toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Assassinat antisémite de Sarah Halimi : mais qu’a fait la police ?


Assassinat antisémite de Sarah Halimi : mais qu’a fait la police ?

.

Avocat d’une partie de la famille de la victime, Me Gilles-William Goldnadel dénonce « une manière de déni de l’antisémitisme » et pose « le problème de l’inaction de la police ». Il a déposé une plainte pour « non-assistance à personne en danger ».​

La torture et l’assassinat, le 4 avril dernier à l’aube, de Sarah Halimi, 66 ans, par Kobili Traoré, un Français d’origine malienne qui scandait des versets du Coran en la frappant pendant une heure, suscite des questions troublantes. Ex-directrice de crèche, la victime était une juive orthodoxe, donc « visible », selon les tristes dénominations adoptées avec le surgissement du nouvel antisémitisme. Sa fille avait été traitée de « sale juive » à plusieurs reprises par la sœur de l’assassin, son voisin du 26, rue de Vaucouleurs, dans le XIe arrondissement parisien. Connu pour sa violence, Traoré n’avait aucun antécédent psychiatrique.

Pourtant, alors que le voisinage a assisté de loin, voire enregistré, la scène barbare avec incantations et défenestration, l’instruction piétine au motif que l’homme est interné, depuis le crime, dans un centre psychiatrique. Le psychiatre nommé comme expert judiciaire ne communique aucune donnée.

« Nous voulons savoir »

La première demande de la famille de Sarah est donc la qualification immédiate en assassinat antisémite, terroriste et islamiste. Elle s’interroge aussi sur l’inertie des forces de l’ordre. Me Gilles-William Goldnadel, qui représente une partie des parents de la victime, a porté plainte contre la police pour non-assistance à personne en danger. En une heure sont en effet arrivés sur les lieux, au moment des coups et de l’assassinat, 26 policiers dont on ne s’explique pas le manque de réaction. Ordres, contre-ordres, cafouillage ? Le préfet de police, dans sa réponse au Comité de soutien vérité et justice pour Sarah Halimi, refuse que soit effectuée une enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Pourquoi ? « Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous portons plainte contre des policiers qui, dans la France d’aujourd’hui, sont aussi des cibles, résume l’avocat, mais nous voulons savoir. »

Martine Gozlan







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Assassinat antisémite de Sarah Halimi : mais qu’a fait la police ?

    1. Salmon

      elle est morte !!!!!!!!!!!!!
      alors la police , les voisins , le crif , le spcj , le consistoire et l’état et les mérdias

      tous sont coupable !

    2. Paul

      Une police qui a peur, une justice qui ne fait pas son travail, des médias qui gardent le silence, des politiciens qui s’en fichent, et les dirigeants de la communauté qui rasent les murs. Salmon a raison tous coupables, tous complices…

    3. HENRIETTE Irène

      Vous écrivez que son assassin est français ! Incantations, tortures etc….. mon oeil….. Il doit être très très foncé de peau…. Quant à un psychiatre, pour lui, de l’argent jeté. On ne guérit pas des gens pareils.
      Et les voisins ? et la police, et les juges ????? Sont-ils honnêtes et corrects ?

      J’ai eu un mari psychopathe…. et je sais de quoi je parle. Il mettait des psys dans sa poche, leur faisait des cadeaux !!! et ces gens le croyaient ..

      A se dégoûter de l’humanité. Pourtant, j’ai réussi à sauver mes enfants du pire et aucun psy ne pouvait rien faire ! C’est un psychiatre juif qui m’a comprise et aidée…. Malheureusement, il est décédé d’un infarctus et mes enfants et moi étions aidés par un être humain…… J’aurais même dû attaquer par voie de justice, deux psys, incompétents et pas comprise, mais vous connaissez la chanson ! Inutile de vous expliquer.

      Quant au crime, la famille de la martyre doit attaquer l’Etat, la police, les voisins. Quels voisins !!!!!! Je suis de tout coeur avec la famille de la victime et espère aussi qu’ils tiendront le coup car un crime si horrible, et quel qu’il soit ne devrait pas exister.

      Tous ces gens, avec leur vaudou, leurs amulettes, leurs incantations… n’ont pas leur place dans des pays civilisés et l’Etat est responsable de fermer les yeux. Ils sont aussi responsables d’avoir laissé faire et de ne pas sévir. .
      Un de mes psychiatres s’amusait à faire libérer des pédophiles, et osait me le dire….
      Des futurs psys devraient passer des examens draconiens avant de faire le mal chez leurs patients.

      J’ai parlé de mon cas à cause du fait qu’on parle de lui donner un psy à ce meurtrier ! C’est inconcevable, car des bons psys, c’est très rare.. En attendant cette dame est décédée aussi grâce à la non assistance en danger

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *