toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les éditions Nathan s’illustrent encore par un manuel pour enfant véhiculant des idées antisémites


Les éditions Nathan s’illustrent encore par un manuel pour enfant véhiculant des idées antisémites

.

Les Editions Nathan s’illustrent une nouvelle fois par un livre pour enfant dans lequel est véhiculé des idées antisémites, notamment sur la responsabilité des Juifs dans la mort du Christ.

Les Editions Nathan ont à plusieurs reprises publié des manuels scolaires révisionnistes en ce qui concerne l’histoire d’Israël que nous avions à l’époque largement dénoncés.

Cette fois, il s’agit d’une réécriture de l’histoire des religions qui laissent entendre que ce sont les Juifs qui ont la responsabilité de la mort de Jésus Christ.

Le livre pour enfants intitulé « Questions Réponses – Les religions » page 27, à l’item « Casher, c’est quoi ? », il est indiqué que « les juifs pratiquants ne mangent pas d’animal qui rumine et qui a le sabot fendu » alors que c’est précisément le contraire qui est observé et pratiqué.

Encore plus grave, page 15, à l’item « Pourquoi y a-t-il une croix », il est écrit que « les prêtres juifs et les Romains ont condamné Jésus à mort »Le BNVCA souligne que cest bien cette vieille et fausse accusation de peuple juif déicide qui est à la source de l’antisémitisme chrétien le plus meurtrier depuis des siècles.

Il est inadmissible qu’une Edition aussi célèbre que NATHAN confie l’écriture de ses ouvrages à des auteurs aussi incompétents, qui ignorent même la déclaration « Nostra Aetate » adoptée le 15 octobre 1965, promulguée le 28  par le Pape Paul VI, et qui récuse toute responsabilité du peuple juif en tant que tel dans la mort du Christ.

De tels écrits sont de nature à inciter les jeunes lecteurs à la haine du juif , lBNVCA avait déjà en décembre 2016, rappelé à l’ordre les mêmes éditions au sujet d’un livre d’histoire destiné aux classes de 6ème, Dans la page  » Leçon, Naissance du monothéisme juif 1 millénaire -avant J-C » les auteurs écrivaient « le pays de Canaan actuelle Palestine » obérant totalement L’Etat Juif Israël. De plus le dessin d’une étoile à 5 branches présentée comme l’Etoile juive est un faux flagrant qui démontre de façon évidente l’inculture des rédacteurs, la direction s’était alors engagée à faire procéder au corrections.

Le BNVCA demande aux Editions Nathan une fois de plus de faire rectifier les erreurs grossières signalées, et lui recommande de faire preuve de plus de rigueur, de plus de sérieux, et veiller à confier les sujets traités sur le judaïsme à des rédacteurs mieux informés, et au besoin de faire appel à l’érudition d’une personnalité de la communauté juive qualifiée.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Les éditions Nathan s’illustrent encore par un manuel pour enfant véhiculant des idées antisémites

    1. alauda

      « Nostra Aetate » a mis fin à l’amalgame : « ce qui a été commis durant sa Passion ne peut être imputé ni indistinctement à tous les Juifs vivant alors, ni aux Juifs de notre temps ». Pour autant, cette déclaration n’a jamais prétendu réécrire les Évangiles.

      Après, on peut toujours s’interroger sur la véracité de ces textes vieux de 2000 ans, faute de documents historiques contemporains parfaitement attestés.

    2. Une voix d'Alsace

      On ne nous dit pas le nom de l’auteur, ou du moins de celui qui a signé et touché les droits d’auteur. Peut-être nous dirait-il : « Je n’ai pas eu le temps de relire ; j’avais confié la rédaction à un Marocain, employé à faire la censure dans la presse française. Je m’aperçois qu’il a mal fait son travail, je vais en chercher un autre qui corrigera. De toute façon vous n’avez rien vu de contraire à l’Islam ? C’est l’essentiel. Autrement j’aurais eu des ennuis. »

    3. Asher Cohen

      Parler dans un livre d’Histoire d’un personnage conceptuel dit jésus christ, dont la preuve historique de l’existence n’a jamais été apportée, est-ce faire de l’Histoire ou de la propagande? Je croyais que la France était une république laïque, et que donc dans une école publique de la République, toute propagande religieuse était interdite? J’ai dû me tromper! Le con-tribuable raque pour que ses enfants soient endoctrinés, dès le plus jeune âge par la propagande religieuse? Brave mouton!

    4. Sara

      Quel langage aussi ! «Casher c’est quoi », « Hallal ça veut dire quoi »,  «La messe de minuit c’est quoi » . Contrastant avec le mot « conforme », pas vraiment de leur âge.
         
      Aussi, est-ce à enseigner à de jeunes enfants ? Surtout de manière aussi sommaire.
        
      Que peuvent-ils en retenir à cet âge ? Que les musulmans sont des gens qui ne mangent que des herbivores, que les juifs sont des gens mangeant des animaux à sabots comme-ci comme-ça, que les chrétiens sont des gens qui ont une croix parce que les juifs et les romains, les méchants, ont crucifié Jésus ?
       
      Incompétence crasse et irresponsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *