toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

En direct, attaques islamistes à Londres : 7 morts et 48 blessés, dont quatre Français. Les 3 islamistes abattus


En direct, attaques islamistes à Londres : 7 morts et 48 blessés, dont quatre Français. Les 3 islamistes abattus

.

Terribles attaques terroristes au coeur de Londres : Trois terroristes islamistes ont renversé des passants avec une camionnette sur le London. Puis se sont dirigés à Borough Market armés de couteaux pour tuer d’autres personnes. Les trois islamistes ont été abattus par la police 8 minutes après le début de la première attaque.

10 h 20 : Le chef du parti travailliste, Jeremy Corbyn, annonce que la campagne nationale de l’opposition est suspendue jusqu’à ce soir, après l’attentat. Le parti conservateur de la Première ministre, Theresa May, a fait de même plus tôt dans la matinée.

10 h 02 : Parmi les blessés, figurent également deux Polonais, et deux Australiens, selon les autorités respectives de ces deux pays.

9 h 51 : Selon un nouveau bilan donné par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur franceinfo, quatre Français qui figurent parmi les blessés de Londres. 

Un premier bilan faisait état de deux blessés.

Un Français est dans un état grave.

9 h 37 : Le périmètre de sécurité autour du pont London Bridge et du Borough Market commence à se réduire.

9 h 15 : La ville de Nice en France, touchée par un attentat au camion qui avait fait 86 morts il y a moins d’un an, a fait part de sa solidarité sur Twitter : « Nos pensées sont tournées vers Londres et ses habitants, ce matin encore. Soutien aux blessés et aux familles des victimes ».

9 h 13 : La chancelière Angela Merkel : « Nous sommes aujourd’hui liés au delà de toutes les frontières par l’effroi et le deuil mais aussi par la détermination. Je le confirme pour l’Allemagne : dans le combat contre toute forme de terrorisme, nous sommes résolument aux côtés de la Grande-Bretagne. »

9 h 04 : Concernant les deux blessés français : «Nos autorités consulaires sont mobilisées pour accompagner ces blessés et ces familles. Et il y a depuis cette nuit des liens permanents au sommet de l’Etat avec le président de la République mais aussi toutes nos autorités avec les autorités britanniques», a indiqué le porte parole du gouvernement Christophe Castaner.

8 h 37 : Le chef de l’Etat est «en contact avec les autorités britanniques et se tient informé des évolutions de la situation et des éléments de l’enquête», indique l’Elysée.

8 h 32 : L’Elysée a ajouté, concernant les Français de Londres, que les mesures de sécurité étaient «renforcées» pour leur permettre de voter ce dimanche pour le premier tour des élections législatives, organisé une semaine avant le scrutin sur le territoire hexagonal.

8 h 14 : « Je suis maire depuis six mois et ceci renforce mon sentiment que notre système de police est le meilleur du monde », indique Sadiq Khan, maire de Londres, qui se dit « furieux » après l’attaque de la nuit, qu’il qualifie de « délibérée et lâche ».

« Si vous avez des suspicions à l’encontre de quelqu’un, n’hésitez pas à le faire savoir à la police », poursuit-il. « Ils ne gagneront jamais! Nous ne pouvons pas leur permettre de faire cela, nous ne laisserons pas le terrorisme gagner. »

« Nous sommes l’une des villes, si ce n’est la ville la plus sûre au monde. Nous allons faire tout ce qu’il faut pour le rester. (…) Les élections sont maintenues, nous allons montrer que les droits de l’homme et la démocratie nous sont chers. »

8 h 09 : Deux concitoyens français figurent parmi les blessés, dont l’un dans un état grave.

8 h 01 : Des Français figurent parmi les victimes. « La France met tout en oeuvre pour leur porter assistance », indique un communiqué de l’Elysée.

Le quai d’Orsay a mis en place deux numéros de téléphone pour « les personnes qui auraient des informations sur d’éventuelles victimes françaises ».

(01 43 17 51 00 pour joindre le centre de crise du ministère des Affaires étrangères ou le + 44 7887 768941 pour contacter l’ambassade de France outre-Manche).

7 h 45 : Deux témoins indiquent que les auteurs ont crié « C’est pour Allah ».

7 h 44 : Le nombre de personnes hospitalisées grimpe à 48, répartis dans cinq hôpitaux de Londres. 

Un précédent bilan fourni par cette même source faisait état de plus de 30 personnes hospitalisées. Les services ambulanciers ajoutent avoir soigné des blessés plus légers sur place.

7 h 23 : Le maire de Londres Sadiq Khan doit s’exprimer dans quelques minutes.

7 h 17 : C’est le troisième attentat au Royaume-Uni depuis trois mois. Le 22 mars, un homme avait tué cinq personnes à Londres, près du parlement de Westminster. Le 22 mai, un homme se fait exploser à la sortie d’un concert à Manchester, tuant 22 personnes dont des enfants.

6 h 36 : La police britannique a bouclé le quartier qui entoure le London Bridge, et le périmètre de sécurité s’élargit. Elle enjoint les Londoniens à rester chez eux.

6 h 35 : Le président français Emmanuel Macron a assuré dimanche que la France était «aux côtés du Royaume-Uni».

6 h 34 : Le président Donald Trump a offert «le soutien total» des Etats-Unis après ce «brutal attentat terroriste» dans un entretien téléphonique avec Theresa May. 

6 h 22 : Après Manchester, Theresa May avait relevé à son maximum le niveau d’alerte terroriste en Grande-Bretagne, avant de le ramener samedi dernier au niveau «critique», soit celui d’un attentat «hautement probable».

6 h 21 : L’attentat, qui n’avait pas été revendiqué tôt dimanche matin, est intervenu à seulement cinq jours des élections législatives au Royaume-Uni.

6 h 19 : Ariana Grande, chanteuse dont le public a été victime d’un attentat qui a fait 22 morts après un concert, il y a seulement douze jours à Manchester, a tweeté : « I pray for London », (je pris pour Londres).

6 h 14 : La police a indiqué qu’elle traitait ces attaques comme «des actes de terrorisme». Il s’agit du troisième attentat qui frappe la Grande-Bretagne en moins de trois mois.

L’attentat, qui n’avait pas été revendiqué tôt dimanche matin, est intervenu à seulement cinq jours des élections législatives au Royaume-Uni.

6 h 12 : Les policiers «ont réagi rapidement, affrontant avec courage ces trois individus qui sont morts», a déclaré un porte-parole de la police. En effet, elle est intervenue sur place 8 minutes après le début de l’attaque.

6 h 07 : Outre les six morts, trente blessés ont été hospitalisés dans cinq hôpitaux de la ville. Les blessés les plus légers sont soignés sur place.

6 h 05 : La police annonce un bilan provisoire de six morts. Trois suspects ont été abattus, ils portaient de fausses ceintures explosives.

Les transports sont à l’arrêt, la ville est paralysée.

4 h 12 : Deux numéros ont été ouverts pour les familles et les victimes : 0800 096 1233 et 020 7158 0197

4 h 05 : La police demande à toutes les personnes qui ont été à proximité des attentats d’envoyer leurs photos ou vidéos sur ce site.

3 h 38 : Le service des ambulances de Londres a indiqué avoir transporté au moins vingt personnes dans six hôpitaux différents.

3 h 27 : Un réalisateur de documentaire italien, Gabriele Scioto, a posté un cliché sur Instagram d’un présumé assaillant abattu par les policiers à Londres. Sur la photo, l’homme à terre, semble avoir des bombes sur lui d’après le Guardian.

 

The guy that the police knocked down after 1 min #live #police #dead #man #london #terroristic #attack

Une publication partagée par Gabriele Sciotto (@fried_chicken) le

3 h 08 : Déclaration d’Emmanuel Macron. « Face à cette nouvelle tragédie, la France est plus que jamais aux côtés du Royaume-Uni. Mes pensées vont aux victimes et à leurs proches », a tweeté, peu avant 3 heures, le président de la République.

3 h 02 : Facebook a actionné son safety-check

2 h 59 : Il est confirmé que les explosions entendues étaient des explosions conduites et contrôlées par la police, certainement des colis suspects abandonnés dans la panique.

2 h 46 : Sadiq Khan condamne des « actes barbares ». « Nous ne disposons pas encore de tous les détails, mais il s’agissait d’une attaque délibérée et lâche contre des Londoniens innocents et des visiteurs de notre ville qui profitaient d’un samedi soir. Il n’existe aucune justification possible pour de tels actes barbares », a déclaré dans un communiqué le maire de Londres.

2 h 43 : Une réunion de crise est annoncée dimanche matin à Londres.

2 h 38 : Trois explosions ont été entendues à 2h23, 2h25 et 2h28. L’origine n’est pas connue.

2 h 31 : Des médias britanniques annoncent que deux assaillants auraient été abattus par la police mais que trois sont toujours recherchés.

2 h 19 : Les témoignages continuent à affluer, comme celui de cet homme de 46 ans. « Je suis venu voir ce qui se passe et je suis tombé sur un chef cuisinier qui avait du sang sur l’épaule. Il était sous le choc. Il m’a dit que trois personnes avaient attaqué son restaurant avec des couteaux et des machettes », a raconté Gerard Kavanar qui habite dans le quartier de Borough Market.

2 h 10 : Tous les témoins décrivaient des scènes de panique avec des gens qui fuyaient dans tous les sens.

2 h : La police indique que l’incident à Vauxhall n’est pas relié aux attaques du London Bridge et Borough Market.

1 h 30 : La police a demandé aux Londoniens de « courir, de se cacher et de les appeler » une fois qu’ils seraient en sécurité.

1 h 25 : La police a déclaré que les incidents sur le London Bridge et à Borough Market étaient des « actes terroristes »

1 h 17 : Le London Bridge a été fermé dans les deux sens. Les images des télévisions montraient de nombreux véhicules de police qui bloquaient toute la zone, ainsi que des ambulances.

1 h 10 : Des témoins ont déclaré avoir vus des assaillants armés avec de longs couteaux en train de poignarder des gens à Borough Market. Des coups de feu auraient été tirés.

1 h : Une camionnette a foncé sur la foule au niveau du London Bridge dans le centre de Londres, faisait au moins un mort et des blessés. La camionnette qui roulait à environ 80 kilomètres/heure a quitté la chaussée pour foncer sur le trottoir contre des passants.

Dee, 26 ans : « Il avait un énorme couteau »

« C’est un attentat terroriste. Il y avait une camionnette qui s’est écrasée contre les barrières du pont. Et il y avait un homme avec un couteau qui courait, il a descendu les escaliers et s’est dirigé vers un bar, il n’est pas entré… Je pense à mes amis, j’espère qu’ils sont sains et saufs ».





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “En direct, attaques islamistes à Londres : 7 morts et 48 blessés, dont quatre Français. Les 3 islamistes abattus

    1. Salmon

      Peace and love !

      religion de paix !

      combien de morts ? combien de bléssés ?

      il faut mettre des petits nounours et des petits coeurs !

      bien fait les terroristes élliminés !

      pauvres britaniques !!

      vous avez des gouvernants de merde vous aussi !

    2. Germax

      Impossible, en lisant les médias, de savoir si le nombre de 7 morts inclus les terroristes. On ne peut quand même pas mettre sur le même plan des assassins et des liquidation de terroristes victimes d’accident du …. travail.

    3. Patrick Coh

      Que dire de ces attentats? Rien, je m’en fiche complètement. Les arabes tuent, les chrétiens pleurent. A ce train-là il n’y aura bientôt plus de chrétiens ou de juifs pour pleurer.
      Il faut se rendre compte que les arabes ne sont sur terre que pour tuer. Il faut donc s’en débarrasser, au mieux en les renvoyant dans leurs pays.
      Non seulement, les Français, les Anglais ou les autres européens ne les renvoient pas mais ils en redemandent.
      Qu’ils ne viennent pas pleure ensuite de leur propre débilité

    4. Une voix d'Alsace

      Voir dans l’article Sadiq Khan de Wikipédia la partie intitulée « Polémiques », qui montre ce bonhomme sous véritable jour.

    5. rachel

      La sauvagerie dans un monde de costards cravates, la faute a qui, a des gouvernants qui ne savent pas faire la difference entre l ideologie juive et musulmane, qui n ont pas compris que les musulmans ne vont jamais s integrer surtout en ce moment, le vivre ensemble, le vivre comme eux, oui ! il est temps de dire qu il y a beaucoup de sauvages au sein des musulmans occidentaux, il est urgent de trouver une solution.

    6. georges

      Les centaines de morts s’amoncellent chaque jour en l’Europe, parce que les responsables mondialistes ont trouvé bons, de laisser s’implanter l’islam sur son sol. Nous récoltons maintenant les conséquences de leurs inconséquences.

    7. LTC

      Les messages de macron, sadiq kann, et merkel sont à la hauteur des « espérances ». Aucun ne désigne l’ennemi islamiste et parlent de l’attentat islamiste uniquement en tant que « tragédie », c’est à dire un malheur qui s’abattrait comme par accident. Bref leurs positions islamophiles sont clairement illustrées une fois de plus.

    8. Armand Maruani

      Les anglais comme les français ils parlent beaucoup mais ne font rien .

      Qui est resposable de tout ce qui se passe chez eux actuellement ?

      Ils ont même élu un muzz à la mairie de Londres .

      Churchill doit se retourner dans sa tombe lui qui a su résister seul à la vermine nazie .

    9. Armand Maruani

      La seule ombre de Bannon à mes yeux et pas des moindres en tant que Juif : il apprécie Maurras .

      Bien qu’il ne soit pas antisémite , nous devrions être vigilants 24 heures sur 24

      L’Histoire nous a tellement appris .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *