toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Marseille : la mairie veut redorer son blason en limitant le nombre de kebabs


Marseille : la mairie veut redorer son blason en limitant le nombre de kebabs

La Municipalité, grâce à un droit de préemption, va acquérir des baux vacants de son hypercentre. Objectif: y installer des boutiques haut-de-gamme et des restaurants de qualité, qui devraient redorer une zone jusqu’ici truffées de kebabs et de taxiphones.

Petit à petit la mairie de Marseille souhaite redonner ses lettres de noblesse à son centre-ville. Conformément à un projet annoncé en février dernier, la municipalité entend réduire le nombre de kebabs et de taxiphones près du Vieux-port pour privilégier l’installation de magasins plus haut de gamme et de restaurants chics.

Ce lundi 26 juin, la mairie a instauré, en conseil municipal, un droit de préemption commercial qui lui donne la priorité pour récupérer des baux vacants et ainsi les proposer aux commerçants ou restaurateurs de son choix. «Grâce à une subvention du Conseil départemental, qui couvrira 70% de la préemption des murs, nous allons pouvoir acquérir des locaux dans des endroits stratégiques», explique Yves Moraine, chef de la majorité Les Républicains et maire des 6eme et 8eme arrondissements, à La Provence.

Surtout que, selon les chiffres de Marsactu, 15% des commerces du centre de Marseille sont inoccupés, dans l’hypercentre, ils sont 8,5%, précise Solange Biaggi, adjointe au maire (LR) déléguée aux commerces et au centre-ville, à L’Express. «On assume de ne plus vouloir certains types de commerces comme les snacks et les magasins de téléphonie», reconnaît le maire d’arrondissements, dans l’autre quotidien marseillais, La Marseillaise. Solange Biaggi précise qu’il s’agit des «chiche kebabs» qui sont visés

Toutefois, il n’y aura pas d’expulsion commerciale. «On ne préempte pas de force mais l’idée est de travailler d’abord sur les locaux vacants», détaille Solange Biaggi, dans La Marseillaise. «L’hypercentre a besoin de plus de restaurants avec terrasses, de boulangeries, d’épiceries… Il faut retrouver des espaces conviviaux», poursuit-elle. Pour réaliser son projet et acquérir des baux vacants, la mairie a débloqué 1,5 million d’euros.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Marseille : la mairie veut redorer son blason en limitant le nombre de kebabs

    1. Salmon

      la mairie détruit les quartiers et aprés veut réabiliter les quartiers
      tout marseille est devenu lamentable
      tenu par des gens lamentables , le pouvoir pour le pouvoir !

    2. DANY83270

      j’ai déjà entendu cette petite musique de la part de la municipalité de Marseille qui voulait déjà « reconquérir » le Cente-ville, c’était à l’époque où le Maire de Marseille s’appelait Robert VIGOUROUX et vous voyez le résultat aujourd’hui !
      ne croyez pas ces politiciens voleurs et menteurs qui changent d’avis dès qu’ils sont au pouvoir; ils deviennent des corrompus comme leurs prédécesseurs qui ont transformé Marseille en Califat au point que des milliers de Marseillais sont partis habiter ailleurs !

    3. Salmon

      le maire courtise les mosquées
      tout est aux mains des musulmans , c’est à se demander si les élus ne se sont pas convertis

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *