toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Audio] G.-W. Goldnadel : « La énième querelle shoahtique me laisse un goût bien amer »


[Audio] G.-W. Goldnadel : « La énième querelle shoahtique me laisse un goût bien amer »

Gilles-William Goldnadel réagit au micro de Boulevard Voltaire après la polémique déclenchée autour des propos de Marine Le Pen sur la responsabilité de la France dans la rafle du Vel’ d’Hiv’.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “[Audio] G.-W. Goldnadel : « La énième querelle shoahtique me laisse un goût bien amer »

    1. Robert Davis

      Cette déclaration est la première gaffe de Marine le Pen et à mon sens elle n’est pas très grave pour nous:le vel d’hiv est un crime vieux de 75 ans et qui ne peut même plus se reproduire grâce à la création d’Israel, elle n’est donc pas dangereuse pour nous. L’important pour nous c’est Israel et le renforcement de celui-ci et sur ce point il me semble que Marine est la meilleure.On peut donc bien fermer un oeuil sur un mot qui ne met en danger personne. Nous sommes dans la sémantique et notre position tout en s’améliorant heureusement d’année en année n’est pas formidable qu’on n’ait rien d’autre à faire que de la…sémantique. Mieux vaut se concentrer sur le cas de macron qui devient dangereux, le faire tomber pour bien montrer à ces crapules de la gauche qui se croient invincibles que les Juifs et leurs amis peuvent les empêcher d’accéder désormais au pouvoir. C’est cela qui va leur fermer le bec à eux et à leurs maudits médias pas un mot malheureux de Marine.

    2. Ghysly44

      Ce qu’a dit marine le Pen fait encore un buz dans les MEDIAS et pourtant je ne vois vraiment pas ce qui a d’anormal ? Pour elle comme pour moi ce sont les dirigeants politiques du moment qui sont les grands responsables … pas le petit peuple qui a déjà du mal à vivre !!!!

    3. Le Pog

      Pour répondre à Robert Davis, oui Monsieur Davis, Madame Le Pen n’a pas commis de faute, ni de langage, ni politique, c’est une instrumentalisation politico-médiatique de la gauche et droite confondu dans un même élan putride a créé ce qu’ils souhaitent être une gaffe politique. Madame Le Pen a la même position politique que celles des présidents De Gaulle, Pompidou, Giscard d’Estaing et même le socialiste Mitterrand.
      Seuls Chirac et Hollande ont cru utile de travestir la vérité.
      Actuellement ce n’est pas la France qui favorise l’islamisation de notre nation mais bien les politiciens qui permettent cette trahison.

    4. rs

      Madame Lepen ne mérite pas d’être trainée dans la boue.
      Elle a dit que c’est le gouvernement de Vichy qui est responsable de la déportation des juifs de France-et c’est la vérité- . Elle considère que la vraie France libre de ses décisions était à Londres.
      Ca ne mérite pas ce battage. C’est elle qui est la plus proche amie d’Israël.
      Elle n’est pas son père, elle dénonce les crimes musulmans antisémites qui sont cachés par le gouvernementt actuel. Que voulez vous de plus????

    5. trivi

      Diantre et à moi …. Je ne suis point juive mais ma grand-mère Fernande Chapelain m’aura raconté comme l »on peut dire…;

      A la monstruosité du monstre hitler (le national socialiste faut-il le rappeler ???) elle n’aura point participé

    6. Saraiol

      Sans vouloir défendre Marine Le Pen, je constate qu’une fois de plus, les Media ont tronqué les déclarations d’une personne publique. Après avoir dit que la France n’était pas responsable, elle a continué en disant que la vraie France à ce moment là c’était celle de De Gaulle. Si moi je l’ai entendue qqpart c’est que c’était à la portée de tous. Mais nos bons esprits qui continuent d’essayer de faire croire que MLP est fasciste et antisémite ont sauté sur l’occasion pour faire du FN l’ennemi n°1 pour mieux cacher sous le tapis le plus grand danger que représentent la gauche antisioniste et le nazislamisme.

    7. Saraiol

      Sans vouloir défendre Marine Le Pen, je constate qu’une fois de plus, les Media ont tronqué les déclarations d’une personne publique. Après avoir dit que la France n’était pas responsable, elle a continué en disant que la vraie France à ce moment là c’était celle de De Gaulle. Si moi je l’ai entendue qqpart c’est que c’était à la portée de tous. Mais nos bons esprits qui continuent d’essayer de faire croire que MLP est fasciste et antisémite ont sauté sur l’occasion pour faire du FN l’ennemi n°1 pour mieux cacher sous le tapis le plus grand danger que représentent la gauche antisioniste et le nazislamisme.

    8. Nathan Patrick Muntz

      C’est du mauvais journalisme de reprendre les politiciens sur les mots, les hésitations, les langues qui ont fourché… Nous avons tous compris que l’idée que madame Le Pen se fait de la France éternelle ou de Jeanne d’Arc, ne s’accorde pas d’actions d’aide au 3è Reich pour l’arrestation des 13.000 Juifs du Veld’iv en juillet 1942. Je constate qu’on n’a pas d’acte à lui reprocher envers les Juifs, que sa dispute avec son père se semble pas de la comédie, qu’elle s’entoure de plus de Juifs que les autres candidats à l’élection présidentielle, qu’aucune de ses déclarations sur les immigrés, les Musulmans non-extrémistes ou les Juifs ne semble prêter le flanc à la critique, contrairement à M. Fillon ou M. Macron… Quand on cherche des poux à son chien, on en trouve toujours, ce qui ne démontre pas la culpabilité de celui-ci. En fait, avec les deux derniers présidents français, les médias semblent aiguiser leurs dents pour imposer à l’exécutif les préférences du 4è pouvoir, celui des journalistes. Il n’y a pas d’équilibre entre les quatre pouvoirs et celui des journalistes peut autant que les autres tourner à un forme de dictature (ce qu’on appelle le politiquement correct) ou de convention de ne pas toucher à certaines « vaches sacrées ». Nous savons tous que le régime présidentiel de De Gaule est tel qu’il remet certains mécanismes démocratiques en question comme aucune royauté du nord de l’Europe ne l’a provoqué.L’importance démesurée accordée à ces élections découle directement du dangereux pouvoir de la présidence. Il est temps de réformer ce pouvoir présidentiel exagéré. On a pu forcer Chirac à réduire la législature présidentielle de 7 à 5 ans.Qui empêche d’en faire de même avec les pouvoirs discrétionnaires de la présidence ? Nathan Muntz de Belgique

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *