toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’armée libanaise aux côtés du Hezbollah, un futur défi pour Tsahal


L’armée libanaise aux côtés du  Hezbollah, un futur défi pour Tsahal

Jusqu’à présent, seul le Hezbollah constituait un danger pour Israël au pays des Cèdres. Mais depuis deux ans, Tsahal se prépare à une menace supplémentaire en cas de nouveau conflit avec l’organisation terroriste chiite:

L’armée libanaise. A l’Etat-major de Tsahal on estime que contrairement à la 2e Guerre du Liban, la prochaine fois, l’armée libanaise se joindra au Hezbollah contre Israël.

Deux éléments sont évoqués en Israël pour imaginer un tel scénario.

Premièrement, l’armée libanaise a entamé un prodigieux réarmement depuis quelques années, notamment avec l’aide des Etats-Unis, de l’Arabie saoudite et de la France. L’intention première du gouvernement libanais et de ces pays était de permettre au Liban de lutter contre les groupes salafistes à l’intérieur du pays mais l’armée libanaise est aujourd’hui entraînée pour affronter une armée régulière.

Mais surtout, et malgré le fait que la majorité des postes-clé de l’armée soient aux mains de Chrétiens, c’est le président de l’Etat qui est chef des armées selon la constitution. Or Michel Aoun, bien que Chrétien, est férocement anti-israélien après, avoir été un temps l’allié d’Israël, et il a fait allégeance à la Syrie et au Hezbollah. Sans oublier que le Hezbollah noyaute de plus en plus l’armée.

Depuis son élection, Michel Aoun a à plusieurs reprises exprimé son soutien au Hezbollah et réaffirmé la justification de sa présence au Liban comme force armée parallèle à l’armée.

Ainsi, dans la perspective d’un nouvel affrontement à la frontière nord, Tsahal prend désormais en compte l’intervention de l’armée libanaise aux côtés de l’organisation terroriste chiite.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “L’armée libanaise aux côtés du Hezbollah, un futur défi pour Tsahal

    1. Slam

      La prochaine fois que les chrétiens du liban se feront massacrer, c’est à dire dans peu de temps, qu’Israël se garde bien d’intervenir. Nous verrons si l’UE dont la France, si prompts à dénoncer Israël et à defendre abbas et sa bande de rats, bougeront pour defendre des chrétiens.

    2. Armand Maruani

      Si l’armée bouge le Liban sera rasé , Tsahal n’aurait aucune retenue et cette fois aucun pays n’interviendrait pour l’en empêcher .

      Souvenons quand Miterrand avait sauvé Arafat alors que ce dernier était dans le collimateur de Tsahal , il avait fui avec toute sa smala en Tunisie .

    3. sergei

      Il sera encore plus légitime de raser le Liban sans tenir compte de détails
      qui autrefois poussaient Tsahal a la retenue étant donné qu’il n’y aura aucune différence entre l’armée libanaise et le Hezbollah. Ce sera tout simplement un nouveau désert aux portes de l’Iran.

    4. Armand Maruani

      Déja à l’époque la Syrie n’avait même pas bougé .

      On l’imagine encore moins aujourd’hui .

      Seule la France collabo interviendrait contre Israël mais cette fois les cartes ont été distribuées autrement .

      Cette fois Israël a plus d’un atout dans son jeu pour aller jusqu’au bout .

      Le Liban devrait réfléchir à deux fois avant de se lancer dans une aventure :

      Un suicide programmé .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *