toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les forces spéciales françaises recrutent des soldats irakiens dans le but de tuer des Français membres de l’État islamique


Les forces spéciales françaises recrutent des soldats irakiens dans le but de tuer des Français membres de l’État islamique

Le quotidien américain The Wall Street Journal révèle comment les forces spéciales françaises recrutent des soldats irakiens dans le but de tuer des ressortissants français membres de l’État islamique à Mossoul. L’objectif : éviter à tout prix le retour des djihadistes en France.

L’objectif : éliminer sur place les ressortissants français qui se sont engagés dans les rangs de l’État islamique (EI) et qui combattent actuellement à Mossoul, en Irak. Pour y arriver, les forces spéciales françaises feraient appel à des militaires irakiens, révèle le Wall Street Journal citant des sources irakiennes et des responsables français. « Ils s’occupent [des djihadistes français] ici, parce qu’ils ne veulent pas s’en occuper à la maison », a ainsi expliqué au journal un haut responsable irakien du contre-terrorisme, impliqué dans ces opérations coordonnées.

Une quarantaine de membres des forces spéciales françaises auraient été déployés dans cette grande ville du nord de l’Irak afin de localiser les terroristes français à l’aide de drones de surveillance et de dispositifs d’interception radio. D’après le média américain qui cite des militaires irakiens, ces renseignements de localisation ont permis aux forces irakiennes de tuer un nombre inconnu de djihadistes français (la France aurait soumis à Bagdad une trentaine de noms). Une porte-parole du ministre français de la Défense a refusé tout commentaire sur le sujet.

Pour mémoire, les forces irakiennes, appuyées par la coalition internationale (États-Unis, France, Royaume-Uni, Emirats arabes, unis, Maroc, Canada, Belgique, Australie, Jordanie…), mène depuis mi-octobre l’offensive pour reconquérir Mossoul, tombée aux mains de l’EI en juin 2014.

« La guerre dans laquelle on est entré va être très difficile. Nous sommes au cœur d’une guerre barbare qui sera semée de batailles sanglantes et dans laquelle aucune loi de la guerre ne sera respectée par Daech. La coalition aura donc la plus grande difficulté à mener une guerre propre, contre un adversaire pour qui la vie n’a aucune valeur. […] Daech est notre ennemi à mort. Nous sommes son ennemi à mort », avait déclaré fin octobre sur Franceinfo le général Vincent Desportes, ancien directeur de l’Ecole de guerre, quelques jours après le début de l’offensive.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Les forces spéciales françaises recrutent des soldats irakiens dans le but de tuer des Français membres de l’État islamique

    1. Pinhas

      Ces assassins ne sont plus dignent d’être considérés comme Français.
      Ils sont partis en Syrie pour assassiner des innocents .
      C’est la bonne solution de les élimininer sinon ils reviendront ici pour tuer de vrais Français.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *