toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Grève de la fin d’un journaliste français enfermé par le régime d’Erdogan


Grève de la fin d’un journaliste français enfermé par le régime d’Erdogan

La grève de la fin du journaliste Mathias Depardon inquiète RSF. Arrêté par le régime d’Erdogan pour avoir fait un reportage sur la minorité Kurde, il appelle au secours.

Basé en Turquie depuis cinq ans, Mathias Depardon a été arrêté le 8 mai au cours d’un reportage dans le sud-est du pays pour le magazine National Geographic. Malgré un ordre d’expulsion prononcé le 11 mai, il est toujours confiné dans un centre de rétention à Gaziantep, non loin de la frontière syrienne. RSF a appris de son avocate, Emine Şeker, que le journaliste était en grève de la faim depuis le 21 mai.

“L’inacceptable calvaire de Mathias Depardon n’a que trop duré ! Les autorités turques sont responsables de sa sécurité, elles doivent mettre un terme immédiatement à cette situation kafkaïenne, déclare Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Nous appelons le nouveau gouvernement français à intervenir fermement pour protéger le photographe et assurer sa remise en liberté.”

RSF, deux autres organisations de défense de la liberté de la presse et 19 rédactions ont envoyé le 19 mai une lettre ouverte au ministre turc de l’Intérieur, Süleyman Soylu, appelant à la libération immédiate de Mathias Depardon.

La Turquie occupe la 155e place sur 180 au Classement mondial 2017 de la liberté de la presse, établi par RSF.

Il est important de montrer un réel gréviste de la faim enfermer injustement par une dictature. Les grévistes de la faim palestiniens (dont le leader boulotte des chips dans les toilettes de la prison) tous impliqués de près ou de loin dans des assassinats de juifs ne peuvent être assimilés à Mathias Depardon.

Source: RSF





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *