toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Yom Yeroushalaïm : Jacques Kupfer du Likoud Mondial, appelle à monter en masse sur le Mont du Temple le 24 Mai


[Vidéo] Yom Yeroushalaïm : Jacques Kupfer du Likoud Mondial, appelle à monter en masse sur le Mont du Temple le 24 Mai

YOM YEROUSHALAIM- APPEL A MONTER SUR LE MONT DU TEMPLE

Résultat de recherche d'images pour "Jacques Kupfer"

ISRAEL IS FOREVER (IIF)appelle à monter en masse sur le Mont du Temple le 24 Mai, jour anniversaire de la Réunification de notre Capitale éternelle et jour de la Libération du Mont du Temple.

« Pour que le Mont du Temple soit réellement entre notre Mains, nous devons le fouler de nos Pieds » Jacques Kupfer, président d’IIF.

Résultat de recherche d'images pour "Jacques Kupfer"

Toute l’équipe d’IIF vous attendra à 9h30 devant le « shaar Hamougrabim » (à coté de l’entrée du Kotel)

Veuillez vous conformer aux exigences de la Halakha à ce sujet.(Mikve, PAS DE CHAUSSURES EN CUIR , entre autre). Se munir de sa carte d’identité.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “[Vidéo] Yom Yeroushalaïm : Jacques Kupfer du Likoud Mondial, appelle à monter en masse sur le Mont du Temple le 24 Mai

    1. Salmon

      Un député arabe sur le Mont du Temple

      Depuis le début de « l’Intifida des couteaux », qui a débuté en octobre 2015, et les menaces de violences musulmanes, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a interdit aux ministres et députés de se rendre sur le Mont du Temple. Mais voilà que le député Massoud Ghanaïm (Liste arabe unifiée) a été photographié se promenant sur l’Esplanade du Temple. Les policiers israéliens l’ont rejoint pour lui demander de quitter les lieux. Le député a refusé, indiquant qu’il était venu remercier les bénévoles qui nettoyaient les lieux en vue des prières du Ramadan.

      Les députés arabes avaient prévenu dès le début que l’interdiction ne les concernait pas et qu’ils se rendraient sur le Mont du Temple quand ils le désirent. Cette nouvelle n’a pas été relayée par les principaux médias et n’a entraîné aucune réaction particulière.

      Pas celle en tout qui aurait suivi le montée de Yehouda Glick.

      Ce dernier avait d’ailleurs saisi la Cour suprême il y a deux mois, afin d’obtenir le droit de se rendre sur le lieu le plus sacré du peuple juif et du judaïsme. Il dénonçait un outrepassement des prérogatives du Premier ministre sur cette question. Demande rejetée. Parallèlement, la commission de l’Ethique avait averti que tout député qui transgresserait l’interdiction faite par la police s’exposerait à des sanctions disciplinaires.

      LPH

    2. Salmon

      Nouveau signe étrange de la part de l’Administration Trump

      Après les déclaration d’un haut fonctionnaire de la Maison-Blanche indiquant que le Kotel se trouverait en « territoire occupé », la Maison-Blanche a publié une vidéo controversée à l’approche de la tournée du président Donald Trump dans la région. Le film présente les différentes étapes du voyage présidentiel et montre notamment une carte d’Israël de laquelle ont été retirés la Judée-Samarie et le plateau du Golan.

      La première à réagir a été la ministre de la Justice Ayelet Shaked (Habayit Hayehoudi) qui a espéré que cette fois aussi il s’agit d’un signe d’ignorance de la part des auteurs de cette vidéo et non d’une politique officielle de la Maison-Blanche.

      Concernant les critiques émises envers Naftali Benett par de hauts responsables américains, concernant ses diverses déclarations politiques à l’approche de la visite du président américain, Ayelet Shaked a dit: « Nous n’avons pas été élus pour chauffer nos sièges mais pour mener une politique claire qui est d’empêcher à tout prix la création d’un Etat palestinien (…) On ne nous mettra pas du scotch sur la bouche (…). Quant au réactions du Likoud, la ministre de la Justice a indiqué qu’il ne faut pas voir toute déclaration politique comme une tentative de contrer le Premier ministre ou comme des attaques personnelles contre lui.

      LPH

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *