toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Bac 2017] Quand l’éducation nationale nie l’existence d’Israël


[Bac 2017] Quand l’éducation nationale nie l’existence d’Israël

Mauvaise surprise ce matin à l’épreuve d’hébreu du baccalauréat 2017: le sujet traduit ארץ ישראל par « Palestine », ou comment totalement nier l’existence d’Israël: intolérable !

 

C’est une bien mauvaise surprise qui attendais les étudiants d’hébreu ce matin, à l’épreuve de baccalauréat: le sujet demande de traduire un texte, jusque là pas de problème. Mais entre la version en hébreu et la version en français présentée par le sujet, il y a un gros problème: le sujet traduit ארץ ישראל (Eretz Israël) par « Palestine » !

Que cherche à nous faire comprendre l’éducation nationale, par cette négation totale de l’existence d’Israël? On savait déjà la France hostile à ce petit pays exemplaire, en voici une preuve de plus. Déjà les réseaux sociaux grondent de colère, et on peut espérer que la polémique aboutisse à une explication franche de la part du ministère.

 

Source: page facebook « Avec Israël 100% sioniste »

 

© Ari pour Europe Israël
Ces goys qui défendent Israël sont toujours là 😉





Ces goys qui défendent Israël sont toujours là



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “[Bac 2017] Quand l’éducation nationale nie l’existence d’Israël

    1. Zakary

      Euh, en français « Palestine » est bien une traduction légitime de Erets Israël, même s’il y a lieu de le déplorer. Mais c’est Hadrien qu’il faut incriminer et non le Larousse. Nous les Juifs nous traduirons par « la terre d’Israël », traduction également juste (encore heureux), mais qui fait abstraction de l’usage historique en français. « Israël » sera plutôt la traduction de « Medinat Israël ».

    2. Batzap 17

      Oy gevalt on entre dans un champ de mines…

      A mon sens la Palestine moderne, celle du mandat britannique, a cessé d’exister après le vote du plan de partage de l’ONU du 29 novembre 1947 qui divise la Palestine entre un Etat juif et un Etat arabe. Désigner une partie du moyen – orient sous le vocable Palestine se réfère à un monde révolu.

      Autre anachronisme: comme chrétien, je suis révulsé par les mentions figurant sur les cartes dans nos Bibles qui affichent: « Palestine au temps de Jésus » alors que la Palestine n’avait jamais existé ! C’est comme dire que Jules césar a conquis la France et la Belgique: c’est géographiquement vrai mais historiquement faux.

    3. francaispasnaif,

      C’est ll’islamisationde de l’éducation nationale. Pas étonnant avec une beurette!

    4. Armand Maruani

      Ce sujet aurait pu être traité à Gaza de la même manière .

      Là on touche le fond de la haine antisémite .

      On s’infiltre dans le moindre interstice et les occasions ne manquent pas .

    5. rachel

      Si il y a la langue hebraique, il y a donc un pays, Israel, ils vont finir par nous la voler ces palestiniens. Soit disant une solution a 2 etats, dans leurs livres d histoire, geo, Israel est deja efface !

    6. Tamara

      Qu’on arrête les mensonges et le déni d’un pays, Israël démocrate, souverain et légitime dont sa capitale toute Jérusalem, qui a donné toutes ses preuves dans tous les domaines et avec le bds raciste qui veut boycotter ce beau pays, aidé par les occidentaux via le pétrole……….. boycotter parlons en, lorsqu’ils auront cessé d’utiliser toutes les inventions scientifiques et technologiques sans parler commerciales, d’Israël qui aident à leurs survies!!!!!!!!!!!!!!!!! Bref vous l’aurez compris, il y a tant de choses à dire tellement on nous oblige à répondre à leurs non Vérités, mais ce serait tellement long. Et le terme Palestine, faut il leur expliquer à tous l’origine de cette appellation inventée par les romains par leur racisme, toujours racisme lorsqu’il s’agit de Juifs, en place et lieu d’Israël!!! et les dirigeants Arabes ont vite compris leur gain de maintenir cette appellation, ce qu’Israël n’aurait pas du permettre mais pouvait on deviner ce qui a suivi, les demandes constantes de territoires Israéliens!!!!! au lieu de les demander à la Jordanie, si vaste et si Palestiniste. On ne craint pas de dénigrer ou de nier Israël mais par contre on craint beaucoup de le faire pour les ennemis d’Israël.

    7. Salmon

      @non Tamara

      vous faites erreur : toujours racisme lorsqu’il s’agit de Juifs, en place et lieu d’Israël!!! :

      en France je vis l’antisémitisme et ce torchon de copie de BAC c’est de l’antisémitisme

    8. Disraeli

      Je dois confirmer, même si cela doit déplaire et alors que je suis sioniste et citoyen israélien, que Palestine est bien la dénomination de l’époque ottomane ou mandataire d’Eretz Israël et que le pays ne s’appelle Israël que depuis 1948.

      Par contre le Louvre (et les archéologues) mentent quand il parle de Palestine au lieu de Canaan ou Judée selon les époques de leurs artefacts ou fouilles.

    9. alauda

      Traduttore, traditore.

      De toute manière, qu’est-ce que cela change puisque l’élève doit répondre en hébreu à partir d’un texte lui aussi en hébreu ? Un bon élève se passe de la traduction française de la question.

      Ceci dit, de quoi parle le texte ? Comme il n’est pas encore paru dans les annales du web, on peut gloser avec une loupe sur ce sujet de bac incomplet.

    10. Amram

      Avant la création de l’état d’Israël, tous les juifs du monde entier étaient des Palestiniens, une petite anecdote en 1955, j’avais 9 ans, j’habité un immeuble qui appartenait a un arabe, tous les mois il venait lui même pour toucher ses loyers, il était bien habillé avec une djellaba bien blanche et avait l’air d’être très bien dans sa peau, mon père est allé dans la chambre pour chercher l’argent du loyer et je suis rester seul avec lui, alors, il ma dit d’une façon narquoise; va en Palestine, va en Palestine, c’est vraiment ce que j’ai fait quelques années plus tard, a cette époque, même les Juifs parlaient de monter en Palestine, mais, pour des raisons les plus malfaisantes, les Juifs ont étaient spoliés du nom de leurs ancienne Nation, au profit d’une entité créé de toutes pièces par des antisémites.

      La terre d’Israël, est, la terre de Palestine, mais, Toutefois, à quelque chose malheur est bon. ils auraient pus s’appeler les Cananéens, tandis que palestiniens, c’est que la bande de Gaza.

    11. Armand Maruani

      Israël n’existe que lorsque les arabes reçoivent une raclée .

      Là on existe uniquement pour mieux nous détruire .

      Eh bien qu’ils continuent à nous ignorer et nous négliger , nous , nous poursuivons notre route et la construction de notre jeune pays plusieurs fois millénaire .

      Israël  » n’existe pas  » mais il illumine le monde .

    12. Mouah

      « Eretz-Israel », terme utilisé en hébreu pour désigner le pays avant la création de l’Etat d’Israël, se traduit effectivement par « la Palestine » (terme qui n’a rien à voir avec les Arabes ou le nationalisme palestinien), l’emploi d' »Israël » étant réservé à la période étatique (depuis le 15 mai 1948).
      Faut-il rappeler que durant la période mandataire, Juifs et Arabes de Palestine étaient des Palestiniens, i.e. possédaient des papiers d’identité avec la mention « Palestinien,ne » à la rubrique « nationalité » ?
      Pour la gouverne de l’internaute qui a osé écrire qu’on a touché le fond de l’antisémitisme avec ce sujet de bac, l’antisémitisme est une réalité bien trop grave pour que l’on galvaude de la sorte ce type d’accusation.

    13. Mymy

      Je ne comprends pas les commentaires.

      Il y a bien écrit en hébreu « Eretz Israël » donc pourquoi justifier le fait que Palestine est bien le nom donné à ce territoire en 2017 ?

      Le candidat aurait été avisé de signaler que la tradition de « eretz Israel » est littéralement « Israël » et non pas « Palestine ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *