toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le ministre de la Protection de l’environnement Zeev Elkin dénonce le double discours du chef de l’Autorité Palestinienne : « Il faut écouter Mahmoud Abbas lorsqu’il parle en arabe. »


Le ministre de la Protection de l’environnement Zeev Elkin dénonce le double discours du chef de l’Autorité Palestinienne : « Il faut écouter Mahmoud Abbas lorsqu’il parle en arabe. »

Zeev Elkin: « Il faut écouter Mahmoud Abbas lorsqu’il parle en arabe. »

Le ministre de la Protection de l’environnement Zeev Elkin Zeev Elkin recommande à l’Administration américaine ainsi qu’à la gauche israélienne de prêter davantage attention aux déclarations des dirigeants arabes palestiniens en langue arabe plutôt qu’à leurs messages en anglais. Le ministre souligne que la nette différence de contenu entre les les uns et les autres traduit les objectifs réels de Mahmoud Abbas et ses complices.

Le site www.palwatch.org s’est « amusé » à mettre face à face les propos de Mahmoud Abbas émis devant le président Donald Trump à Beit Leh’em et les diverses déclarations de hauts responsables du Fatah et de l’OLP en langue arabe. Lors de son entrevue avec le président américain, Mahmoud Abbas a notamment dit: « Une fois de plus, je vous confirme notre position: nous soutenons la solution de deux Etats sur la base des lignes d’avant le 4 juin 1967, avec un Etat palestinien ayant pour capitale Jérusalem-Est, vivant en paix et en sécurité au côté d’Israël ».  Cette déclaration a bien entendu été relayée dans les médias américains avec des commentaires positifs.

Or, le site www.palwatch.org relève d’innombrables exemples de déclarations, articles et programmes d’enseignement aux enfants arabes palestiniens qui vont exactement en sens inverse. Rien que la semaine dernièrs, par exemple, Khaled Masmar, membre du Conseil national palestinien (parlement) déclarait: « Chacun parmi nous sait très bien qu’au-delà de ce que nous acceptons aujourd’hui, notre objectif réel est de libérer à terme toute la Palestine ».

De même, Muhmad Aliyan, haut responsable dans la hiérarchie de l’OLP  et membre du Fatah a déclaré: « A propos de ce qui s’est passé en 1948, nous voulons dire ceci: qu’importe le nombre de pertes et de victimes que nous aurons, nous ne renoncerons à aucun grain de sable de Jaffa, de Lod ou de Ramleh. L’occupant pourra faire ce qu’il veut, nous resterons là, plantés comme des oliviers et nous combattrons pour libérer notre patrie ».

Ou encore Azzam Al-Ahmad, membre du comité central du Fatah qui dit: « Je suis convaincu que la création d’un Etat palestinien dans la Rive occidentale provoquera ensuite la disparition totale de l’Etat d’Israël, de la même manière que le Nord-Vietnam a fini par avaler le Sud-Vietnam ».

Les exemples sont innombrables, y compris ceux qui se réfèrent à l’Islam dont la loi interdirait de renoncer au moindre centimètre carré de terre musulmane.

Zeev Elkin, a a fait transmettre par divers canaux ces informations aux dirigeants américains afin de leur montrer à quel point le double-langage est de mise chez Mahmoud Abbas et la direction du Fatah, qui entendent être vus – et le sont malheureusement – comme des « modérés » en Occident.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le ministre de la Protection de l’environnement Zeev Elkin dénonce le double discours du chef de l’Autorité Palestinienne : « Il faut écouter Mahmoud Abbas lorsqu’il parle en arabe. »

    1. Une voix d'Alsace

      Comme quoi il est bon d’être bilingue. Rappelons qu’en 1934 des Français courageux avaient fait publier une édition de Mein Kampf traduite intégralement. Le nouveau chef de l’Allemagne a intenté un procès et il a trouvé des juges français pour lui donner raison. Le public de notre pays n’a donc eu droit en 1938 qu’à une édition expurgée, faite pour endormir sa méfiance. En ce qui concerne Israël nous avons droit au site Palestinian Media Watch en français. Ne nous en privons pas.

    2. Asher Cohen

      Si les israéliens ne l’ont pas fait éliminer, c’est qu’ils y voient un intérêt à le garder vivant, en place. De même qu’en 1938-39-41 les Nazis expulsaient par bus et trains plombés, les Juifs d’Autriche, Tchécoslovaquie, Pologne Ouest, etc.. hors des frontières du nouveau Reich, il serait grand temps d’organiser l’expulsion des arabes hors de la Terre Juive qu’ils squattent. En 1938-47, n’était-ce par pour les Juifs « chacun pour soi et Dieu pour tous »? Pourquoi n’en serait-il pas la même chose pour les squatters arabes?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *