toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Polémique : Pour Sigmar Gabriel, Ministre allemand « les social-démocrates et les Juifs étaient les premières victimes de la Shoah »


Polémique : Pour Sigmar Gabriel, Ministre allemand « les social-démocrates et les Juifs étaient les premières victimes de la Shoah »

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, est de nouveau au cœur d’une polémique pour avoir affirmé que les socio-démocrates allemands étaient les premières victimes de l’Holocauste aux côtés des Juifs.

Dans une tribune publiée dans le quotidien allemand Frankfurter-Rundschau, Gabriel a déclaré que les social-démocrates et les Juifs étaient les premières victimes de la Shoah : les premiers pour des raisons politiques et les seconds pour des raisons raciales.

Le chasseur nazi et dirigeant de la branche israélienne du Centre Simon Wiesenthal, le Dr Efraim Zuroff, a réagi aux affirmations de Gabriel, expliquant que toute personne connaissant la solution finale est consciente du fait que le sort des juifs européens sous les nazis était différent de toutes les autres victimes.

« Les propos de Gabriel sont une exploitation négative de la mémoire de l’Holocauste », a ajouté Zuroff.

Le mémorial de la Shoah Yad Vashem à Jérusalem a également condamné les propos de Gabriel.

« Il est très regrettable qu’une déclaration inutile et historiquement incorrecte se soit frayée un chemin au cœur de la tempête politique », faisant allusion à l’annulation de la rencontre prévue la semaine dernière avec le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Des historiens allemands ont également dénoncé les affirmations de Gabriel, expliquant qu’elles témoignent de son ignorance et que le ministre ne comprend pas ce que signifie l’Holocauste pour les Juifs.

« Les socio-démocrates étaient des rivaux politiques et, comme dans toute dictature, ils n’étaient pas recherchés et emprisonnés, mais ils n’ont jamais été systématiquement gazés. Six millions de Juifs, y compris un million d’enfants, ont été assassinés », a souligné le docteur Elvira Grözinger.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (d) a annulé mardi une rencontre avec le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel (g) à la suite d’une dispute inhabituelle sur le programme du ministre. GALI TIBBON, ABIR SULTAN (AFP/Archives)

« Mettre au même plan les victimes juives qui ont été assassinées parce qu’elles étaient nées juives et des social-démocrates qui étaient des rivaux politiques est inacceptable. Cela montre un manque de connaissances historiques et sociales qui devraient disqualifier une personne d’être ministre ».

Suite aux réactions à son article, Sigmar Gabriel a changé la phrase dans l’œil du cyclone dans la version internet du journal et a écrit : « Les socio-démocrates, comme les Juifs, ont été les premières victimes des nazis ».

Un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré que le ministre des Affaires étrangères Gabriel était un ami proche d’Israël et a toujours accepté la responsabilité de l’Allemagne vis à vis de la Shoah et de la sécurité d’Israël.

« Il ne peut y avoir aucun doute là-dessus, et le ministre des Affaires étrangères a fait cette déclaration à nouveau lors de sa visite à Yad Vashem », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Dans une interview au journal allemand Bild vendredi, Netanyahou a évoqué la rencontre de Gabriel avec des représentants des ONG Breaking the Silence B’Tselem.

« Il rencontre des organisations qui qualifient nos soldats de criminels de guerre au moment où nous nous souvenons des victimes de la Shoah et des soldats qui sont tombés au combat », a affirmé Netanyahou.

« La relation entre Israël et l’Allemagne et avec la chancelière Angela Merkel est très forte. Merkel est une véritable amie d’Israël », a ajouté le Premier ministre israélien dans un souci d’apaisement.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Polémique : Pour Sigmar Gabriel, Ministre allemand « les social-démocrates et les Juifs étaient les premières victimes de la Shoah »

    1. Malcolm Ode

      Pas très « diplomate » le diplomate.

      Minimiser la lettre et l’inspiration innommable de la Shoah en la comparant à quoi que ce soit est indigne d’hommes ou de femmes politiques instruits.

      Mais qui sont donc ces politiciens incultes et sans rigueur intellectuelle qui mènent notre barque? Pas rassurant du tout.

      E il se corrige par : «Les socio-démocrates, comme les Juifs, ont été les premières victimes des nazis»! démontrant hors de tous doutes qu’il ne comprend rien à rien ou est lui-même nazi.

      L’accueil massif de nazislamistes par l’Allemagne devient AINSI plus que suspect après sa visite de courtoisie à Breaking the Silence et B’Tselem.

      Il s’attendait à quoi cet imbécile?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *