toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Hidalgo donne la permission aux organisateurs du Festival afroféministe, de se dérouler sans les Blancs mais dans un lieu privé


Hidalgo donne la permission aux organisateurs du Festival afroféministe, de se dérouler sans les Blancs mais dans un lieu privé

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé sur sa page twitter qu’une «solution claire a été établie» concernant l’organisation du festival afroféministe Nyansapo, qu’elle menaçait hier de faire interdire en raison de son organisation en non-mixité partielle : «Le festival organisé dans un lieu public sera ouvert à tous. Par contre elle maintient le fait que « des ateliers non-mixtes se tiendront ailleurs, dans un cadre strictement privé.» 

Jo Golan pour Europe Israël 





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Hidalgo donne la permission aux organisateurs du Festival afroféministe, de se dérouler sans les Blancs mais dans un lieu privé

    1. Une voix d'Alsace

      Je pense que ce festival ses déroulera dans un lieu privé… mais avec une grosse subvention de la Mairie, prise donc sur des fonds… publics.

    2. Claire

      Ah bon? Donc si l’on organise une fête dans un lieu privé, on peut l’interdire aux noirs-es? Si l’on est propriétaire d’un logement, on peut donc refuser un locataire noir?? Je demande à voir…
      Hidalgo ménage la chèvre et le chou et n’aboutit qu’à une solution qui n’en est pas une. Les lois de la république sont de plus en plus bafouées, et toujours à sens unique.

    3. michel boissonneault

      bien pensante ou collabo ….. c’est du pareil au même car avec le temp car des politicien ( ne ) leurs donnent les outils pour s’organiser et mieux ce préparer a nous détruire ….. nous sommes loin de l’inclusion , nous sommes loin être un seul peuple

    4. Filouthai

      Annie Dalgo affiche clairement son amour des races supérieures, en particulier de la race musulmane qui peut tout se permettre à Paris pendant son règne.
      Elle aurait pu être Ministre hitlerien de la Propagande.

    5. Pinhas

      Imaginons un instant un concert interdit aux gens de couleur !!!!!

      Il est clair que le racisme anti-blanc est bien en place en France .

      Que cette manifestation soit autorisée même dans un lieu privé est une honte , une insulte , une collaboration à la montée de la haine et au communautarisme islamique .

      Hidalgo se prend pour Ponspilate et par cette pirouette pense se laver de cette soumission .

    6. Pinhas

      Un petit message perso en passant :

      Hier , ma sœur qui est institutrice dans le 59 me téléphone écœurée de ce qu’elle a constaté à la cantine scolaire .
      Parmi les desserts des gâteaux emballés et portant une étiquette écrite en muzz et marquée hallal !!!!
      Et c’est la mairie qui fournie ces merdes .

      Elle m’a dit vouloir acheter des gâteaux casher et les placer à côté des merdes hallal .

      En tout cas , si elle plaçait des produits casher elle aurait tous les parents d’élèves sur le dos (90 % de muzz) , plus la mairie collabo .

    7. Armand Maruani

      Manuel GOMEZ est né à Alger (Bab-el-Oued) le 17 novembre 1941. Il a été engagé très jeune comme journaliste pigiste par Albert Camus dans le quotidien Alger-Républicain, puis devient chef de rubrique à La Dépêche d’Algérie.
      Il poursuit sa carrière en France, après 1962, comme chef de rubrique dans le quotidien L’Aurore, également comme rédacteur à Paris-Turf et correspondant du quotidien Le Méridional.
      Mme la Maire de Paris déclarait récemment : « Le ramadan est une fête qui fait partie du patrimoine culturel français. Le célébrer fait partie du partage et ne contrecarre pas la laïcité. »

      La réponse de Manuel Gomez, écrivain : On peut être Maire d’une capitale comme Paris tout en présentant de larges déficiences culturelles sur certains sujets. Sa déclaration n’est qu’un monument d’erreurs.
      Le manque de curiosité et l’inculture des religions alliées à la bêtise, à l’à-plat-ventrisme donnent un résultat totalement renversant et insultant !
      Et bien NON Madame la lécheuse de babouche:
      > > > > Trois erreurs grossières dans cette simple petite phrase destinée à satisfaire les représentants des musulmans de France, qu’elle recevait en grande pompe à l’hôtel de ville.
      1) Le ramadan n’est pas une fête.
      Bien au contraire, il s’agit d’une épreuve pénible imposée par le Prophète à ses croyants afin de tester leur fidélité : jeûne total, abstinence sexuelle et étude du Coran durant toute la journée (les manquements étant très sévèrement punis, jusqu’à la peine de mort). Cela n’a rien d’une fête. La fête suit dès la fin du ramadan car, justement, c’est une fête qu’il soit enfin terminé, il s’agit alors de l’Aïd el-Fitr et cette fête peut même durer jusqu’à trois jours.

      2) Le ramadan n’a jamais fait, ne fait pas et ne fera jamais partie du « Patrimoine culturel français ».
      Mme Hidalgo imagine-t-elle une seule seconde que l’occupation de la France du Sud, avec ses pillages, ses razzias, ses paiements de rançons, son exploitation systématique au bénéfice du califat, son esclavage (sexuel pour les femmes et économique pour les jeunes hommes qui étaient châtrés afin de pouvoir ni « forniquer » ni se reproduire), etc., permettrait un jour d’inscrire cette période néfaste au patrimoine culturel de notre pays ?

      3) « Célébrer le ramadan ne contrecarre pas la laïcité » ?
      Effectivement, que les fidèles musulmans pratiquent le ramadan ne contrecarre en rien la laïcité, tout comme les juifs et les chrétiens qui célèbrent leurs fêtes religieuses. Mais quand la pratique de la religion musulmane nous oblige à la subir contre notre volonté, cela contrecarre la laïcité.
      – Quand on ne veut pas que les femmes soient soignées par des médecins hommes.
      > > > > – Quand on exige des horaires spéciaux dans les piscines ou salles de sports.
      – Quand on exige des menus « halal » dans les cantines des crèches et des écoles.
      > > > > – Quand on porte le « voile » dans l’unique but de provoquer, justement, les lois laïques.
      > > > > – Quand on demande que l’on offre des églises pour en faire des mosquées.
      > > > > – Quand on débaptise des fêtes chrétiennes et que l’on supprime le mot «saint » dans les médias télévisés et que l’on souhaite également le supprimer dans le nom de nos communes, etc.
      > > > > Un jour on ira peut-être à Tropez, à Raphael ou bien à Etienne !
      > > > > Tout cela contrecarre la laïcité car il s’agit d’exigences communautaires d’une religion.

      Alors, Mme la Maire de Paris, si votre culture n’est pas à la hauteur de vos ambitions politiques, profitez de la période de ramadan qui vient de s’achever, non pas pour étudier le Coran mais pour vous instruire davantage sur les « valeurs de la République » qu’hélas, vous représentez.
      Et souvenez-vous que l’Andalousie, où vous êtes née, a subi sept siècles d’occupation par les Maures au cours desquels des dizaines de milliers de vos anciens compatriotes ont payé de leur vie pour s’en libérer et d’autres, livrés à l’esclavage, se sont vu priver à vie de leur liberté.

      Manuel Gomez
      > > > >

    8. Armand Maruani

      Une minute de détente .

      Objet : Fwd: Quand humour rime avec culture………
      >
      >

      >
      Au temps où certains avaient de l’esprit …….
      >
      >
      > > > > > Voici une réplique superbe et cinglante de Robert Surcouf, célèbre corsaire Malouin, répondant à un amiral britannique qui prétendait ceci :
      > > > > >
      > > > > > « Vous les Français vous vous battez pour l’argent, nous Anglais, nous nous battons pour l’honneur !!! »
      > > > > >
      > > > > >
      > > > > > Et Robert Surcouf de répondre :
      > > > > >
      > > > > > « Monsieur, chacun se bat pour ce qu’il n’a pas !!!
      > > > > >
      > > > > >
      > >
      > > > > > Lors d’un échange entre les deux rivaux politiques du 18 ème siècle, John MONTAGU, Comte de SANDWICH, et le réformiste John WILKES. MONTAGU dit à WILKES :
      > > > > >
      > > > > > « Monsieur, je ne sais pas si vous mourrez sur l’échafaud ou de la syphilis. »
      > > > > >
      > > > > >
      > > > > > Réplique de Wilkes :
      > > > > >
      > > > > > « Cela dépend, monsieur si j’embrasse vos principes ou votre maîtresse. »
      > > > > >
      > > > > >
      > > > > >
      > >
      > > > > > Lady Astor apostropha un jour Winston CHURCHILL:
      > > > > >
      > > > > > « Monsieur CHURCHILL, vous êtes ivre ! »
      > > > > >
      > > > > >
      > > > > > Réplique de CHURCHILL :
      > > > > >
      > > > > > Et vous, Madame, vous êtes laide… Mais moi, demain, je serai sobre ! »
      > > > > >
      > > > > >
      > > > > >
      > >
      > > > > > Cindy CRAWFORD à Amanda LEAR lors d’un cocktail :
      > > > > >
      > > > > >
      > > > > > « Merci de m’avoir envoyé votre livre, je l’ai adoré. Mais dites-moi, qui vous l’a écrit ? »
      > > > > >
      > > > > >
      > > > > > Réplique d’Amanda :
      > > > > >
      > > > > > « Je suis ravie que vous ayez apprécié mon livre. Mais dites-moi, qui vous l’a lu ? »
      > > > > >
      > > > > >
      > > > > >
      > >

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *