toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mont du temple : pourquoi Moshé Dayan a renoncé à la souveraineté israélienne par Pierre Lurçat


Mont du temple : pourquoi Moshé Dayan a renoncé à la souveraineté israélienne par Pierre Lurçat

« Israel gagne Jérusalem et offre son sacro-saint Mont du Temple à l’ennemi par laicisme ». Cela semble dingue et pourtant…

L’ouverture des archives nationales israéliennes, 50 ans après la Guerre des Six Jours, met en lumière certains événements qui ont façonné l’histoire de la région, et permet de découvrir des aspects méconnus du conflit israélo-arabe. Parmi les dossiers révélés au grand jour ces dernières semaines, figure celui du Mont du Temple, qui contient notamment une série de lettres envoyées par le directeur du département musulman au ministère israélien des Cultes, Yaakov Yehoshua (père de l’écrivain A.B. Yehoshua) *. Dans ces lettres, adressées au ministre des Cultes, Zerah Warhaftig, Yehoshua se plaint à ce dernier de l’attitude à son égard du ministre de la Défense, Moshé Dayan, qui l’a progressivement privé de ses compétences concernant l’endroit le plus symbolique et le plus stratégique : le Mont du Temple et la mosquée qu’il abrite.

Avant la guerre des Six Jours, en effet, le ministère des Cultes exerçait sa compétence à l’égard des mosquées situées sur tout le territoire israélien. Lors d’une rencontre entre Yehoshua et les dirigeants musulmans sur le Mont du Temple, en juillet 1967, celui-ci aborde ainsi le sujet des prêches, en rappelant à ses interlocuteurs qu’il ne s’est jamais jusqu’alors immiscé dans le contenu des prêches prononcés dans les mosquées, mais qu’il souhaite que ceux-ci soient empreints d’un esprit pacifique et fraternel. Son appel est accueilli de manière tout à fait positive par les dirigeants musulmans, et les premiers prêches respectent pleinement son appel à la tolérance.

Mais ce statu quo pacifique ne va pas faire long feu. Très vite, le ministère des Cultes est dessaisi de sa compétence sur le Mont du Temple par le ministre de la Défense, Moshé Dayan. Celui-ci, auréolé de gloire au lendemain de la victoire israélienne de juin 1967, a une vision des choses tout à fait différente de celle de Yaakov Yehoshua et du ministère des Cultes. Sa priorité est en effet de désamorcer le “baril de poudre” que représente à ses yeux le Mont du Temple, en remettant les clés de ce “Vatican” israélien – selon ses termes – à qui voudra bien en assumer la responsabilité. L’attitude de Dayan est conforme à l’ethos sioniste laïc, qui domine à l’époque la société et les élites israéliennes.

Car, contrairement aux pères fondateurs du sionisme politique, de Herzl à Jabotinsky, qui considéraient le Temple de Jérusalem comme un élément central du patrimoine spirituel et national juif, aux yeux de Dayan il ne s’agit pas tant du patrimoine ancestral que d’un problème encombrant, et qu’il faut régler au plus vite. Une autre explication, qui n’est pas contradictoire, voudrait qu’il ait conclu un accord avec le Waqf musulman, renonçant à la souveraineté en échange d’une autorisation tacite de mener des fouilles archéologiques “privées” sur l’esplanade…**

Quoi qu’il en soit, la politique de Dayan a été appliquée avec les conséquences que l’on sait. Le Waqf jordanien a pris possession des lieux, faisant payer l’entrée des mosquées aux visiteurs israéliens et se conduisant en maître sur le Mont du Temple, laissant aux fidèles juifs le Kottel (mur occidental, dit “des Lamentations”) en contrebas, tandis que le rabbinat israélien interdisait aux Juifs de monter sur le Mont, alléguant des raisons religieuses. Ce nouveau statu quo fragile a perduré pendant plusieurs décennies.

Ces dernières années, il est remis en question, notamment par le nombre croissant de Juifs qui se rendent sur le Mont du Temple, malgré les vexations que leur font subir les gardiens du Waqf, mais aussi par la présence de militants islamistes envoyés par le Mouvement islamiste, proche des Frères musulmans. Quant aux prêches du vendredi dans la mosquée, cela fait longtemps que leur contenu n’est plus soumis à aucun contrôle et qu’ils incitent régulièrement à la violence et à la haine des Juifs. Le père d’A.B. Yehoshua a de quoi se retourner dans sa tombe.

* Voir l’article d’Arnon Segal, “Comment le Waqf a acquis son statut dominant”, dans le quotidien israélien Makor Rishon 2.6.2017.

** Explication rapportée par l’islamologue israélien Motti Keidar.





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Mont du temple : pourquoi Moshé Dayan a renoncé à la souveraineté israélienne par Pierre Lurçat

    1. Robert Davis

      On peut vraiment dire que Dayan était un crétin, courageux certes mais un crétin !donner le Mont du Temple pour…avoir la possibilité d’y faire des fouilles!!!En gardant le Mont il n’aurait pas pu faire des fouilles ce con? typique des imbéciles sans cervelle. Je respecte le courage c’est une grande vertu mais le cerveau aussi.

    2. Parole de jj

      Attention courage le dire vite càr les courageux c’était pas lui seul mais les hommes qui se sont battues àvec courage ils étaient atirés comme des aimonts sur cette ville de jerusalem et il fallait le voir aussi le Rav Goren qui prier Dayan a bien réfléchir avant de prendre une decision de remettre quoi que se soit aux arabes , mais que voulez vous sait ça lorsque l’on ne connaît pas la religion d’où l’on vient on n’à pas d’arbre et pas de racine , alors merci MR Dayan pour tous les problemes que vous avez laissé vous et vos collègues de gauche et qui eux continuent dans cette même alignement votre héritage aux autres générations .

    3. Malcolm Ode

      Récupérer le Mont du Temple et Jérusalem dans leur totalité, détruire Al Aqsa, Médine et la Mecque comme ils ont détruit Palmyre, les Bouddha d’Afganistant, le WTC… me paraissent être des priorités humanitaires qui devraient être soumis à l’ONU sous l’égide de L’UNESCROC »

      Ah! On fait exactement le contraire! C’est balou!

    4. Salmon

      je ne comprends pas cette décision
      donner les clées de la maison à des arabes pour entreprendre des fouilles
      il fallait garder les clées et faire des fouilles , tous les problèmes que ça a engendré

    5. Akerman Michel Israël

      Ce fut une erreur monumentale et si les Rabbins ne souhaitaient pas que les Juifs montent sur le Mont du Temple (alors que l’on connait très exactement les endroits où il nous est interdit de poser les pieds) il auraient du interdire aux musulmans d’y poser leurs propres pieds où ils veulent.
      Il n’est jamais trop tard pour réparer une erreur !
      Qu’attendons nous pour empêcher les islamistes antisémites de se prendre pour les propriétaires de notre plus Grand Lieu Saint ?

    6. Circonstances exténuantes

      Renoncer à la souveraineté en faveur des intégristes musulmans en échange de la possibilité de mener des fouilles privées, comme dit dans cet article, n’est pas logique.

    7. Jan Favre

      Que Ha Shem nous épargne cette coupe. Si la prochaine guerre mondiale devient inévitable opposant le djihadisme aux non-musulmans et Adonai nous donne de nouveau la victoire, il sera temps de déplacer les superstructures islamiques, pour faire place au troisième temple, dans un coin du Néguev et créer à l’intérieur des dites structure un musée de l’holocauste des 300 millions de victimes non-musulmanes massacrées pendant les 1500 ans de djihad.

    8. Robert Davis

      Tout le dogmatisme archi stupide de la gauche imbécile est dans la décision de ce crétin de dayan: ils sont persuadés ces crétins que c’est en…donnant, en se « débarrassant » de tout qu’on obtient la paix! C’est évidemment archi faux et le contraire de la réalité, et 1000 exemple le prouvent cela mais il n’y a rien à faire ça ne rentre pas dans le cervelas de ces gauchistes de m. Tant qu’il n’auront pas détruit la planète par les guerres mondiales qu’ils provoquent en refusant de faire face à l’adversaire y compris des petites guerres préventives, ils ne l’admettront jamais.Ils préfèrent crever plutôt que d’admettre leur lâcheté, égoisme (après moi le déluge…) et leur profonde stupidité!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *