toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

France. Haine d’Israël et Antisémitisme : Israël demande l’interdiction de la Semaine contre « l’apartheid »


France. Haine d’Israël et Antisémitisme : Israël demande l’interdiction de la Semaine contre « l’apartheid »

L’ambassade d’Israël à Paris a demandé aux maires des neuf plus grandes villes de France d’interdire la tenue de la « Semaine contre l’apartheid israélien », prévue la semaine prochaine, et initiée par des organisations pro-palestiniennes, parmi lesquelles le mouvement de boycott anti-israélien BDS, rapporte vendredi la radio israélienne.

Dans un courrier aux maires, l’ambassadrice Aliza Bin-Nun a fait part de sa crainte de voir cet évènement devenir une tribune pour l’incitation à la haine et à la violence contre Israël et la communauté juive.

La Semaine contre « l’apartheid israélien », qui se tiendra à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Montpellier, Grenoble, Saint-Etienne, Lille et Rennes, vise, selon les organisateurs, à « sensibiliser le public sur le projet colonial et les politiques d’apartheid israéliennes en cours contre le peuple palestinien ».

Au cours de cette semaine, sont prévues des conférences, des expositions et des projections d’œuvres d’anti-israéliennes.

Cet événement qui s’est tenu pour la première fois sur un campus universitaire au Canada en 2005, est aujourd’hui organisé dans plus de 200 villes dans le monde entier

En octobre 2015, la Cour de Cassation a déclaré illégal le boycott d’Israel en France.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “France. Haine d’Israël et Antisémitisme : Israël demande l’interdiction de la Semaine contre « l’apartheid »

    1. samuel

      La semaine prochaine, cela fera 5 ANS qu’un nazi islamiste a tué trois soldats et quatre juifs FRANCAIS dont TROIS ENFANTS EN FRANCE et BDS VA NOUS GONFLER AVEC DES ETRANGERS (LES PALESTINIENS) QUI VIVENT A L’ETRANGER (TERRITOIRES PALESTINIENS) A PLUS DE 4000 KM D’ICI.

      ON SE SOUCIE D’ABORD DES SIENS AVANT DE S’OCCUPER DE TRES LOINTAINS VOISINS. HONTE A CES MANIFESTANTS QUI PLEURENT QUAND DES ENFANTS ETRANGERS MEURENT ET QUI IGNORENT LES ENFANTS TUES A COTE DE CHEZ EUX QUAND ILS NE RIGOLENT PAS
      JE CONNAISSAIS MYRIAM MONSONEGO.
      QU’ON PENDE HAUT ET COURT TOUS CES MANIFESTANTS.

    2. samuel

      CES MANIFESTATIONS SERVENT A CE QUE D’AUTRES ENFANTS COMME MYRIAM MONSONEGO ET LES PETITS SANDLER SOIENT TUES POUR VENGER LA MORT DE PALESTINIENS.
      ALORS, OUI, CES MANIFESTANTS MERITENT DE MOURIR AUX AUSSI POUR VENGER LA MORT D’ENFANTS FRANCAIS JUIFS TUES EN FRANCE.

    3. C. Hamon

      En réponse à ce boycott honteux, ignoble et malsain, sans aucune corrélation avec la réalité, …….. Voilà ce que vient de décider le SOUDAN.

      SOUDAN – Pays de 36 Millions d’Habitants, 3 fois grand comme la France

      Le Soudan est un pays majoritairement musulman dont la constitution prévoit la liberté de religion ; cependant, en pratique le gouvernement soudanais traite l’islam comme la religion d’État et certains préceptes de la charia sont en vigueur dans tout le pays.
      ________________________________________________________________

      Un rapprochement en vue entre Israël et le Soudan?

      Quelques signes en provenance de Khartoum semblent indiquer qu’un débat est né au sein de la société soudanaise concernant une normalisation progressive des relations avec Israël.

      Au début du mois de février, une ONG soudanaise avait invité Youssef al-Quda, leader d’un parti d’opposition islamique à parler sur le thème « Le lien avec Israël d’un point de vue religieux ». A la grande surprise des auditeurs, Youssef al-Quda avait notamment dit: « Nous sommes fatigués et avons payé un prix assez fort pour avoir soutenu les Palestiniens de manière erronée (…) Il n’y a aucun obstacle religieux à modifier notre attitude de boycott envers Israël et à ouvrir des liens avec ce pays »! Il a rajouté par la suite que le Soudan a beaucoup perdu sur le plan matériel et moral de par sa politique traditionnelle envers Israël.

      Allant même plus loin, il a indiqué que le prophète Mahomet n’a pas fait que prôner le Jihad envers les Juifs.

      Ces paroles ont bien-entendu provoqué pas mal de remous et de réactions hostiles, tant dans la population que parmi la direction religieuse du pays. Muhmad Othman Salah, directeur du conseil des sages religieux du Soudan a exclu toute éventualité de normalisation avec Israël, « pays ennemi qui a déclaré la guerre aux Musulmans, qui assassine des Palestiniens, les chasse de leur maisons et volent leurs terres ».

      Mais Youssef al-Quda a refusé de revenir sur ses propos lors d’une interview sur Al-Jazeera. Il a accusé des « organisations musulmanes extrémistes » d’orchestrer les réactions hostiles contre lui et souligné ne pas craindre de poursuivre son combat, même si « c’est au prix de sa gorge »! Il a conclu l’interview en espérant que son appel se transformera en consensus au Soudan dont les autorités refusent pour l’instant d’entendre parler d’un tel scénario, du moins officiellement.

      Ces propos ne sont pas les premiers. Au mois de janvier 2016, un débat identique avait eu lieu dans le cadre de la Convention du dialogue national soudanais. Le ministre des Affaires étrangères Ibrahim Ahmed Ghandour avait alors déclaré: « La question d’une normalisation avec Israël est un sujet qui mériterait d’être étudié ».

      Selon certains observateurs, la question d’une normalisation entre le Soudan et Israël est déjà évoquée depuis longtemps en coulisses. Un document produit par Wikileaks indique qu’en 2008 déjà, le gouvernement de Khartoum avait posé des jalons en ce sens, estimant qu’Israël pourrait aider le Soudan face aux Etats-Unis. Par ailleurs, un commentateur politique soudanais note que les propos sur une telle normalisation, jadis sujet tabou, sont aujourd’hui fréquents dans le débat public et même dans la sphère religieuse.

      Il faut aussi prendre un compte un aspect géopolitique qui pourrait expliquer cette évolution: depuis quelques années, le Soudan prend ses distances avec l’Iran et « l’axe du mal » chiite avec lesquels il collaborait activement notamment en étant une plateforme d’acheminement d’armement. Plusieurs attaques « anonymes » contre des convois ou des entrepôts au Soudan avaient d’ailleurs été attribuées à Tsahal. Ce changement est notamment dû à la gigantesque aide financière apportée par l’Arabie saoudite au Soudan sunnite afin qu’il prenne ses distances avec Téhéran. Khartoum aide même aujourd’hui Riyad au Yémen dans son combat contre les Houthis soutenus par l’Iran.

      Pour le Dr. Haïm Koren, ancien ambassadeur d’Israël au Sud-Soudan, ce rapprochement Riyad-Khartoum ne serait pas étranger à un rapprochement entre le Soudan et Israël dans le cadre de la formation d’une coalition Washington-pays sunnites-Israël contre l’Iran.

      Et inutile de dire que pour le Soudan, dont l’économie est chancelante et qui est encore un « pays non grata » pour les Etats-Unis et l’Europe, un rapprochement avec Israël pourrait avoir des effets bénéfiques sonnants et trébuchants.

      Signé: Shraga BLUM Mars 02, 2017
      ________________________________________________________________

      Le SOUDAN est un des premiers pays musulman à vouloir bannir le boycott d’Israël. Pendant le même temps, l’Europe et la France en particulier ferment les yeux sur la haine des juifs et d’Israël.

    4. Anouk

      Honte à nos gouvernants qui laissent attiser la haine ! Et toujours dans le même sens en plus ! Seraient ils partisans ???

    5. ofra

      Il faut faire contrepoids à ce mouvement de boycott car il grandit, grandit, grandit, sur des mensonges. Alors trouvons un angle d’attaque pour les contrecarrer et ridiculisons-le jusqu’à ce qu’il meurt.

    6. capucine

      2 bonnes raisons de l’interdire ABSOLUMENT

      L’ ETAT D’URGENCE

      LE BOYCOTT EST INTERDIT PAR LA LOI EN FRANCE

    7. blum

      On est en guerre ( Valls l’avait dit, souvenez-vous, tardivement, mais enfin…)
      Il est donc urgent, dans la logique socialiste, et avant une élection majeure, de saboter , par tous les moyens, la tenue de débats qui mettraient en évidence le calamiteux quinquennat de Hollande, et l’abominable successeur qu’il veut installer, pour continuer la casse de la France.
      La semaine de la haine anti-juive est un bon moyen.
      Cela manque juste d’imagination.

    8. Yosef

      Anne HIDALGO (Marrane venue d’Espagne) voulait faire interdire la manifestation pro-Fillon. La police a même reçu des directives en ce sens. Des photographes se sont vus être interdits de prises de vues.

      Fera t-elle barrage à la Haine d’Israël et à l’Antisémitisme en demandant l’interdiction de la Semaine contre « l’apartheid »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *