toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le krav maga au secours des Indiennes


Le krav maga au secours des Indiennes

En Inde, le viol est un fléau national qui reste souvent impuni. Pour riposter et armer les femmes, un groupe de Français kravmagistes s’est embarqué pour le sous-continent il y a un an. Son but : enseigner aux Indiennes cet art martial redoutablement efficace en cas d’agression.

Elle les appelle « les survivantes ». Une manière de rendre leur dignité à ces jeunes filles et femmes indiennes qui subissent des agressions sexuelles. Elle, c’est Usha Vishwakarma. Elle vit à Lucknow, la capitale de l’Uttar Pradesh, dans le nord-est de l’Inde, une ville multiculturelle de 3 millions d’habitants, datant du XIIIe siècle. Ses mœurs, ses beaux jardins, sa poésie, sa musique et sa cuisine raffinée font d’elle l’un des lieux les plus fascinants du pays. Mais cette cité dorée n’est pas épargnée par le fléau de l’agression sexuelle : les dernières statistiques montrent qu’un viol est commis toutes les vingt minutes en Inde. Dans 95 % des cas, la victime a moins de 20 ans et connaît son agresseur.

Usha-Vishwakarma

C’est à Madiyav, un des plus grands bidonvilles de cette grouillante capitale, qu’Usha démarre ce qui va devenir la bataille de sa vie : donner le moyen aux femmes, surtout les plus pauvres, de réagir contre l’agression, et un jour pouvoir « se sentir honorées et en sécurité, sans peur ». Elle n’a que 18 ans lorsque son collègue et prétendu ami tente de la violer. Après deux ans d’enfermement dans le silence, elle décide de réagir. En 2011, la Red Brigade est née. Elles sont, au départ, une quinzaine de survivantes qui apprennent à se défendre, à se protéger et à agir. Puis, en décembre 2012, un fait divers a un retentissement mondial : une jeune fille décède après un viol collectif dans un autocar de la région. Le gouvernement indien est pointé du doigt, des reportages braquent les projecteurs sur le machisme criminel des Indiens et l’apparente indifférence de la justice. Soudain, l’action d’Usha prend une nouvelle dimension.

Aujourd’hui, une centaine de survivantes sillonnent les ruelles de Madiyav ; elles sont 8 500 dans le pays. Toutes bénévoles, toutes avec la même mission : inciter à l’autodéfense. C’est un reportage de CNN sur la Red Brigade qui interpelle le Français Thomas Sussfeld, monteur dans l’audiovisuel mais surtout ceinture noire de krav maga. Il pense que son art martial peut servir une noble cause et mobilise des bénévoles passionnés au sein de la branche française de la Fédération européenne de krav maga (FEKM). Grâce aux dons récoltés, ce sont quatre instructeurs qui partent à Lucknow en novembre 2016 pour enseigner à la Red Brigade les techniques de base de cet art de self-défense.
Les Indiennes n’en croient pas leurs yeux ! L’équipe de la FEKM rencontre un énorme succès. Ils vont également transmettre leurs techniques dans les universités locales et les « workshops », où ils entraînent des femmes actives sur leur site de travail à la demande de leurs patrons, et sont vivement invités à revenir.

La mission a eu un tel succès que l’expérience est renouvelée cette année à grande échelle, grâce à l’initiative solidaire de champions français bénévoles. Les femmes sortent transfigurées de ces stages. Ça marche partout. Attention les yeux !

Lire la suite: ParisMatch





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le krav maga au secours des Indiennes

    1. BobbyFR94

      Pour le pratiquer, je peux dire que point n’est besoin de faire 150kg et 2 mètres de haut…

      Encore un don de nos amis Juifs, combien de vies seront épargnées, et d’ORDURES, dans certains cas, ELIMINEES pour toujours ?!!

      Je ne louerai jamais assez Imi LICHTENFIELD pour ce don à l’humanité entière…
      Qu’il soit honoré à JAMAIS !!!

      Le KRAV MAGA a ceci d’extraordinaire que vous devenez dangereux pour vos ennemis en quelques semaines, quelques mois, selon votre motivation d’abord !!!

      Je vis en France pour information, dans la région parisienne…

    2. c.i.a.

      Tout ces pays tier-mondistes me degoute,si ils se reproduiraient moins commes des lapins,peut-etres ils seraient moins psychotiques!

      Les femmes devraient leurs ARRACHERS LES COUILLES!!!,comme cela elles feraient d`une pierre deux coups, MOINS DE PSYCHOPATES ET MOINS DE DECHEANCES!,propres de tout ces pays a la cons!

    3. Jan Favre

      La Suède et l’Allemagne se tierrmondialisent à cause de la politique de leur gouvernement gauchiste.

    4. Claire

      Il serait urgent que les femmes françaises et européennes s’y mettent aussi, étant donné la recrudescence des viols dus aux racailles que nous importons avec la complicité de nos gouvernants.
      Il faudrait que les parents envoient leurs enfants, filles comprises (et surtout elles) suivre ces cours afin d’être capables de se défendre en cas d’attaque.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *