toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël, espoir médical au Moyen-Orient


Israël, espoir médical au Moyen-Orient

Pendant qu’Israël est la cible de la calomnie et des menaces arabes, il choisit la vie et soigne ses voisins dans le besoin.

La guerre en Syrie dure depuis des années, pendant lesquelles les seules actions internationales se résument à des jérémiades de principe, armer des islamistes pour faire tomber Assad, et continuer de calomnier le seul pays qui fasse quelques chose de concret pour les populations civiles au mlilieu du bain de sang.

En effet, Israël a décidé de venir en aide à ceux qui lui demandent de l’aide: ainsi, depuis 2013 c’est près de 2000 civils – dont une bonne part d’enfants – qui ont été traités dans les hôpitaux israéliens. Bien que les leaders de nombreux pays appellent à la destruction de l’état juif, Israël n’hésite pas à surmonter cet antagonisme pour soigner des populations civiles qui n’avaient d’autre espoir. En leur tendant la main, Israël leur a sauvé la vie.

Durant l’intifada de 2000, pendant que les terroristes arabes se faisaient exploser, arrachant la vie à des civils innocents, Israël continuait de soigner les populations « palestiniennes » dans ses hôpitaux. Par exemple, le département d’hémato-oncologie pédiatrique (en clair: un département pour soigner les affections cancéreuses du sang) de l’hôpital Sheba de Tal Hashomer soignait à l’époque 20% de ses patients provanant de Gaza (dirigé le Hamas) ou des zones de Judée Samarie sous le contrôle de l’autorité palestinienne (Le Fatah de Abu Mazen). En ce moment, c’est près de 40% des patients ! Pour les traitements nécessitant une hospitalisation, 24 lits sont disponibles dans cette unité: 50% des lits sont occupés par des enfants « palestiniens ». Plus encore, le Jpost rapporte le cas d’une mère arabe, dont la fille de 8 ans a été diagnostiquée à 3 ans comme porteuse d’une tumeur abdominale à l’age de 15 mois… La petite fille a été opérée au centre médical de Sheba il y a environ 3 mois, et est restée hospitalisée depuis. Sa mère ne l’a pas quittée: des moyens d’hébergements sont disponibles pour les parents/grands-parents accompagnants.

Tandis que les patients de Judée Samarie peuvent éventuellement retourner chez eux après le traitement, ce n’est pas le cas de ceux de Gaza: les enfants doivent venir en ambulance spéciale, et franchir trois checkpoints: le Fatah, le Hamas, et enfin Israël. Malheureusement, ces enfants sont trop souvent adressés tard, et arrivent en mauvaises conditions de santé. Le journaliste de Jpost a pu discuter avec différents patients ou accompagnants arabes, et les interroger. Notamment une mère de 3 enfants, dont le fils est actuellement soigné en Israël. Lui demandant comment elle vivait, elle la femme « palestinienne » d’être dans un hôpital israélien, elle répondit immédiatement:

« Je suis venue pensant me confronter à l’ennemi, j’y ai trouvé un ami. Rencontrer le personnel de l’hôpital m’a donné une toute autre perspective ».

Elle évoque avec chaleur les soins donnés à son fils et le soutien qu’elle a reçu.

Autre exemple parlant: Le centre médical Wolfson de Holon, qui a accueilli ces dix dernières années, 4.100 enfants étrangers dans le cadre d’un projet humanitaire de l’association Save a Child’s Heart (Sauver le cœur d’un enfant) qui rassemble une équipe de chirurgiens et de cardiologues israéliens, aidés d’autres professionnels de santé. Près de la moitié de ces enfants sont palestiniens ou issus de pays arabes, notamment d’Irak, de Syrie et d’Afghanistan, d’autres sont conduits en Israël grâce à des missions médicales, intervenant dans pas moins de 53 pays en voie de développement.

I24 rapporte le cas d’un enfant de 3 ans du village de Halhoul, près de Hébron. Son père, Jawad Kashkish,raconte:

« On m’a dit, à la naissance de Mohamed, qu’il ne pouvait pas respirer. Il s’est avéré qu’il souffrait des artères coronaires, et qu’il devait subir une intervention chirurgicale sur le champ. Après avoir rempli les formalités, une ambulance l’a emmené à l’hôpital Wolfson où il a été opéré avec succès. Nous venons ici chaque année pour faire le suivi de son état de santé. Mon fils vit maintenant une vie normale ».

Nul doute que les efforts d’Israël mériteraient d’être partout cités en exemple, et que cesse les campagnes absurdes de dénigrement systématique de ce petit pays, à lui seul plus courageux que la multitude qui chaque jour se contente de l’inaction et des vœux pieux.

Sources:

Israeli doctors – Palestinian children , Jpost, 12 janvier 2017

Une princesse de Bahrein, des enfants afghans et palestiniens soignés en Israël, I24, 14 mars 2017

 

© Ari pour Europe Israël
Ces goys qui défendent Israël sont toujours là 😉





Ces goys qui défendent Israël sont toujours là



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Israël, espoir médical au Moyen-Orient

    1. Moka

      Bravo Israël ,l islam qui se réclame de paix et d amour pourrait il en faire autant pour les mécréants que nous sommes ?Mais selon Allah l associé de Mohamed ,athées ,apostâts,chrétiens et surtout les juifs doivent êtres tués jusqu a qui ils embrassent le islame censé sauver le monde de la damnation 😆😆😆😂

    2. Armand Maruani.

      Pourquoi n’entendons nous pas ceux qui profitent des cerveaux israéliens ?

      Les israéliens sont mieux à leur place qu’à la leur , ils ne demandent rien à personne .

    3. Elia

      Je pense que pour c’est gens les soins sont gratuits. C’est l’état qui paye.
      Mais, si vous allez en tant que touriste sans couverture maladie, en Israel et que vous allez demander une consultation à l’hopital Wolfson ils vous font payer presque 200 euros.
      Que c’est beau de se montrer généreux envers ses ennemis !

    4. Salmon

      ISRAEL EST EN TRAIN PAR TOUTES SES NOUVELLES DECOUVERTES D’ERADIQUER LES CANCERS LES PLUS DANGEREUX

      LE CANCER DU POUMON
      CANCER DU SEIN
      ETC ….

      ET CEUX DE BDS VONT REFUSER DE SE FAIRE SOIGNER SI ILS ONT LE CANCER ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *