toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Hommage aux victimes de l’école Ozar HaTorah de Toulouse assassinées par le terroriste Merah le 19 mars 2012


Hommage aux victimes de l’école Ozar HaTorah de Toulouse assassinées par le terroriste Merah le 19 mars 2012

Souvenons nous des 4 victimes de l’école juive Ozar HaTorah Myriam Monsenego 7 ans, Arieh Sandler 5 ans, Gabriel Sandler 4 ans et Jonathan Sandler 30 ans, assassinées par l’islamiste terroriste Mohamed Merah. Quelques jours plutôt, le terroriste Merah assassinait 3 soldats français et blessait grièvement un 4 ème soldat.

Le terrorisme islamiste frappait à nouveau sur le sol français.

Il y a cinq ans, en pleine campagne présidentielle, Mohamed Merah exécutait deux jeunes soldats d’un régiment de génie parachutiste, laissant le troisième pour mort. Quatre jours plus tôt, le 11 mars, le terroriste au scooter abattait un militaire sur un parking de Toulouse.

Le 19 mars, le djihadiste attaquait l’école juive Ozar-Hatorah, tuant quatre personnes dont trois enfants :  Myriam Monsenego 7 ans, Arieh Sandler 5 ans, Gabriel Sandler 4 ans et Jonathan Sandler 30 ans.

En hommage aux soldats français, quatre gerbes ont été déposées ce mercredi au pied d’une stèle commémorative. Le préfet Pierre Besnard, la députée socialiste du Tarn-et-Garonne, Valérie Rabault, et la maire LR de Montauban, Brigitte Barèges étaient présents.

Ce dimanche aura lui un hommage aux 4 victimes de l’école Ozar HaTorah à Toulouse en présence de Bruno Le Roux.

Le périple meurtrier de l’islamiste Mohamed Merah

Assassinat d’un militaire à Toulouse

Le , à 16 h 10, Mohammed Merah prononce « tu tues mes frères, je te tue » et abat le maréchal des logis-chef Imad Ibn Ziaten, un Français d’origine marocaine du 1er régiment du train parachutiste, d’une seule balle dans la tête sur un parking situé devant le gymnase du Château de l’Hers dans le quartier de Montaudran, au sud-est de Toulouse, avec une arme de calibre .45 ACP. Le militaire a préalablement été contacté par le tueur à la suite d’une annonce pour la vente d’une moto sur le site leboncoin.fr ; il est abattu lors du rendez-vous fixé pour la transaction.

Assassinat de deux militaires à Montauban

Le , à 14 h 10, deux militaires, Abel Chennouf, français catholique d’origine algérienne, âgé de 26 ans et Mohamed Legouad, français musulman, d’origine algérienne âgé de 24 ans, sont tués et un troisième, Loïc Liber, âgé de 28 ans, est grièvement blessé à la tête, alors qu’ils retirent de l’argent à un guichet automatique bancaire situé à proximité de la caserne où ils sont cantonnés à Montauban. Leur assassin, arrivé en scooter, écarte fermement une personne âgée et tire dans la tête et dans le dos des victimes, prenant le temps d’achever l’une d’elles à terre. Les enquêteurs retrouveront sur place treize étuis de calibre .45 ACP similaires aux munitions utilisées lors du premier meurtre. Le tireur prend la fuite à scooter aux cris de « Allahu akbar ».

Tuerie à l’école juive Ozar HaTorah

Un attentat à l’école-lycée juif Ozar Hatorah situé rue Jules-Dalou dans le quartier de La Roseraie au nord-est de Toulouse a lieu le vers h.

Merah qui porte une caméra sanglée sur la poitrine arrive devant l’école à bord d’un scooter, un Yamaha TMAX. Il descend de son véhicule et ouvre immédiatement le feu en direction de la cour d’école.

La première victime est un rabbin et professeur de l’école, Jonathan Sandler, âgé de 30 ans, abattu en dehors de l’école alors qu’il essaie de protéger du tueur ses deux jeunes fils, Gabriel, 3 ans, et Aryeh, 6 ans. Les caméras de vidéosurveillance montrent que le tueur assassine l’un des enfants alors qu’il rampe à terre aux côtés des corps de son père et de son frère.

Il entre ensuite dans la cour d’école et poursuit Myriam Monsonégo, la fille du directeur de l’école, Yaakov Monsonégo, âgée de 7 ans, l’attrape par les cheveux et pointe son pistolet qui s’enraie à ce moment d’après les caméras de vidéosurveillance. L’assassin change alors d’arme, passant de ce que la police identifie comme un pistolet 9 mm Parabellum à un de calibre .45 ACP et tire dans la tempe de la fillette à bout portant. Il s’enfuit ensuite à scooter.

Durant l’attaque, le tueur blesse grièvement Aaron « Bryan » Bijaoui, âgé de 15 ans et demi, qui sera hospitalisé jusqu’au 12 avril.

Ce fût la première fois que l’on assassine des enfants Juifs sur le sol français depuis la seconde guerre mondiale…

N’oublions pas ces enfants et toutes les victimes de l’idéologie islamiste !





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Hommage aux victimes de l’école Ozar HaTorah de Toulouse assassinées par le terroriste Merah le 19 mars 2012

    1. sarah

      Je connaissais Myriam Monsonego qui avait 8 ans en 2012 et non 7 ans : elle est née en 2003 et allait faire 9 ans en 2012 mais elle a été sauvagement assassinée avant son anniversaire par un terroriste islamiste nourri de la haine anti-israëlienne des Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon, Arnaud Montebourg.
      Ce monstre avait dit : « Je tue des enfants juifs pour venger la mort des palestiniens. » Les islamo-gauchistes qui ont créé et nourri la Bête et les Bêtes à venir sont les vrais criminels.

    2. Claude

      Sarah,

      …/… Les islamo-gauchistes qui ont créé et nourri la Bête et les Bêtes à venir sont les vrais criminels.

      Le plus révoltant c’est que ces donneurs de leçons sont adulés par des dizaines de milliers de nos concitoyens.

      Mais aussi les Verts et Poutou, comme les autres islamo-gauchistes, sont à mettre dans le même sac, celui des hommes politiques qui méprisent les Chrétiens et les Juifs, celles et ceux qui prônent la disparition des frontières pour plus d’immigration extra-européenne.

    3. Claude

      Le 19 mars 2012, mohamed merah, habité par le démon, a tué, de sang froid, un homme âgé de 30 ans et trois enfants, parce que Juifs.

      L’enquête révélera que l’assassin de l’école Ozar Ha Torah était aussi celui qui avait assassiné trois militaires et grièvement blessé un quatrième.

      Qu’avait-il a leur reprocher à titre personnel ?
      Rien, absolument rien.

      Quelques années plus tard, à Paris, au Bataclan, à Nice, sur la Promenade des Anglais, qu’avaient-ils à reprocher aux innocentes victimes, les « nouveaux merah », rien, absolument rien.

      Comment, après de telles horreurs, ne pas faire un rapprochement entre le nazisme et l’islamisme ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *