toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le patron de la DGSI : « Nous sommes au bord de la guerre civile ». Au bord ? Non, nous y sommes déjà !


Le patron de la DGSI : « Nous sommes au bord de la guerre civile ». Au bord ? Non, nous y sommes déjà !

.

Un constat effrayant. Formulé par un homme qui sait de quoi il parle. 

Patrick Calvar est le chef de la DGSI, les services de renseignements intérieurs. À ce titre, il sait plus de choses que nous autres. À ce titre aussi, il peut, en petit comité, nommer les choses. Donc dire la vérité débarrassée des voiles opaques du journalisme loukoumesque et du politiquement soumis. Voilà donc ce qu’il a dit, selon Le Figaro, devant la commission parlementaire chargée d’enquêter sur les attentats du 13 novembre.

« La France est au bord de la guerre civile« . Des précisions ? Le Figaro, qui avait accès à la déposition de Patrick Calvar, les donne.

D’où viendrait l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres, transformerait la France en territoire incontrôlé où des groupes prendraient les armes et se feraient justice eux-mêmes ?

Qui verrait une nation en décomposition où alterneraient violences et vengeances du camp d’en face. Où la spirale des affrontements ne s’arrêterait plus. Rien n’est à exclure dans un pays aussi éruptif que la France d’aujourd’hui. (…)

Mais l’élément déclencheur peut aussi surgir (…) d’une expédition punitive dans les banlieues ou pour prendre un exemple plus lointain, d’un viol collectif comme celui commis par des immigrés maghrébins à Cologne lors du Nouvel An…

Parmi toutes ces sources de dérapage, la plus redoutée reste l’attentat dirigé contre des enfants, la prise d’otages dans une école qui susciterait en retour un déferlement de violence. Le plus haut niveau sur l’échelle de l’insupportable…

Benoit Rayski





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Le patron de la DGSI : « Nous sommes au bord de la guerre civile ». Au bord ? Non, nous y sommes déjà !

    1. sarah

      Si ce sont des enfants juifs qui sont assassinés ou des fillettes et jeunes filles juives ou supposées l’être qui sont violées collectivement, ça ne lèvera aucune foule. Il y a eu une levée des foules le 19 mars 2012 lors des assassinats de Gabriel, 3 ans, Arié, 6 ans, Myriam, 8 ans et lors du viol d’une jeune fille supposée juive à Créteil en Décembre 2014 ? NON.

    2. Jacques B.

      suite de l’article sur Atlantico :

      « Un viol collectif commis par des immigrés maghrébins », « une expédition punitive dans les banlieues »… Là, on parle français. Très simplement. Une langue oubliée par la plupart de ceux qui nous dirigent et qui nous informent. Patrick Calvar craint la guerre civile ? Eric Zemmour en son temps avait dit la même chose. Il s’est fait lyncher. Va-t-on lyncher le patron de la DGSI ?

      Patrick Calvar voit l’avenir en noir. Mais cela ne peut servir à dédouaner le présent. Car la guerre civile, nous y sommes déjà d’une certaine façon. Une guerre civile se définit par l’affrontement armé entre citoyens d’un même pays. Quand des Français vont, au nom de leur religion, massacrer des journalistes et des dessinateurs français, on appelle ça comment ? Quand d’autres Français, inspirés par la même religion, assassinent des jeunes Français pendant un concert, ça a quel nom ? Quand un Français, obéissant à une divinité qu’il se représente comme cruelle, assassine des enfants français à Toulouse, on nomme ça comment ? Quand un Français tue deux autres Français parce qu’ils sont policiers, quels mots faut-il choisir pour qualifier cet acte ?

      Pour l’instant, la guerre civile ne fonctionne que dans un sens. Mais certains y sont mieux préparés que d’autres. Nos banlieues sont truffées de kalachnikovs : à 250€ pièce, on aurait tort de s’en priver… Patrick Calvar dit craindre une réaction possible de groupes de « l’ultradroite ». Peut-être a-t-il raison. Pourtant, on voit mal nos identitaires et autres skinheads aller faire leurs provisions de kalachnikovs en banlieue…

      Et puisque nous en sommes à la guerre civile, on conclura avec Alain Juppé, qui perd parfois de vraies occasions de se taire. « Si on estime que l’islam n’est pas compatible avec la République, alors on s’achemine vers la guerre civile », a dit l’ancien Premier ministre. C’est traiter avec beaucoup de mépris des millions de Français qui pensent que l’islam doit se soumettre à la République, et non pas l’inverse. C’est aussi insulter inutilement des dizaines de milliers d’Arabes, hommes et femmes, qui se battent quotidiennement contre le voile, contre le salafisme et contre l’emprise grandissante de prédicateurs haineux. Si guerre civile il y a (ou qu’il y aura), c’est de leur côté qu’il faut être.

    3. gregory

      La réaction des autochtones c’est du pipeau, nos politiques ont lobotomiser la population , ils lanceront des peluches et des bougies pour se defendre.
      J’en ai la nausée!

    4. Nitzotz

      Je partage votre amertume, sarah, et j’en déduis que soit le chef de la DGSI exagère, soit les enfants d’Ozar Hatorah étaient vus comme juifs avant d’être français, soit – qui sait ? – les choses ont changé depuis, dans l’opinion publique…

    5. Camgus

      le mieux c’est de renvoyer tous les musulmans dans des pays islamiques.
      L islam est définitivement incompatible avec le restant de l ‘humanité

    6. RHODODENDRON

      Il n’y aura aucune guerre civile à moins que les adeptes de la secte mahométane décident de commencer le carnage . Même dans ce cas peu de français réagiront . Il sont tous si profondément endormis que rien ne les fera bouger. Ils continueront leur petit bonhomme de chemin de lobotomisés jusqu’à ce qu’on les égorge et tendront même le cou aux tueurs tellement ils auront peur d’être traités de fascistes ou de racistes.
      Je suis française sans aucun apport de sang mêlé d »où qu’il vienne. Française donc pure souche mais les Français me font vomir tellement ils sont inexistants, imbéciles, incultes , dégénérés autant que ceux qui viennent d’ailleurs. Je ne dis pas cela pour mes compatriotes juifs pour lesquels j’ai le plus grand respect parce que eux au moins ils ont construit un pays qui bien que petit par la taille est un géant par tout ce qu’il véhicule de bien. Les israeliens et les juifs en général sont des gens courageux , intelligents , pleins de ressources et je me dis que je serais fière d’être née israelienne juive… mais je ne suis que Française et il va me falloir boire la coupe jusqu’à la lie.

    7. Chauchaud

      Qui a cree le bordel insurrectionnel qui se prepare en France, si ce n’est l’etat lui meme.
      Donc il recoltera ce qu’il a seme

    8. Circonstances exténuantes

      Il pose la question : « d’où viendra l’étincelle qui mettra le feu aux poudres? »
      Je pose une question sur la question : d’où lui vient cette certitude qu’il y aura un jour une étincelle ?
      Dans les massacres du Bataclan, il y avait aussi des enfants, et ces enfants n’étaient pas juifs. Alors? Quelqu’un a vu une étincelle?
      Ce qui est plus probable, c’est que des groupes armés d’origines étrangères variées s’affrontent avec des armes à feu pour le contrôle du pays, les Amarites contre les Tigris, les adorateurs du soleil contre les adorateurs du chite.
      Tant que la France reste pour eux le pays à abattre, leurs querelles restent en sourdine.

    9. Roland

      Beaucoup de mécréants sont prêts à réagir, détrompez vous…..Bien sur, si vous fréquentez « L’amicale socialiste » de votre quartier vous ne ferez pas leur connaissance…Ces gens prêts à réagir sont en plus humanistes, quoi de plus humaniste que d’aider en légitime défense un mortifère à aller rapidement voir ses vierges ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *