toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Festival d’Avignon : Une pièce de théâtre pour rendre hommage aux dernières heures de Mohamed Merah


Festival d’Avignon : Une pièce de  théâtre pour rendre hommage aux dernières heures de Mohamed Merah

Parmi les spectacles proposés lors du Festival Off d’Avignon se trouve celui d’un jeune metteur en scène intitulé Moi, la mort je l’aime comme vous aimez la vie qui raconte… les dernières heures du terroriste Mohamed Merah.

Moi, la mort je l’aime comme vous aimez la vie” sont les mots prononcés par le terroriste islamiste Mohamed Merah en mars 2012, alors qu’il s’est retranché dans son appartement toulousain après avoir tué sept personnes à Montauban et Toulouse. Pendant 32 heures, entre le 21 et le 22 mars 2012, la police tente de convaincre Mohamed Merah de se rendre. En vain. L’assaut sera finalement donné et Mohamed Merah tué.

Cette phrase, “Moi, la mort je l’aime comme vous aimez la vie” est également le titre choisi par Yohan Manca pour son spectacle joué jusqu’au 26 juillet dans le off du Festival d’Avignon. Une pièce tirée du verbatim des négociations entre le terroriste et la police.

Cela me choque parce que mettre Mohamed Merah dans une pièce de théâtre, […] c’est faire de lui un héros

 

Sur scène, seule une cloison sépare l’interprète de Mohamed Merah du policier. Interrogé à propos de sa pièce sur France Info, le metteur en scène reconnait que “tout ça est bouillant et que c’est clivant. Évidemment, il y a des gens qui n’ont pas envie de voir ça, qui n’ont pas envie d’entendre ça, qui n’ont pas envie de se replonger dans ces affaires-là”. Pour lui, Mohamed Merah était “un fanatique des armes à feu plus que du Coran”.

Une mise en scène qui a provoqué la colère de Latifa Ibn Ziaten, mère d’Imad ibn Ziaten, sous-officier du 1er régiment du train parachutiste de Francazal et première victime de Merah à Toulouse. “Cela me choque parce que mettre Mohamed Merah dans une pièce de théâtre, montrer ça, parler de lui, de ses conversations, c’est faire de lui un héros et je ne trouve pas ça intelligent. Merah, c’est pas un héros, c’est un assassin”, a-t-elle déclaré à France 3 Occitanie.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Festival d’Avignon : Une pièce de théâtre pour rendre hommage aux dernières heures de Mohamed Merah

    1. Salmon

      les militaires paix ait leur âme mais c’était des militaires donc avec une formation
      A l’école de Toulouse c’était des civiles et surtout des enfants
      DOMAGE QUE JE NE SOIS PAS TERRORISTE POUR FAIRE SAUTER CETTE PIECE DE THEATRE !
      QUI EST A MON HUMBLE AVIS UN PASSEPORT POUR LES TERRORISTES ET LEUR DIRE AMEN DEVANT CETTE MERDE DE MERAH
      COMBIEN DE PETITS CONNARDS S’IDENTIFIE A CE TERRORISTE ???

    2. Roland

      Mais ou allons nous ? Ce sale type est un tueur d’enfant….Il aime la mort? Sans doute trop fainéant pour aimer la vie car il faut travailler pour avoir une vie valable…Marre de devoir nourrir tous ces fainéants….Comme dit Salmon, je suis prêt en légitime défense à satisfaire un islamiste. Mais ou allons nous, pourquoi autoriser cette pièce de théâtre???

    3. Pinhas

      Si une seule personne se rend à ce que je n’appellerais pas spectacle ,
      il sera dit que la France n’est plus rien et que seuls des collabos et des lèches babouches nazis subsistent .

      Que cette ordurerie soit tout simplement interdite .

    4. danielle

      et l’etat laisse faire…….par contre si on fait une pièce de théatre anti religion d’amour et de paix …..

    5. Frati

      Boycotter est tres mal vu en France et un peu partout ailleurs, c’est faire de la bus au lieu de gêner et c’est contre-productif.
      De toute façon Mere cette saleté est déjà un héros dans le petit monde de la racaille, chacun á Les héros qu’il peut, il a une page sur Wikipedia, c’est déjà trop, Mais bon. Ce mec qui a écrit cette pièce á comme tous ces criminels islamistes radicaux, envie de gloire et de se faire connaître, tout compte fait, je préfère ce genre de « crime » plutôt que ceux de Merah tant qu’à faire… C’est ça ou la Kalach pour eux, que préféreriez vous ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *