toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Huit princesses des Emirats Arabes condamnées en Belgique pour esclavage moderne


Huit princesses des Emirats Arabes condamnées en Belgique pour esclavage moderne

.

Un tribunal de Bruxelles a condamné une princesse des Emirats arabes unis et sept de ses filles à 15 mois de prison avec sursis et à des amendes pour «traite des êtres humains» et «traitements dégradants» envers 23 femmes employées à leur service.

L’affaire judiciaire, connue en Belgique sous le nom des «princesses du Conrad», remonte à une période comprise entre 2007 et 2008. Huit princesses émiraties et leur majordome viennent d’être jugés pour avoir employé 23 femmes, dans des conditions proches de l’esclavage à l’hôtel Conrad (aujourd’hui Steigenberger) de Bruxelles.

Travaillant jour et nuit, sans permis de travail et sans titre de séjour, les femmes employées au service des princesses ne pouvaient se reposer que quelques heures par jour, sur des matelas posés à même le sol devant les portes de leurs maîtresses. Leurs mouvements étaient également limités puisqu’il leur était interdit de quitter l’étage.

Le tribunal a estimé que les accusées étaient «moralement» responsables d’une forme «d’esclavagisme moderne», a rapporté la RTBF. Reconnues coupables de «traite des êtres humains» et de «traitements dégradants», les huit princesses ont écopé d’une peine de 15 mois de prison avec sursis et d’une amende de 165 000 euros avec un sursis sur la moitié de la somme. Plusieurs milliers d’euros de dommages et intérêt devront aussi être reversés aux victimes. Leur majordome a pour sa part été acquitté.

Pas d’infraction au code du travail belge

Si les prévenues ont écopé d’une condamnation morale, le tribunal n’a cependant pas pu les sanctionner pour non respect des règles du travail. Les victimes n’étaient pas directement employées en Belgique, mais par une société basée aux Emirats arabes unis, dont la famille des princesses possède des parts. Les plaignantes n’ont de ce fait pas pu obtenir de compensation financière en sus des dommages et intérêts.

Insatisfaits de cette décision, la partie civile et «l’auditeur du travail» (le représentant du ministère public dans les affaires portant sur le travail) pourraient faire appel, tout comme la défense qui estime que le tribunal a pris «pour argent comptant les déclarations des victimes».





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Huit princesses des Emirats Arabes condamnées en Belgique pour esclavage moderne

    1. c.i.a.

      Aucune sentence!,l’obscurantisme musulman a encore de beaux jours en Belgique! en 2017, la honte!!
      Les gauchistes quelle plaie, tout comme cette saloperie d’islam!!!

    2. Pinhas

      Le gouvernement Belge tout comme le gouvernement Français tremble devant les nazislamistes .

      Cela nous rappelle de sombres souvenirs ….

      Comme je l’ai déjà écris , il a tellement été facile de jeter les Juifs dans des camps vers la mort alors que ces humains au cœur pur ne causaient d’ennui à personne et restaient discrets .

      Je ne dis pas que de nos jours il faudrait en faire de même avec les muzz mais simplement les remettre à leur place et qu’ils arrêtent leurs dictature et leurs crimes .

    3. Malcolm Ode

      S’ils se permettent de pareils comportements à l’étranger, imaginez comment ça doit être chouette dans leur pays natal : quand un esclave devient maître, c’est un tyran.

    4. Une voix d'Alsace

      À côté de cela nos antifas célèbrent l’abolition de l’esclavage… qui est une spécialité de leurs amis musulmans.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *