toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Paris : Un festival afroféministe militant “interdit aux blancs”


Paris : Un festival afroféministe militant “interdit aux blancs”

Polémique. Le festival Nyansapo Fest, décrit comme afroféministe militant, organisé à Paris en juillet prévoit d’être réservé à 80% aux femmes noires.

Ce festival en parti interdit aux blancs va-t-il voir le jour en juillet prochain à Paris ? Le Nyansapo Fest, c’est le nom de l’évènement, doit se dérouler du 28 au 30 juillet dans le XIe arrondissement. Selon la description de la manifestation sur le site officiel, il s’agit d’un festival afroféministe militant qui se divisera en plusieurs espaces : un espace décrit comme non mixte – femmes noires (80% du festival) ; un espace non mixte – personnes noires ; un espace non mixte – femmes racisées et un espace ouvert à tous.

Aucun texte alternatif disponible.

Anne Hidalgo doit s’expliquer

Au programme de ce festival, des concerts, des ateliers, des tables rondes ou des conférences sur des sujets traitants du racisme et du sexisme contre les femmes noires, la lutte contre l’islamophobie ou encore la question des réfugiés. Mais ce n’est pas le programme du festival qui fait scandale, mais plutôt qu’il soit en parti interdit aux blancs.

Wallerand de Saint-Just, le secrétaire départemental du FN à Paris a publié un communiqué de presse ce vendredi dans lequel il dénonce la tenue d’un festival interdit aux ‘Blancs’ dans les locaux publics. Il demande à Anne Hidalgo se s’expliquer. Nous ne saurions accepter que la maire de Paris ne réagisse pas face à cet acte flagrant de racisme.

“Rosa Parks doit se retourner dans sa tombe”

Joint par LCI, le président de la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (Licra) Alain Jakubowicz condamne cet évènement qu’il considère comme terrifiant et désespérant. Des gens qui se sentent victimes de racisme ou de discrimination ne trouvent pas d’autre issue que l’entre soi (…) Rosa Parks doit se retourner dans sa tombe, lâche-t-il.

De son côté, Anne Hidalgo, contactée par LCI, confirme que le local appartient bien à la Ville, mais n’y est pour rien dans l’organisation de cet événement. La Ville de Paris n’a pas d’autorisation à délivrer sur les évènements organisés dans un local qu’elle loue et n’a donc pas eu son mot à dire sur l’organisation ou la programmation de cet évènement.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Paris : Un festival afroféministe militant “interdit aux blancs”

    1. SDAUBI

      On attend toujours la réaction de SOS racisme, la Licra ect.. à eux de démontrer à de plus en plus d’incrédules qu’ils ne sont pas eux-mêmes foncièrement racistes.

    2. Claire

      Le racisme anti-blancs se porte très bien, et aucune association ne s’en offusque. Imaginerait-on une seconde un colloque de féministes blanches interdisant l’entrée aux femmes noires (et aux hommes)? Ce serait immédiatement le tollé, avec plainte de toutes les associations droit-de-l’hommistes.
      Deux poids, deux mesures, comme d’habitude.
      En tout cas, nous ne sommes plus chez nous dans notre propre pays, grâce à la lâcheté des dirigeants de tous niveaux, Hidalgo en tête. Pendant ce temps-là, migrants et islamistes insultent et agressent les femmes blanches à la Chapelle et dans tous les endroits où ils sont majoritaires.
      C’est scandaleux d’en être arrivés là.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *