toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les confidences d’un journaliste du Canard enchaîné sur l’affaire Fillon : « On était un peu plus motivé que d’ordinaire »


Les confidences d’un journaliste du Canard enchaîné sur l’affaire Fillon : « On était un peu plus motivé que d’ordinaire »

Témoignage. Journaliste depuis 36 ans au Canard enchaîné, Alain Guédé a fait partie de l’équipe qui a révélé l’affaire Fillon. En vacances dans la Sarthe, il s’est longuement confié sur l’enquête à laquelle il a participé, dans l’hebdomadaire Les Alpes mancelles.

Voici un sacré point commun avec celui qu’il a contribué à faire tomber. Alain Guédé, journaliste historique du Canard enchaîné« vient régulièrement se ressourcer » dans la Sarthe – le fief de François Fillon -, pour s’adonner à son sport favori : la pêche. À l’occasion d’une halte à Saint-Léonard-des-Bois, en Haute-Sarthe, le journaliste du Canard s’est livré aux Alpes mancelles pour y raconter les coulisses de cette enquête qui a fait chuter le favori à l’élection présidentielle.

Pas de cabinet noir

Alain Guédé révèle dans un premier temps que François Fillon a retenu l’attention de la rédaction du Canard « surtout après sa victoire aux primaires ». Une équipe de « cinq ou six » journalistes n’avaient « pas trouvé très régulier (…) le coup de pied de l’âne » porté par François Fillon à Juppé et à Sarkozy après son triomphe aux primaires. « On était un peu plus motivé que d’ordinaire » reconnaît le journaliste.

Sur la méthode employée, parfois décriée, Alain Guédé assume et rappelle les fondamentaux du Canard« Nous, on est parti de ses déclarations de patrimoine. On l’a fait pour tout le monde », explique-t-il. Fillon, Macron et Hamon étaient « les petits nouveaux » à ce niveau d’exposition, « les autres, [ils] les connaissai[en]t un peu déjà ». « Les balances qui fournissent des dossiers clé en main au Canard, c’est finalement peu fréquent… et ça n’empêche pas de vérifier », raconte Alain Guédé, ajoutant que depuis Giscard, « on peut tout savoir sur tout le monde, qu’il n’y a qu’à regarder sur les listes électorales, à la certification des hypothèques et du cadastre, au greffe du tribunal de commerce, à l’INPI ». Un cabinet noir ? Plutôt « vexant » corrige-t-il.

« On en a sous le pied sur Fillon »

Mais si les journalistes peuvent tout vérifier depuis Giscard, François Fillon les a également bien aidés. « Au 20h de TF1, c’est François Fillon qui nous donne ses enfants ! » révèle-t-il en jurant que la rédaction n’avait pas encore entendu parler de leur embauche. Quelques mois après l’élection, Alain Guédé assure toutefois être « loin de tout ça », même s’il repense aux innombrables menaces reçues. « On en a reçu beaucoup, dont une balle 22 long rifle (…) Jusqu’à présent, on n’y prêtait aucune attention, mais depuis Charlie, on fait quand même gaffe », précise-t-il.

Enfin, Alain Guédé assure que le Canard « en a encore sous le pied sur François Fillon ». Si beaucoup ont parlé d’un acharnement sur le candidat des Républicains, lui l’assure, « au Canard, on ne piétine pas un homme à terre, et c’est mieux comme ça, car il y avait une vraie souffrance chez lui ».

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les confidences d’un journaliste du Canard enchaîné sur l’affaire Fillon : « On était un peu plus motivé que d’ordinaire »

    1. Jacques B.

      Il fait les poubelles, de façon partiale qui plus est (il suffit de voir les « affaires » mises au jour depuis quelques semaines sur le Modem, ou Macron et son entourage, et dont le « Canard » ne voulait pas entendre parler avant les élections, pour s’en convaincre), et il en est fier… pauvre type.

    2. Ghysly44

      Il y a eu un acharnement ecoeurant de la part des MEDIAS sur Francois Fillon, ce qui lui a fait perdre les élections, c’est Macron qui est notre PRESIDENT …. alors bonne chance aux français !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *