toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lettre de la franco-Tunisienne Henda Ayari à Macron « Il est de votre responsabilité de lutter sans compromis contre l’Islam radical qui éduque les enfants dans la haine d’autrui et qui est le véritable terreau du terrorisme »


Lettre de la franco-Tunisienne Henda Ayari à Macron « Il est de votre responsabilité de lutter sans compromis contre l’Islam radical qui éduque les enfants dans la haine d’autrui et qui est le véritable terreau du terrorisme »

.

Dans une lettre ouverte adressée le 14 juillet 2017, jour de la Fête nationale (1), au Président de la République Emmanuel Macron, aux présidents du Sénat et de l’Assemblée Nationale, au Premier Ministre et au Président du Conseil économique, la franco-Tunisienne Henda Ayari a appelé le gouvernement à tenir ses promesses et à prendre des mesures vigoureuses contre l’islam politique.

« Je vous écris pour vous demander de faire de la lutte contre l’islam radical la priorité des priorités. C’est d’ailleurs ce que demandent les Français. Le radicalisme n’est ici pas seulement spirituel ou religieux. Il est politique », écrit-elle.

En 2016, Henda Ayari publiait un témoignage relatant son expérience de femme « rescapée du salafisme en France » (2). Elle a également créé en 2015 l’association Libératrices, visant à « créer un réseau d’entraide pour soutenir la cause des femmes » (3).

Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

Extraits de sa lettre ouverte : 

« (…) C’est mon attachement profond à la France, ma terre natale, aux valeurs de notre République, et particulièrement à la devise « liberté, égalité, fraternité », qui m’incite à vous écrire cette Lettre ouverte.

Je vous écris, Messieurs, en ce 14 juillet, date de notre Fête nationale, journée pourtant endeuillée par le terrible attentat de Nice le 14 juillet 2016 et auquel vous rendez hommage aujourd’hui auprès des victimes et des habitants de Nice.

A la suite des attentats de 2015, qui ont été un électrochoc pour moi comme pour l’immense majorité de nos concitoyens et de la communauté internationale, j’ai décidé de parler publiquement de mon passé de femme salafiste, de m’exprimer sur les raisons de ma chute puis de ma renaissance et de réfléchir aux voies et moyens de l’éviter pour d’autres.

J’ai été entraînée dans le salafisme, j’ai été violentée par un mari lui-même embrigadé. Je me suis évadée de cette prison par amour de mes enfants et parce qu’à un moment décisif, j’ai trouvé du travail.

Aujourd’hui, je considère qu’il est de mon devoir, de ma responsabilité de m’engager pour promouvoir les valeurs de la République auprès de ces jeunes, souvent des femmes, tentés par les sirènes d’un Islam dévoyé, radical et hostile à la République.

Je veux témoigner pour que mon parcours puisse servir à d’autres, pour que d’autres femmes et jeunes filles ne tombent dans les mêmes pièges qui ont anéanti 15 années de ma vie et qui menacent la République.

Je reçois des milliers de messages de soutien, d’espoir mais aussi de ces femmes désemparées cherchant à sortir de la tentation de la radicalisation ou de cet enfer sectaire dans lequel elles sont déjà tombées. C’est aussi pour elles que je me bats.

Pour toutes ces raisons, aujourd’hui, Messieurs, je vous écris en femme libre, musulmane et laïque qui a décidé de se battre pour sa liberté, pour défendre les droits des femmes et les valeurs d’un pays libre.

Je vous écris pour vous demander de faire de la lutte contre l’islam radical la priorité des priorités. C’est d’ailleurs ce que demandent les Français.

Le radicalisme n’est ici pas seulement spirituel ou religieux. Il est politique. Si la laïcité garantit la libre expression de la religion, le concept même d’islam politique, autant que le seraient ceux de catholicisme ou de judaïsme politiques, est par essence contraire à la laïcité et ne peut que dévoyer un islam de paix et respectueux d’autrui.

Lutter contre le terrorisme, développer les moyens de renseignement et de sécurité est indispensable. Mais cela ne suffit pas. Il faut mettre autant d’efforts dans l’éradication des causes du passage à l’acte ou des agissements criminels de centaines de jeunes embrigadés.

Messieurs, il est de votre responsabilité d’assurer non pas seulement la sécurité des citoyens, mais aussi leur liberté, en luttant avec détermination et sans compromis contre une idéologie qui gangrène nos valeurs les plus fondamentales, qui ramène la femme, au mieux au rang de sous-citoyenne, au pire à celui d’objet, qui éduque les enfants dans la violence et la haine d’autrui et qui est le véritable terreau du terrorisme.

C’est pourquoi je vous appelle solennellement à adopter des mesures courageuses qui seules préviendront l’embrigadement idéologique et sectaire dans l’Islam politique de centaines de milliers jeunes désœuvrés et en quête de sens et de repères, processus véhiculé par des milliers de petits soldats du djihadisme et du salafisme, souvent Français eux-mêmes.

Le 20 juin dernier, lors du dîner officiel du Conseil Français du Culte Musulman, vous avez, Monsieur le Président de la République, proposé trois priorités : « le combat contre le fanatisme et sa diffusion », la lutte « contre une pratique de l’Islam organisant une ségrégation au sein de la République », « la formation des imams et des enseignants ». (…)

  •  (…) si une femme est libre de porter le voile, quand bien même une soumission prétendument consentie demeure une soumission, combien d’entre elles le font sous la pression de leur mari, de leur famille et de leur quartier ? Il faut, selon moi, faire interdire effectivement le voile intégral (niqab ou burqa) sur tout le territoire, comme l’a fait le Maroc, apporter un soutien psychologique et social aux femmes désirant abandonner le voile (intégral ou non), développer dans les quartiers et dans les écoles des campagnes d’information et de sensibilisation des jeunes femmes sur la laïcité, l’égalité entre les femmes et les hommes et les valeurs républicaines (…) »

Henda AYARI

Présidente de l’association Libératrices

Notes : 

(1) La lettre intégrale a été publiée par l’organe de médias en ligne Opinion-internationame.com

(2) «J’ai choisi d’être libre, rescapée du salafisme en France» (Flammarion)

(3) Page Facebook de l’Association

En achetant le livre de Henda AYARI « J’Ai Choisi d’Être Libre » vous aiderez Europe Israël qui recevra une commission de 5%.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Lettre de la franco-Tunisienne Henda Ayari à Macron « Il est de votre responsabilité de lutter sans compromis contre l’Islam radical qui éduque les enfants dans la haine d’autrui et qui est le véritable terreau du terrorisme »

    1. sarah

      Excellente lettre criante de vérité : l’Islam en France est un Islam politique et non pas religieux qui veut changer ce pays en un territoire islamo-conservateur comme en Turquie. Porter le voile pour ses femmes, c’est porter un étendard,ou un drapeau militant pour revendiquer et imposer une société salafiste sectaire .

      Macron refuse de se battre contre cet Islam : je suis totalement opposée à ces idées sur la laïcité, sur l’islamisme et sur l’immigration parce que ce sont des idées dangereuses. Si demain, l’UOIF tient des propos misogynes, antisémites et homophobes dans un de ses nombreux congrès, il ne le dissoudra pas même s’il l’a dit au cours du débat avec Marine Le Pen car pour se battre contre ces sectes islamiques, il faut avoir un énorme courage et une énorme volonté, ce qu’aucun homme politique n’a eu jusqu’à présent parce que la trouille leur tord les tripes et qu’il serait prêt à vendre le modèle de vie à la française contre quelques voix musulmanes.

    2. Armand Maruani

      Ce n’est pas par hasard que cette femme tunisienne défende son indépendance vis à vis de cet islam misogyne et violent .

      Les femmes grâce à Bourguiba ont obtenu des droits qui n’existent dans un aucun pays musulman notamment en cas de divorce où l’homme repart en caleçon .

      Par ailleurs Il ( Bourguiba ) a été jusqu’à autoriser l’avortement mais la scolarisation a été l’une des plus belles acquisition pour la jeunesse .

      Et aujourd’hui ces femmes en Tunisie qui tiennent à préserver leurs droits sont les plus farouches opposantes à l’obscurantisme de cette secte criminelle .

      Donc il n’est pas étonnant de voir cette femme tunisienne apporter son expérience sur le sol français où elle vit en s’exprimant librement avec courage .

    3. Albatros

      « je vous écris en femme libre, musulmane et laïque »
      Non madame ! on ne peut être femme libre et laïque et être musulmane !!!
      Si vous avez lu l’histoire de Mahomet et celle de l’islam, voire quelques adiths parmi les 7500 à disposition des ulémas ra-di-caux, vous ne pourriez accepter l’esprit inhumain de cette constitution écrite par les 3 califes suivant l’initiateur: abou bakr, omar et uthman. Quand les musulmans auront assez proliféré pour être majoritaires en France, dites moi QUI va empêcher les religieux de prendre le pouvoir au nom d’Allah, et donc d’y faire régner la charia, cette charia qui soumet par une menace et violence inhumaines soumet le peuple !! Donc comme beaucoup de musulmans, vous préférez chasser les ultras pressés, et laisser l’islam envahir calmement et dans le temps cette démocratie si perverse pour l’islam…J’aurais aimé comme « Frère Rachid » (voir sur Youtube ses videos,) que vous déclariez l’islam incompatible avec la laïcité et la liberté dont vous vous réclamez en tant que (?) musulmane.Faites l’analyse et le bilan de 14 siècles de conquêtes (et la méthode) ainsi que tout ce qui se passe dans le monde: depuis le 11/09/2001 jusqu’à cette ignoble tuerie de Nice, la dictature dans TOUS les pays musulmans (ayatollahs rois ou colonels) et la peur dans tous les pays du monde (plus aucun lieu public ou aéroports dans le monde sans policiers et militaires). Et JAMAIS les musulmans ne voudront changer un iota de ce livre de malheur qui, pauvres ingénus, serait descendu du ciel. Vous croyez donc en allah le sage, miséricordieux qui fait tous ces morts au moyen orient et ailleurs (frères musulmans, chiites sunnites, al qaida daesch boko haram tous suiveurs d’Allah).
      SVP écoutez Frère Rachid et Madame Wafa Sultan, et renseignez vous sur votre « religion de paix et d’amour » qui a fait 270 millions de morts pendant ses conquêtes e tant de millions d’esclaves !!

    4. Pinhas

      Bravo Madame . Votre lettre est le reflet parfait de ce que pense et souhaitent la plupart des Français de toutes confessions .

      La religion ,c’est intime , privé et non publique .

      Lorsque les muzz ont demandé de supprimer la crèche de Noël il fallait que l’état dise ok mais dans ce cas pas de voile , pas de barbes , pas de chemise de nuit ni de pantoufle dans l’espace publique .

      Pour ma part , je ne crois pas un instant que macro fera le nécessaire pour mettre en pratique ces interdictions car il a été élu comme hollande grâce aux voix des muzz .

    5. María

      La résistance musulmane à l’islamisme passera essentiellement par la femme. Le combat de cette jeune femme revenue des ténèbres est honorable. Ceci dit, le voile intégral est déjà interdit. Il faudrait tout bonnement interdire le voile chez les mineures le plus souvent imposé par le père et qui véhicule une image déplorable de la gent féminine à l’intérieur de la fratrie et dès le plus jeune âge.

    6. María

      Et je rajouterais, la déchéance de nationalité voire l’expulsion du territoire, pour les parents qui font exciser leur fille.

    7. Alain

      La Kahina

      je suis d’origine Kabyle non musulman d.eu merci
      je parle de choses dont je connais les vérités
      il n’y à pas de bon ou de mauvais musulmans il sont tous pour leurs Allah
      et rien pour les hommes ,

      la Tunisienne me fais rire aussi 15 ans de salafisme , et elle n’a toujours pas compris , effectivement le venin est fort puisqu’il y à diablerie
      elle est toujours musulmane , chère madame il est écris dans votre Coran ,
      tout ce qui n’est pas écris dans le Coran est pêché
      ( la laïcité , la démocratie ) ne figure pas dans ce livre reçu la nuit
      donc le plus important pour la liberté c’est ces deux principe ,

      s’ils doivent choisir un camp dans un avenir plus ou moins proche ,
      entre daech ou les Chrétiens de France ou d’ailleurs ,
      ils prendrons partie pour les salafistes intégristes car ils ont le même bute islamisé le monde entier

      oui les foulards des musulmanes représente un étendard , il représente le drapeau des musulmans elles le portent quand le terrain est conquis
      et pour la France ils en ont la certitude que c’est un pays conquis ??

      les muzz en France sont peu pré 5 millions toutes race confondu
      j’imagine et depuis fort longtemps que le pire est à venir ils représentent tout simplement la 5 ème colonnes musulmane ,

      ils ont maintenant le savoir faire , c’est à dire envahir un pays sans lui faire la guerre , pour l’instant ils ne peuvent pas s’attaquer à la république directement , mais le résultat et là

      ils sont arriver à faire interdire la crèche de Noël dans les lieux publique avec l’accord des vendu de la république Française avides des voix musulmanes inconscient du réel danger qu ils représentent ,
      je pensais franchement que cette terre Française était belle et bien une terre Chrétienne ,

      non elle est entrain de virer en terre musulmane les quartiers conquis sont déja régie par la charia les commerces de bouffs Allal les supérettes
      les salon de coiffures Arabes tenue par les salafistes ainsi que les cybers cafés ils font l apologie du terrorisme sans que l’état Français n ‘intervienne , et bien l’avenir est sombre pour les Français .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *