toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Liberman : « Israël n’acceptera pas un seul retour des « réfugiés palestiniens » aux frontières antérieures de 1967″


Liberman : « Israël n’acceptera pas un seul retour des « réfugiés palestiniens » aux frontières antérieures de 1967″

La conférence annuelle Herzliya a eu lieu cette semaine, du mardi au jeudi  . Chaque année, la Conférence de Herzliya regroupe des personnalités de hautes importances d’Israël et de l’étranger dans les domaines du gouvernement, de la sécurité, des entreprises et des universités, pour discuter des enjeux nationaux, régionaux et mondiaux à l’ordre du jour.

A cette occasion le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, s’est adressé à la conférence jeudi matin, pour attirer son attention sur les efforts visant à renouveler les entretiens diplomatiques avec l’Autorité palestinienne. Le point crucial de son message était clair, qu’il n’y aurait pas de conditions préalables et qu’Israël n’accepterait pas le retour « d’un seul réfugié aux frontières antérieures à 1967 ». Il a ajouté que, contrairement à l’ancien Premier ministre Ehud Olmert, cette administration ne fera pas de propositions généreuses pour inciter l’Autorité Palestinienne à un retour à la table des négociations.

À la surprise de certains, il a expliqué que la fin du conflit avec l’Autorité palestinienne ne résoudra pas les problèmes régionaux mais les compliquera encore. Il souligne la nécessité pour Israël de parvenir à des accords avec des pays musulmans sunnites modérés avant de signer des accords avec l’Autorité palestinienne. En accordant son attention à la Knesset, Lieberman explique qu’après la Guerre des Six Jours, les arabes ne sont pas partis; Et la simple raison est que la vie est mieux pour eux ici, malgré des critiques très justifiées.

Jo Golan pour Europe-Israël 





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Liberman : « Israël n’acceptera pas un seul retour des « réfugiés palestiniens » aux frontières antérieures de 1967″

    1. C. Hamon

      Le Coran, Mahomet, l’Islam et la Charia se placent au dessus de toutes les lois Occidentales.

      La Charia se place au dessus de la « Déclaration Universelle des Droits de l’Homme »

      La Déclaration des droits de l’homme en islam, adoptée au Caire le 5 août 1990 par l’Organisation de la conférence islamique, est une adaptation particulière de la Déclaration universelle des droits de l’homme aux pays musulmans.

      Cinquante-sept États l’ont ratifiée sur les 193 Pays adhérents à l’ONU.

      Cette adaptation se traduit notamment par une forte imprégnation religieuse, l’affirmation de la primauté divine, la limitation de la liberté de choisir sa religion et d’en changer et par l’inégalité des droits entre l’homme et la femme.

      Ce texte est précédé de la « Déclaration islamique universelle des droits de l’homme de 1981 » proposée par le Conseil islamique d’Europe et promulguée le 19 septembre 1981, lors d’une réunion organisée à Paris par l’Unesco.

      Ceci étant dit, …

      Il est donc impossible d’obtenir un accord de « PAIX » avec un Pays Musulman, puisque le Coran place la Charia au dessus de tout.

      Tout accord quel qu’il soit, se doit d’obtenir beaucoup plus au nom de l’Islam. Sans cela, il n’y a jamais d’accord possible.

      Si Mahmoud ABBAS n’obtient pas tout ce qu’il demande au nom de l’ « Islam », il ne pourra rien accepter, ni rien signer.

      L’ISLAM ne permet aucun compromis, aucun accord, aucune entente avec qui que ce soit.

      Aucun « musulman » ne peut envisager de signer un accord, puisque seul l’Islam, le Coran et Mahomet se placent au dessus de tout. Aucun musulman ne s’abaissera à une quelconque concession. Puisque l’Islam le lui interdit.

      Mais me direz-vous, qu’en est-il des « Traités de Paix » signés entre Israël et Egypte, … Et entre Israël et Jordanie ?

      A regarder de plus prêt, il ne s’agit pas de « Traités de Paix » au sens occidental, mais de « Traités de NON-Agression » au sens Islamique.

      « Traité de NON-Agression »…Signé entre Israël et Egypte le 26 mars 1979 à Washington, à la suite des accords de Camp David de 1978.

      – Anouar El-Sadate, … Fut assassiné au nom de l’Islam

      – Cet accord prévoyait la « libre circulation » des juifs en Egypte !, …. Qu’en est-il ?

      – L’Egypte a du faire d’énormes concessions en rendant sa prise de guerre qu’est la péninsule du SINAÏ. … occupée par Israël depuis 1967, … Au nom de l’Islam !

      – L’Egypte est signataire de toutes les résolutions contre Israël tant à l’ONU qu’à l’UNESCO , … Au nom de l’Islam !

      Puis :

      « Traité de NON-Agression »…Signé entre Israël et le Royaume Hachémite de Jordanie 26 octobre 1994

      – Israël, pour pouvoir obtenir cet accord a du placer l’Islam au dessus du Judaïsme en abandonnant le « Mont du Temple » à une autorité Jordanienne. Ainsi, la Mosquée al-Aqsa se trouve au dessus du lieu le plus saint du Judaïsme, … Au nom de l’Islam !

      – La Jordanie est aussi signataire de toutes les résolutions contre Israël tant à l’ONU qu’à l’UNESCO , … Au nom de l’Islam !

      Et :

      De la même manière, … Malgré les nombreuses mises en garde d’Israël
      La Turquie a cru pouvoir s’imposer face à Israël en envoyant une flottille accoster sur les cotes Israéliennes en 2010.

      Devant cette agression Turque, … Israël s’est défendu et a riposté. L’assaut du navire avait coûté la vie à dix militants turcs.

      Bien qu’Israël ait été dans son droit, … Pour conclure un accord définitif sur cette triste affaire.
      Benjamin NETANYAHOU s’est résigné à dédommager les familles des victimes à hauteur de 20 millions de dollars (près de 18 millions d’euros) sous forme d’indemnités réglées à la Turquie.

      …………………………… Toujours et encore au « Nom de l’Islam »

      Pour qu’un musulman comme ERDOGAN puisse accepter un deal, il faut que l’Islam soit sauf et conquérant.

      Turquie : le Parlement ratifie l’accord mettant fin à six ans de brouille diplomatique avec Israël

      Voilà pourquoi il est illusoire de vouloir traiter avec un pays arabe, et par là même avec Mahmoud ABBAS, … Qui au nom de l’Islam, ne pourra rien signer, s’il n’obtient pas TOUT ce qu’il demande !

      L’injure suprême est de vouloir faire reconnaître l’existence d’un « Etat Juif » à un « Etat Arabe » quel qu’il soit. Aucun arabe ne s’y risquerait.

      Toujours au nom de l’Islam, au nom du Coran, au nom de Mahomet, au nom de la Charia. Tout accord « équitable » devient impossible.

      Cela n’est pas étonnant de voir que tout est bloqué depuis 70 ans.

      En plus de ce problème non solutionnable, est venu se greffer l’intransigeance irresponsable et illusoire de l’Europe, des Pays Européens et du Parlement Européen. Qui entretiennent à coups de centaines de millions d’Euros cette situation inextricable.

    2. C. Hamon

      Oups,……………. Rectification !

      Au lieu de lire: – L’Egypte a du faire d’énormes concessions en rendant sa prise de guerre qu’est la péninsule du SINAÏ.

      Il faut lire: – Israël a du faire d’énormes concessions en rendant sa prise de guerre qu’est la péninsule du SINAÏ.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *