toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Rachida Dati a tenté d’obtenir 400000€ du Qatar pour les placer au Luxembourg


Rachida Dati a tenté d’obtenir 400000€ du Qatar pour les placer au Luxembourg

La période suivant son départ du ministère de la Justice est riche en rencontres entre Rachida Dati et les qataris. Voilà une femme qui, mieux que d’autres, sait cultiver ses réseaux quitte à devenir indésirable. Un mot vraisemblablement totalement absent du vocabulaire de l’ancienne garde des Sceaux.

Le 9 mai 2016, alors que Bérangère Bonte rencontre pour la première fois Meshal ben Jabor al-Thani, celui-ci semble bouillir intérieurement. Le motif de cet énervement : Rachida Dati demande, une fois encore, audience auprès du ministre des affaires étrangères qatari en visite à Paris.

Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

Une habitude certaine pour l’ancienne ministre de la justice. En effet, « cela fait presque six mois que l’ancienne garde des Sceaux lui réclame de l’argent. Six mois aussi qu’il la repousse. Elle tente donc de le contourner. Elle veut beaucoup. Un montant à six chiffres. On parle de 400000 euros » raconte Bérangère Bonte.

Dans un premier temps, c’est en tant que maire du quartier des ambassades que Rachida Dati prend attache auprès des qataris. En effet, madame le maire du VIIe arrondissement de Paris voudrait y installer une association d’anciens ambassadeurs du Moyen-Orient.

Une première pour l’eurodéputée ? Pas vraiment puisqu’elle a déjà œuvré à la création d’un « club diplomatique ». Son unique fonction est d’emmener « les habitants prendre le petit déjeuner dans les ambassades ». Une initiative détaillée sur le site internet de la mairie.

Mais pour ce nouveau projet, absolument personne dans l’entourage de Rachida Dati n’est dans la confidence. Ni ses très proches conseillers, ni l’opposition n’ont eu connaissance de son existence. « La demande d’association ne serait qu’un prétexte ? Il faut croire que, dans un passé très récent, on accédait à ses demandes sans poser de question. Désormais, ça ne passe plus ».

Rachida Dati n’entend pas en rester là. Elle veut cette somme coûte que coûte et elle fera tout pour l’obtenir. C’est donc dans cet optique que « le 5 avril 2016, l’eurodéputée finit par coucher sur le papier sa demande de fonds aux Qataris. Et là : surprise ! Selon nos informations, le projet n’a rien à voir avec les ambassadeurs du VIIe. Elle propose officiellement au fonds souverain du Qatar, QIA, d’investir dans une mystérieuse société qui a pour nom AlphaOne Energy II (AEFII) » selon Bérengère Bonte.

« AlphaOne Energy II est une société en commandite spéciale, enregistrée… au Luxembourg ! Le niveau de confidentialité est qualifié de « very high » – très élevé. La date qui figure sur le registre du commerce et des sociétés, le 23 novembre 2015, rappellera des souvenirs au lecteur puisque la veille, la nouvelle femme d’affaire dinait avec l’ambassadeur à Paris. Quant à son unique associé, AlphaOne Capital Management, il s’agirait d’une SARL né de l’esprit de deux Nicolas Sarkis : le fils, né golden boy britannique au Liban, qui a fait ses armes chez Golden Sachs, et le père syrien, spécialiste du pétrole au point de fondé l’Opep. Le tout donc à Luxembourg ! »

La réponse des qataris en date du 6 juin 2016, signée par Abdullah Bin Mahomed Bin Saud al-Thani, chief executive officer de QIA, douche les espérances e de Rachida Dati.

Il y a plus intéressant. En effet, la lettre du fonds souverain qatari est adressée à la mairie du VIIe. « Il faut croire que ce courrier privé avait été envoyé de sa mairie puisque c’est là qu’est arrivée la réponse, adressée à l’élue LR du VIIe arrondissement, député européen et ancien ministre ».

La passionnante enquête de Bérangère Bonte « La République française du Qatar » donne davantage de détails sur cette affaire et bien d’autres encore. Il est étonnant qu’après un tel travail dont la précision complète et abonde dans le sens de celui des auteurs de Nos très chers émirs, la justice puisse rester silencieuse.

© Sébastien COLIN pour Europe Israël News





Editorialist for Europe Israël News in French and English



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Rachida Dati a tenté d’obtenir 400000€ du Qatar pour les placer au Luxembourg

    1. SDAUBI

      On comprend mieux pourquoi les différents GVTS successifs sont si assidus de leur vendre la France à la découpe

    2. Malcolm Ode

      A 400.000 euros l’arnaque, on peut parler d’une pute de luxe, non?

      Aucun homme, à part Sarkozy, Hamon, Micron, Juppé, Hollande, Cahuzac, Fillon… ne se serait permis pareil quémande.

    3. Malcolm Ode

      A 400.000 euros l’arnaque, on peut parler d’une pute de luxe, non?

      Aucun homme, à part Sarkozy, Hamon, Micron, Juppé, Hollande, Cahuzac, Fillon… ne se serait permis pareille quémande.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *