toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Hongrie le dilemme pour Israel: protéger les juifs sans défendre Soros


Hongrie le dilemme pour Israel: protéger les juifs sans défendre Soros

Le premier ministre hongrois Orban vient de lancer une campagne anti-Soros dans tout le pays, les propos antisémites se libèrent. Israël appelle a stopper la campagne. Orban refuse.

Les affiches qui apparaissent dans toute la Hongrie au cours des derniers jours présentent une image de Soros en train de rire. A côté de l’image on peut lire le slogan « Ne laissons pas Soros avoir le dernier mot ». Certaines des affiches ont été collées au sol à Budapest et d’autres villes afin que toute personne puisse le piétiner.

Orban et son parti attaquent Soros en raison de son activité contre la Hongrie prenant actuellement des dispositions contre l’entrée des migrants musulmans. Orban tient actuellement une ligne anti-musulmane en vue des élections de 2018. Il affirme que Soros finance des associations et mouvements dont l’objectif est de régulariser « un million de migrants ».

Ces accusations sont crédibles puisque Soros agit de la même manière contre Israël en finançant l’extrême gauche.

La communauté juive en Hongrie, au nombre de plus de 100.000 âmes, est très préoccupée par les messages véhiculés par la campagne électorale de M. Orban, en particulier ceux contre Soros. Depuis le lancement de la campagne, les médias en Hongrie ont signalé un certain nombre d’incidents notamment des graffitis antisémites qui ont été peints à la bombe sur les affiches.

Des responsables de la communauté juive ont transmis leur inquiètude à l’ambassade d’Israël à Budapest, précisant qu’ils reçoivent de nombreux messages antisémites.
Rien d’étonnant puisque de nombreux Hongrois considèrent Soros comme juif tout d’abord.

Le ministère des Affaires étrangères hongrois à Budapest a publié une déclaration à ce propos, rejetant la critique et affirmant qu’il était du devoir de la Hongrie « de défendre notre patrie et ses citoyens » et que: « Tout comme Israël, la Hongrie prend des mesures contre toute personne représentant un risque pour la sécurité nationale du pays et de ses citoyens » .

Il y a deux semaines lors d’un meeting électoral, M. Orban a salué le chef de la Hongrie pendant la Seconde Guerre mondiale, Miklos Horthy, qui a collaboré avec les nazis, et sous le règne duquel ont été déportés un demi-million de Juifs hongrois dans des camps d’extermination, où la plupart ont été assassinés. Israël a fait part de son indignation contre les déclarations du gouvernement hongrois, mais afin de ne pas compromettre le prochain sommet entre Orban et Netanyahu, Israël a accepté de se prononcer avec retenue et de se contenter d’une clarification formulée par le ministre des Affaires étrangères hongrois.

Certains représentants de la communauté juive reprochent à l’équipe du premier ministre conservateur Viktor Orban d’agir avec ambiguïté – avançant que des auteurs antisémites ont été réintroduits dans les manuels scolaires. Le gouvernement s’en défend, rappelant notamment son soutien aux nombreuses commémorations liées à l’Holocauste. Invité par le Congrès juif mondial, Viktor Orban prononcera le discours d’ouverture.

Axel Réhouv pour europe-israel.org





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Hongrie le dilemme pour Israel: protéger les juifs sans défendre Soros

    1. macab2b

      Orban se laisse influencer par un courant antisémite.
      Soros veut mettre le merdier partout, c’est un fait.
      Mais Orban ne doit pas se tromper d’ennemis.
      L’invasion musulmane et les prétentions de l’islam sur le monde libre doit se combattre dans l’unité avec tous les citoyens opposé à l’islamisation.

    2. macab2b

      Orban se laisse influencer par un courant antisémite.
      Soros veut mettre le merdier partout, c’est un fait.
      Mais Orban ne doit pas se tromper d’ennemis.
      L’invasion musulmane et les prétentions de l’islam sur le monde libre doit se combattre dans l’unité avec tous les citoyens opposés à l’islamisation.

    3. Salmon

      je ne comprends pas que soros n’ait toujours pas été éliminé !
      l’islam et les juifs antisémites , ça existe doivent maintenant être empéché d’activité et pour les Juifs , et pour Israel et pour le monde
      soros a des antènes même en France j’en suis persuadée
      tout cet antisémitisme , antisionisme et cet islamisme qui se développe, en France doit avoir des liens avec soros l’abject
      maintenant c’est le problème de tous les résistants , pas seulement des Juifs
      n’oubliez pas ils ont commencé avec les Juifs , les Chrétiens sont en train de déguster et reste suivra

    4. Jacques B.

      C’est un (parfois beaucoup) le souci avec ces pays de l’ex-bloc soviétique qui refusent l’invasion musulmane : ils sont souvent, ou ont souvent chez eux des partis qui tolèrent voire encouragent l’antisémitisme. On ne veut pas trop le voir – comme certains en France ne veulent pas trop voir les antisémites patentés comme Chatillon ou d’autres – parce que ces pays, ces partis vont dans le bon sens concernant l’islam, mais le souci est qu’un certain nombre d’entre eux sont carrément racistes.

      La République tchèque semble mieux… elle a voté il y a quelques mois pour la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

    5. Jan Favre

      Une fois pïour toute, suivez l’exemple de Moïse Mamonides: un juif ne respectant pas les loix du Sabbat est un païen. Aisin arrêtez d’appeler juif certains gauchistes trahïssant Israël et méprisant la Torah et refusez-leurs les droit d’aliyah à moins qu’un Rabbin reconnu témoigne qu’ils ont fait Teshuvah.
      Arrêtez de donner des prix à Merkel qui importe des trains entiers des anti-juifs islamiste. Respectez la religion qui est le seul fomdement de l’identité juive. Des personages fondateurs de l’école de Francfort et de leur marxisme culturel ou un Cohn Bendit sont la honte d’Israël..

    6. Salmon

      ne dites pas de conneries un Juif qui ne suit pas le Shabbat n’est pas un païen pour autant !
      pffffffffffffffff!!!!!!!!!!

      la honte ce sont les juifs islamos gauchiste eux sont des RIENS COMME DIRAIT MACRON !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *