toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis aux Nations unies : « Israël n’est plus le punching-ball de l’ONU »


Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis aux Nations unies : « Israël n’est plus le punching-ball de l’ONU »

.

L’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies, Nikki Haley, a atterri mercredi matin à l’aéroport Ben-Gurion de Tel Aviv, pour une visite officielle de trois jours en Israël et dans les Territoires.

Danny Danon, l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, a accueilli Haley à son arrivée et accompagnera la représentante de Trump tout au long de sa visite.

« Les citoyens d’Israël sont ravis de vous accueillir aujourd’hui dans notre pays et vous remercient de vous tenir si fermement aux côtés d’Israël », a déclaré Danon.

Haley a été reçue par le Premier ministre Benyamin Netanyahou qui l’a remercié d’avoir défendu Israël et d’avoir « exposé la vérité ».

« Merci de votre aide et de vous tenir aux côtés d’Israël, aux cotés de la vérité, qui est le côté de l’Amérique », a indiqué Netanyahou.

« Nous avons un ancien proverbe hébreu qui dit que lorsque quelqu’un dit une vérité, vous pouvez le sentir. Et nous le sentons. Nous sommes heureux de voir les fruits de vos efforts », a poursuivi le Premier ministre israélien.

L’ambassadrice américaine a quant à elle remercié Netanyahou pour son accueil chaleureux et a précisé qu’elle se contentait de dire la vérité, « une habitude » selon elle.

« Une chose pour laquelle je n’ai pas de patience, ce sont les intimidateurs, et l’ONU intimidait Israël, parce qu’elle le pouvait », a déclaré Haley précisant que désormais « le ton a changé » et que « l’ONU doit modifier son discours ».

La diplomate américaine s’est ensuite entretenue avec le président Reuven Rivlin dans sa résidence de Jérusalem.

« Avec votre soutien, nous voyons le début d’une nouvelle ère: Israël n’est plus seul à l’ONU. Israël n’est plus le punching-ball de l’ONU », a-t-il dit, avant d’indiquer qu’il reste « beaucoup de chemin à parcourir » pour mettre fin à l’obsession de cibler Israël, dans les discussions comme dans les résolutions.


Haley s’est dit  impatiente de visiter Israël et a réaffirmé qu’elle ne laisserait plus l’organisation onusienne intimider Israël.

Au cours de son séjour, une visite du mémorial de la Shoah, Yad Vashem est prévue, mais aussi un tour de la vieille ville de Jérusalem. L’ambassadrice américaine s’entretiendra également avec des responsables militaires israéliens concernant la frontière nord d’Israël. Haley conclura sa visite par plusieurs entretiens avec des responsables de l’Autorité palestinienne.

L’ambassadrice des États-Unis, qui est considérée comme une farouche partisane d’Israël, avait condamné mardi le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, estimant qu’il avait une approche biaisée d’Israël et prononçait des jugements injustes à l’égard de l’Etat hébreu.

« Le conseil doit mettre fin à sa pratique de distinguer Israël par la critique », a dénoncé Haley. « Lorsque le conseil adopte plus de 70 résolutions contre Israël, un pays doté d’un solide bilan en matière de droits de l’homme, et seulement sept résolutions contre l’Iran, un pays avec un bilan catastrophique, vous comprenez que quelque chose est sérieusement erroné », a-t-elle poursuivi.


Le président américain Donald Trump (d) et son ambassadrice à l’ONU Nikki Haley (g), le 24 avril 2017 à Washington
Brendan Smialowski (AFP/Archives)

L’ambassadrice américaine s’est déjà prononcée publiquement, à plusieurs reprises, en faveur de l’Etat hébreu après des mesures prises par l’ONU ou ses agences contre Israël.

Elle avait qualifié d' »erreur terrible » une résolution du Conseil de sécurité condamnant les implantations israéliennes en Cisjordanie.

Nikki Haley a également déclaré le mois dernier, lors d’une interview avec la chaîne CBS que le mur des Lamentations faisait partie d’Israël et que l’ambassade des États-Unis en Israël devait être transférée à Jérusalem, quelques semaines seulement après l’adoption par l’Unesco d’une résolution réprouvant la souveraineté de l’Etat hébreu à Jérusalem.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis aux Nations unies : « Israël n’est plus le punching-ball de l’ONU »

    1. Salmon

      les USA sont les meilleurs amis d’Israel en arrétant la diffamation , l’injustice et en soutenant la vérité

      En faisant celà , vous favorisez le rétablissement du monde , BRAVO

    2. Pinhas

      Les choses qui ont été renversées seront remises debout .

      La Justice reprend sa place , merci Trump , merci l’Amérique .

      Au moins vous , vous ne vous couchez pas aux pieds des muzz en leur léchant les pieds comme les politicards Français .

    3. Esther

      Quel est le point de cet annonce qui sera annule dans quelque mois, n’importe quy regardant Israel doit etre degoute du mepris de netaniaiyhu a l’egard de sa population et citoyen juif d’Israel.
      http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/230751

      ce qui n’enpeche pas le premier ministre de faire des centaines de promesses au citoyen lesquels ne sont jamais tenu

    4. Salmon

      je vous en supplie annulez la résolution 2334 de l’onu qui est injuste
      démantelez l’unrwa , l’onu bds , etc
      les tunnels sous les écoles c’est pour tuer des Israeliens détruisez les s’il vous plait

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *