toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[vidéo] La vérité sur les prisons israéliennes


[vidéo] La vérité sur les prisons israéliennes

Ces derniers temps le traitement réservé aux prisonniers en Israël a été sous le feu des projecteurs, en raison de la « grève de la faim » des prisonniers de sécurité. Beaucoup de choses ont été dites, dont pas mal d’inepties. Revenons-en aux faits et à la réalité dans les prisons israéliennes.

 

En Israël, les prisonniers de sécurité en « grève de la faim » (toute relative: leur leader, marwan barghouti, s’est fait griller à s’empiffrer dans son coin) demandent (et nous l’avions souligné) entre autres des téléphones publics dans les prisons, des droits de visite élargis, la fin des « négligences médicales » et des mises à l’isolement, ainsi que l’accès à des chaînes télévisées et de la climatisation. Cette revendication a été immédiatement récupérée politiquement, notamment par l’autorité « palestinienne » et le Hamas (et par leurs relais gauchistes en France), qui dénonçaient des « conditions inhumaines ». Sauf que…

En mars 2017, il y avait 6100 prisonniers de sécurité, la plupart entre 18 et 25 ans. Selon la définition même de leur statut, ils ont été arrêté pour des faits mettant en danger la sécurité de l’état d’Israël ou des motifs nationalistes. Environ 2000 d’entre eux purgent une peine pour l’assassinat de civils israéliens. Ils sont répartis entre différentes prisons: par exemple la prison de Ketziot comporte environ 1700 détenus, Ofer environ 1000.

Ces détenus ont accès aux droits fondamentaux, mais aussi à des droits et un confort supplémentaires: Ils ont bien entendu droit à un avocat (dans un cadre professionnel), à des soins médicaux, une pratique religieuse, des conditions de vie « de base » (eau chaude, sanitaires, douches), ventilation, électricité. Ils reçoivent également des visites régulières de la Croix Rouge ainsi qu’une éducation. Hormis ces droits de base, ils ont droit de recevoir des journaux, du courrier (et y répondre), avoir leurs propres livres, mais aussi acheter de la nourriture au sein même de la prison (dans de petites échoppes dépendant de la cantine, et gérées par les prisonniers eux-même). Mais ce n’est pas tout: leur famille peut leur transférer de l’argent via la poste de la prison. Ils ont droit à des visites, à la télévision (sur des plages horaires étendues), mais aussi à de petits gadgets très utiles: bouilloire, tue-moustiques, … En plus de tout ça, certains reçoivent un coquet salaire, versé par l’autorité « palestinienne »: pour certains, on atteint les 12.000 shekels (environ 3000 euros) par mois !

 

Les prisonniers peuvent également travailler, et empocher un salaire, comme le montre i24 dans ce reportage de juin 2015:

 

Comparons maintenant ces conditions à celles des prisons arabes de l’AP, véritables « forts de la torture »: on rapporte des cas de tortures, de chocs électriques, de violences en réunion, parfois même sur les épouses des prisonniers. Un membre du Hamas, ayant été emprisonnée par Israël et l’AP décrivaient les prisons arabes comme « brutales et barbares, d’autant plus comparées à Israël ».

En France, le lot quotidien est bien pire, comme le pointe un rapport du Sénat:  la surpopulation, des bâtiments parfois vieillissants, la violence entre les prisonniers, la radicalisation, l’ennui. On est sur ce point encore loin derrière Israël…

Sources:

The truth about the conditions of security prisoners in Israël, COGAT avril 2017
The Palestine National Fund: Encouraging Terror at the Expense of Palestinians, COGAT avril 2017
Grève de la faim des prisonniers « palestiniens »: une abjecte récupération politique, Europe-Israël avril 2017
Grève de la faim des prisonniers palestiniens : le terroriste Marwan Barghouti filmé en train de manger en cachette… (Vidéo), Europe-Israël Avril 2017
Les conditions de détention dans les établissements pénitentiaires en France, Sénat mai 2017
Palestinians’ Fort of torture, Gatestone Institute janvier 2017

© Ari pour Europe Israël
Ces goys qui défendent Israël sont toujours là





Ces goys qui défendent Israël sont toujours là



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “[vidéo] La vérité sur les prisons israéliennes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *