toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Face aux violences des islamistes, des femmes manifestent à Istanbul pour le droit de se vêtir comme elles l’entendent (Vidéo)


Face aux violences des islamistes, des femmes manifestent à Istanbul pour le droit de se vêtir comme elles l’entendent (Vidéo)

.

Un cortège de femmes arborant shorts et jeans a défilé dans les rues d’Istanbul afin de protester contre la recrudescence de violences récentes à l’encontre des femmes, notamment pour des questions de code vestimentaire.

Le 29 juillet dernier, plusieurs centaines de femmes ont défilé dans les rues d’Istanbul pour dénoncer le climat d’hostilité qu’elles disent ressentir de manière croissante de la part des hommes, notamment au sujet des codes vestimentaires.

Sous le nom de «Don’t Mess With My Outfit» (Pas touche à mes vêtements), le défilé avait pour point de départ la grande artère commerçante de Kadikoy, sur la rive asiatique de la ville. Les manifestantes espéraient faire entendre leur exaspération et dénoncer la multiplication récente des cas de violences verbales et physiques envers les femmes.

«Nous n’obéirons pas, nous ne serons pas silencieuses, nous n’aurons pas peur. Nous allons gagner par la résistance», scandaient notamment en chœur les manifestantes selon Reuters. Nombre d’entre elles étaient venues vêtues de shorts ou de jeans, alors que ces vêtements sont regardés par la frange la plus conservatrice de pays comme inconvenants pour des femmes.

Plusieurs drapeaux aux couleurs de la communauté LGBT étaient également arborés dans le cortège, alors que la gay pride non-autorisée de juin dernier avait conduit à des répressions policières relativement violentes.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Face aux violences des islamistes, des femmes manifestent à Istanbul pour le droit de se vêtir comme elles l’entendent (Vidéo)

    1. sarah

      Aujourd’hui, cela se passe en Turquie et dans certains quartiers islamisés de France et demain, ce sera dans toute la France avec la bénédiction des médias et d’un certain nombre d’hommes politiques à l’affût de l’électorat musulman.
      Je suis solidaire des femmes turques et je me battrai en France et au Canada pour que moi, ma fille et ma petite-fille puissions porter des jeans, des shorts, des débardeurs avec les cheveux au vent. Je parie que les femmes turques sont et seront plus courageuses que les françaises.

    2. Claire

      Dans certains pays musulmans, les femmes se battent courageusement (car elles risquent leur vie) pour avoir le droit de s’habiller librement.
      En occident, les femmes musulmanes, politisées, se battent pour imposer leur accoutrement islamique, sachant qu’elles ne risquent rien, d’autant que la plupart des politiciens les soutiennent par clientélisme. Il faudrait les renvoyer dans leurs pays d’origine pour qu’elles sachent ce qu’est vraiment l’islam.

    3. alauda

      Quelques centaines de femmes ne font pas un raz-de-marée ni ne peuvent occulter la réislamisation en marche forcée. Bien maigre bastion de « courageuses » descendantes de Mustafa Kemal Atatürk qui avait fondé la République laïque de Turquie en 1923.

      En février dernier, le dernier verrou interdisant le port du voile islamique a sauté dans l’armée de la feu République laïque turque. Le droit « de se vêtir comme elles l’entendent » s’est étendu progressivement des universités au Parlement , puis dans la fonction publique, depuis les écoles jusqu’à la police et désormais l’armée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *