toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Du nouveau dans l’affaire des tombes détruites à Pantin : Les institutions juives n’ont appris la destruction des tombes juives qu’après la parution de notre article du 24 mars


Du nouveau dans l’affaire des tombes détruites à Pantin : Les institutions juives n’ont appris la destruction des tombes juives qu’après la parution de notre article du 24 mars

.

Un climat de suspicion règne au sein de la communauté juive de France à l’égard des institutions juives telles que le Consistoire, le Grand Rabbinat, le SCPCJ et le CRIF, à propos de l’affaire des tombes juives détruites à Pantin. Le doute s’est répandu parce que les Juifs de France ont l’impression qu’on leur a menti en cachant la destruction des tombes jusqu’à la publication de notre article du 24 mars 2017.

Cette suspicion est essentiellement due aux erreurs de communication des dites institutions.

En effet, après enquête sur la chronologie des faits, il nous est apparu aujourd’hui qu’aucune institution juive n’avait été mise au courant de la destruction des tombes au cimetière parisien de Pantin avant la publication de notre article du 24 mars et de l’émoi qu’il a suscité sur les réseaux sociaux.

Nous avons joint la responsable du SPCJ qui nous a assuré avoir découvert les faits le 26 mars après la publication de notre article du 24.

Francis Kalifa, président du CRIF, joint également au téléphone s’en explique : « J’ai découvert cette affaire de tombes juives détruites à la synagogue le samedi matin 26 mars quand un ami m’a interpelé en disant avoir lu l’article d’Europe Israël« .

Le président du CRIF poursuit « À la sortie de Shabbat, j’ai aussitôt appelé le Préfet de Seine Saint-Denis qui m’a confirmé qu’il s’agissait d’un accident qui s’est déroulé le 20 mars mettant en cause un camion de la mairie de Paris. C’est ce que j’ai tweeté aussitôt.« 

Nous avons également joint l’entourage du Grand Rabbin qui confirme n’avoir découvert cette affaire de tombes juives détruites que le 26 mars au soir à la sortie de Shabbat.

Ainsi, il devient évident que c’est grâce à l’article publié par Europe Israël le vendredi 24 mars vers midi puis l’émoi qui s’est répandu sur les réseaux sociaux que le SPCJ, le Grand Rabbinat et le CRIF ont découvert que des tombes juives avaient été détruites au cimetière de Pantin.

Joël Mergui, président du Consistoire, joint au téléphone confirme avoir été au courant dès le 20 mars. Il indique que la Hevra Kadisha est allée constater que les corps n’avaient pas été touchés. Mais comme le préfet lui a confirmé qu’il s’agissait d’un accident, il n’a pas communiqué cet incident.

Dès lors les institutions ont contacté le Préfet qui leur a donné la version de l’enquête de police faisant état d’un accident d’un camion de la mairie de Paris.

L’entourage du Grand Rabbin de France nous confirme qu’une enquête de police a été diligentée. Le Grand Rabbin a vu une photo du camion en cause dans l’affaire sur les tombes détruites.

Quant à la position actuelle des tombes qui jette un doute sur « l’effet domino » invoqué, selon Francis Kalifa elles auraient été bougées après l’accident pour éviter qu’elles chutent sur quelqu’un.

Comme nous sommes à l’origine de cette affaire pour l’avoir publiée, il nous paraissait utile de lever le doute sur la chronologie des faits, souvent déformés sur les réseaux sociaux.

Quant à l’enquête de police, des questions restent posées pour lever totalement le doute quant à la thèse officielle de l’accident.

© Sandra Wildenstein pour Europe Israël News

Voici les images du camion sur les tombes, diffusées par le chargé de communication de la mairie de Paris :





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 20 thoughts on “Du nouveau dans l’affaire des tombes détruites à Pantin : Les institutions juives n’ont appris la destruction des tombes juives qu’après la parution de notre article du 24 mars

    1. Tibou

      Oui bien sûr.. les tombes ont été brassées pour permettre qu’elles ne tombent pas sur quelqu’un donc globalement les lignes de sécurité à ne pas franchir sont faites pour les chiens peut être ? Bon si je comprends bien, sans Europe Israel les autorités juives ne seraient pas informées et on continuerait à nous jouer du pipeau sur tout ça.. Bref, quand Korsica ou Khalifa s’expriment sur la thèse officielle ils le font juste dans l’urgence mais..ils servent à quoi dans l’histoire ? A faire vitrine vide ? Parce que là je me pose des questions. S’ils ne sont pas capable de faire leur boulot de relai etc.. mais qu’est ce qu’ils font aux postes où ils sont ? Et comme le dit Salmon, à part prendre les gens pour des cons ils font quoi autrement ?

    2. Malcolm Ode

      D’accord à 100% avec Salmon : d’une « ÉNORMITÉ » au départ, on est passé à l’ABRACADABRANTESQUE!

    3. Malcolm Ode

      D’accord à 100% avec Salmon : d’une « ÉNORMITÉ » au départ, on est passé à l’ABRACADABRANTESQUE!

    4. blum

      Quand on est « responsable » de communauté, et reconnaître, benoîtement, que l’on prend connaissance de faits aussi graves que le vandalisme de tombes de coreligionnaires par les réseaux sociaux, une semaine après les faits, laisse pantois!
      Merci donc à Europe Israel d’avoir informé MM. Mergui, Califat et Korcia qui
      doivent être habitués à ce genre de pratiques dans les pays mahométans d’où leurs familles ont été chassées.
      Est-ce à dire qu’ils s’a’ccomodent de voir faire la même chose, en France?

    5. Rouffart

      Le conducteur du camion n’a pas averti les autorités ? Qui, à leur tour devaient prévenir le rabbin ? Non ?

    6. attali

      ???????? dalles arret avec 2.3,4 ok…mais 13 dalles et plaques …jamais … ou est ce fameux CAMION ???????????????seul preuve….

    7. Salmon

      Pour moi c’est Ok

      COMMUNIQUE d’EUROPE ISRAEL sur l’affaire des tombes juives
      EUROPE ISRAËL PAGE OFFICIELLE·MARDI 28 MARS 2017
      Certains trolls gauchistes juifs ne cessent de nous attaquer sur les réseaux sociaux pour avoir « oser » révéler cette affaire de tombes détruites. C’est leur seule façon d’exister et de faire du buzz.
      Nous n’avons guère de temps à perde avec eux, mais nous tenons à faire une réponse collective pour tous ceux qui ont plus de temps à consacrer à l’attaque et la critique des autres Juifs qu’à combattre les ennemis du peuple Juif :
      Dès notre premier article du vendredi 24 mars révélant que des tombes avaient été détruites nous avons très honnêtement publié toutes les versions y compris celle de l’accident sans en imposer aucune.
      Nous avons rectifié notre 1er article au fur et à mesure que des nouvelles infos nous parvenaient. Or le 24 mars, aucun communiqué officiel n’avait encore été publié par les dirigeants communautaires.
      Nous avons terminé chacun de nos articles par « Attendons que l’enquête soit terminée ».
      Sans notre premier article la communauté juive de France et les dirigeants du CRIF, du SPCJ et le Grand Rabbin n’en auraient jamais entendu parler !
      Mais visiblement pour certains Juifs gauchistes, il est plus important d’attaquer un site d’information qui révèle la vérité que de dénoncer nos ennemis.
      Ils préfèrent faire la chasse aux journalistes Juifs, utilisant ou non des pseudos, sans pour autant s’émouvoir qu’au moins la moitié des journalistes de Libé et autres utilisent aussi des pseudos…
      Certains lancent des polémiques ou veulent débattre.
      Pour nous l’affaire est close, nous avons informé honnêtement. Si d’autres informations survenaient nous vous informerions aussitôt.
      Si débat et questions de posent, c’est aux dirigeants communautaires qu’il faut s’adresser.
      Pour Europe Israël l’information sans concessions continue et de nombreux combats nous attendent (ceux que ne mènent aucun de ces trolls)
      Nous aurions aimé voir ces trolls gauchistes dénoncer le rassemblement antisémite organisé le 1er avril par CAJPO.
      On peut commencer à douter de la Judaïté de ces trolls car s’ils étaient réellement Juifs ils sauraient que le doute et la quête de la vérité font partie de notre culture…
      Au lieu de cela, ils préfèrent consacrer leur énergie et leur temps à nous attaquer…
      Les Juifs de France jugeront…
      Note : L’appellation trolls juifs vient de divers articles de nos confrères

    8. Salmon

      je me met à la place des familles touchées par cette destruction , et ça m’a fait mal .Ce sont des êtres aimés qui reposent en paix

    9. LeClairvoyant

      C’est de l’antisémitisme.
      Les autorités semblent laisser traîner l’affaire, car elles ont étés mises au courent par certains des usagers qui visitent la cimetière de Pantin.

    10. Salmon

      oui Europe Israel mettons notre énergie pour nos ennemis , entièrement d’accord
      mais :

      le mensonge ne fait il pas parti de notre ennemi ?

      la mairie ou je ne sais quoi ont ils donner toutes les infos
      comment toutes ces tombes saccagée ?

    11. mikou

      Vu comment les tombes sont disposées les unes par rapport aux autres, cette histoire d’effet domino ne me parâit pas crédible.

    12. Namanoche

      Que l’on m’explique comment ce genre de camion peut il faire autant de dégâts.
      Il n’à rien d »un tracto pelle.
      Je voudrais bien en présence de témoins assister à la démonstration.

    13. Jack Terrence

      Je compare l’état des tombes et l’état du camion.

      Et … comment dire … un certain doute, pour ne pas dire un doute certain, persiste.

    14. joellebarn

      bizarre l’avant du camion et ses phares semblent intacts, pourtant contre du marbre …. ça devrait mériter plus qu’une égratignure

    15. Akerman Michel Israël

      Il ne faut jamais avoir mis les pieds ou roulé en voiture à Pantin pour croire à la thèse officielle. Il est impossible de rouler vite dans le cimetière de Pantin surtout vers les carrés 46, 47, 48 (où a eu lieu « l’accident »).
      L’effet domino ne peut être admis, les pierres tombales sont dans tous les sens. La photo du camion montre aucune trace sauf un phare cassé.
      Qui conduisait ce camion et où allait-il ? Qui a interrogé le chauffeur ?
      Bref, rien ne corrobore les déclarations des responsables communautaires dont certains se sont permis d’insulter ceux qui ne croient pas à la thèse de l’accident en les traitant d’irresponsables gauchistes !
      Et les tombes brisées en Moselle, ils en disent quoi ?

    16. Armand Maruani.

      Depuis cet  » accident  » et aux dernières nouvelles ils vont installer des feux tricolores et mettre en place des agents de la circulation .

      Les morts ne risqueront plus de se faire écraser aux passages piétons .

      Ils nous prennent variment pour des cons .

      Encore une fois bravo EI pour sa perspicacité .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *