toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« François Fillon, tenez bon ! » : la lettre d’un Israélien francophile à la France


« François Fillon, tenez bon ! » : la lettre d’un Israélien francophile à la France

Emmanuel Navon est enseignant à l’Universite de Tel-Aviv et au Centre interdisciplinaire de Herzliya, Senior Fellow au Forum Kohelet, et analyste pour la chaine i24news. Il explique pourquoi il soutient François Fillon. 

Il aura fallu beaucoup de colère froide pour me pousser dans l’arène de l’élection présidentielle française (qui me regarde peu) et pour me faire prendre la parole dans un journal français (chose que je fais rarement). En tant qu’Israélien, j’ai l’habitude des sermons proférés à mon pays. L’amitié, nous dit-on, justifie la franchise. Soit, mais que cela fût réciproque: c’est donc en ami de la France que je vous donnerai mon avis franc sur votre campagne électorale.

Israélien par choix, je ne vote pas aux élections françaises car je trouve anormal d’exercer un droit sans remplir de devoirs (tels que le paiement d’impôts). C’est entre autres par respect du modèle républicain français («tout accorder aux Juifs comme individus, rien en tant que nation» avait dit Clermont-Tonnerre) que je fis mon choix dans ma jeunesse: celui de prendre part à la renaissance nationale du peuple juif. Mais rien ne saurait taire mon opinion, ni mon admiration pour la culture politique française (oui, elle existe) que j’acquis jadis sur les bancs de Sciences-Po.

Or que reste-t-il de cette culture politique lorsque le «débat» se réduit à éliminer, de façon ciblée et coordonnée, le seul candidat sérieux et crédible? François Fillon a le programme et la carrure pour redresser la France, et le voici disqualifié par des médias, des intellectuels et des magistrats qui font un usage sélectif de la présomption d’innocence. Aux pudiques gazelles (pour reprendre l’expression de Jean-Luc Mélenchon) qui jurent de l’irréprochabilité de tous les magistrats, faut-il rappeler le «mur des cons»? Aux saintes-nitouches qui raillent ceux qui oseraient mettre en cause François Hollande, faut-il révéler l’existence du livre Bienvenue Place Beauvau?

Vu de loin, on a du mal à comprendre ce qui pousserait les Français à confier la fonction suprême de l’État à un jeune homme stendhalien, sorte de Julien Sorel reconverti au marketing politique.

Vu de loin, on a du mal à comprendre ce qui pousserait les Français à confier la fonction suprême de l’État à un jeune homme stendhalien, sorte de Julien Sorel reconverti au marketing politique et dont la flûte creuse enchante tant les électeurs crédules que les politiciens ambitieux alléchés par des sondages prometteurs. Car Emmanuel Macron, c’est la continuation de François Hollande par d’autres moyens et par tous les moyens. L’ancien conseiller et ministre du Président socialiste a l’affront de faire croire qu’il est là pour tourner la page d’un échec qui est également le sien. Le soutien de Daniel Cohn-Bendit avait-il pour but de nous remémorer l’expression «élections piège à cons»? En marche, moutons de Panurge!

Marine Le Pen, quant à elle, livrera à l’Allemagne les clefs de l’Europe. Car une Union européenne sans le France (et sans la Grande-Bretagne), ce sera une Europe dominée par l’Allemagne. La France conçut la CECA en 1951 pour lier la puissance industrielle allemande à l’Europe, et la France conçut l’Euro en 1991 pour partager avec l’Allemagne unie son pouvoir monétaire. Si l’Allemagne est devenue de facto l’arbitre des politiques monétaire et fiscale en Europe, c’est parce que la France a pris du retard économique en repoussant les réformes nécessaires. Marine Le Pen accuse l’Europe. Mais ce n’est pas à cause de l’Europe que la France a un déficit budgétaire depuis 1974; qu’elle est l’une des plus grosses dépensières de l’OCDE; que son code du travail plus long que la Bible dissuade l’emploi; que sa fiscalité punitive décourage les investisseurs; et que son surendettement inquiète à juste titre les marchés financiers.

François Fillon est le seul à reconnaître ces problèmes réels et à leur apporter des solutions crédibles. Ceux qui ont cherché à l’éliminer ont mis leurs haines et leurs ambitions personnelles avant l’intérêt de la France. J’ose espérer qu’ils échoueront.

J’aime trop la France pour être indifférent à son déclin.

D’aucuns me demanderont en quoi cela m’importe et me regarde. J’aime trop la France pour être indifférent à son déclin. Je connais assez l’Histoire pour craindre une Europe dominée par l’Allemagne. Je comprends suffisamment la politique pour identifier les candidats frauduleux et les manipulations médiatiques. Le combat de François Fillon n’est pas que celui de la France: c’est l’avenir de l’Europe et de la démocratie qui sont en jeu. La France est un grand pays et doit le rester pour garantir l’équilibre des forces en Europe, pour lutter contre l’État islamique, et pour veiller au strict respect de l’accord nucléaire avec l’Iran.

En tant qu’Israélien qui s’efforce d’écouter les critiques françaises lorsqu’elles sont honnêtes et fondées, je sais ce qu’un regard extérieur peut avoir d’utile. À mon tour, donc, de me permettre de proférer des conseils aux Français: résistez aux sirènes médiatiques, et ne ratez pas l’occasion de redresser votre pays. Et à François Fillon: tenez bon.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “« François Fillon, tenez bon ! » : la lettre d’un Israélien francophile à la France

    1. yacotito

      En tant que juif de France, je voterai Fillon, tant que cela sera possible (en particulier s’il est present au second tour). C’est en effet le seul qui presente un programme raisonnable dans la situation actuelle. En effet, sortir de l’europe vu notre faiblesse serait terrible, en particulier aurait pour consequence une devaluation probablement tres importante. Notre monnaie ne vaudrait plus rien, déjà qu’elle a beaucoup perdu. notre dette commence facheusement à ressembler à celle de la grece.
      Il est donc trop tard à mon sens pour sortir de l’union et je fais mienne le dicton: « les cons cela ose tout, c’est dailleurs comme cela qu’on les reconnait ».
      Qu’il ait abusé du systeme, je m’en fout. Je prefere avoir un renard à la tete de l’etat qu’un saint stupide. Il n’est d’ailleurs pas le seul, mais la presse corrompue n’a eu de cesse que de le detruire, lui et personne d’autre.

      oserais-je néanmoins ajouter que secretement sortir de l’europe me plairait bien: quand une branche est pourrie, il faut la couper sous peine de voir tout l’arbre contaminé.
      En cela, bien que je ne voterai pas pour elle, le programme peu realiste de Marine Lepen qui insiste sur la preference nationale et sur le controle de frontieres est loin de me deplaire.

    2. Jacques B.

      Je ne suis pas juif yacotito, mais je pense quasiment comme vous.

      Hésitation entre Fillon et MLP : entre le moins mauvais des deux, devrais-je dire.

      Le programme économique de Fillon est pétri de bon sens sur beaucoup de points.

      Petite différence avec vous : je ne crois pas qu’il soit trop tard pour sortir de l’euro ; je crois même que plus nous attendons, et plus dur ce sera. Or cela devra se faire, du moins si nous voulons recouvrer un minimum de souveraineté nationale.
      La nécessité de « faire » l’Europe, dans le but de « lier » l’Allemagne, comme le dit E. Navon, ne me saute pas aux yeux.
      Bien des pays ont gardé, ou recouvré leur souveraineté, y compris monétaire, et ils ne s’en portent pas plus mal, bien au contraire.

      Ces temps-ci, MLP est celle qui parle le plus clairement du péril islamique et de la menace qu’il représente pour les Français juifs. Mais elle a par ailleurs bien des zones d’ombre dans son programme… pas facile.

      Donc : Fillon au 1er tour, pour éviter un duel Macron-MLP, et au second tour, je verrai en fonction des candidats encore en lice…

    3. LeClairvoyant

      Merci monsieur Emmanuel Navon pour votre lettre. Qu’est-ce que fait du bien, lire une analyse censé, et sans un intérêt partisan,
      Moi aussi, je voterais F. Fillon. car l’intérêt de la France il faut qui soit défendu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *