toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Canada : l’aéroport Trudeau de Montréal fortement menacé par des employés islamistes radicalisés


Canada : l’aéroport Trudeau de Montréal fortement menacé par des employés islamistes radicalisés

L’aéroport Montréal-Trudeau est aux prises avec des employés qui présentent des signes de radicalisa­tion, dont un qui vient de se faire muter loin des pistes à cause des risques qu’il présentait.

Voici des exemples qu’ont découvert notre Bureau d’enquête et l’émission J.E. au cours des derniers mois:

  • Quatre employés se sont fait retirer leur accès à la zone sécurisée par mesure de précaution.
  • Au moins trois de ces individus (deux travaillent toujours à l’aéroport) affichent un profil qui inquiète la police.
  • Certains ont visité des sites internet pro-État islamique (Daesh), diffusé de la propagande sur les réseaux sociaux, consulté une quantité anormale de documents traitant d’armes ou d’explosifs (voir ci-dessous).
  • Sur les quatre autorisations sécuritaires retirées, une l’a été après qu’un employé de l’aéroport ayant accès à la zone sécurisée eut suggéré de commettre des attentats similaires à ceux qui ont eu lieu à Paris le 13 novembre 2015.
  • Deux autres cartes ont été confisquées parce que les travailleurs avaient des problèmes psychiatriques qui mettaient la sécu­rité des activités aéroportuaires en danger.

« Préoccupant »

Pour le directeur adjoint du SPVM Patri­ck Lalonde, un des responsables de la lutte antiterroriste au Québec, ces informations sont «préoccupantes».

«Le SPVM et ses partenaires travaillent chaque jour à évaluer la menace et à la contrer», dit-il.

Marcel Savard, ancien responsable de la lutte antiterrorisme à la Sûreté du Québec, s’est aussi montré inquiet de la situation.

«Ce qui m’inquiète, dit-il, c’est la position stratégique qu’occupent ces personnes.»

«On a une préoccupation envers tous les types de menaces, la radicalisation en est une», note pour sa part Pierre-Paul Pharand, vice-président aux infrastructures aéroportuaires chez Aéroports de Montréal (ADM), dans un repor­tage qui sera présenté ce soir sur les ondes de TVA.

Cet ancien militaire veille à la sécurité des 16 millions de passagers qui passent à l’aéroport chaque année. Il soutient que son organisation prend la situation au sérieux.

«Chaque fois qu’il y a des enjeux liés à la radicalisation, dit-il, nous agissons avec nos partenaires.»

«J’en connais (des employés) qui sont arrivés au Canada depuis seulement deux mois et qui travaillent déjà autour des avions ou dans la salle des bagages», a dit un employé de l’aéroport qui a côtoyé certains de ces individus et qui a requis l’anonymat.

Filature numérique

Selon nos informations, les escouades spécialisées en matière de sécurité nationale ont abordé à plusieurs reprises la «problématique» de Montréal-Trudeau.

Si, autrefois, on comptait sur la bonne vieille technique de la filature physique, les façons de faire se raffinent: la filature est aujourd’hui numérique. C’est cette nouvelle technologie qui a été utilisée par notre Bureau d’enquête au cours des huit derniers mois pour identifier les individus à risque.

«Il faut chercher à connaître l’empreinte numérique précise de ces individus-là. Ça va nous permettre de savoir jusqu’à quel point l’individu est en progression et représente un risque», explique Marcel Savard.

Cette émission de J.E. sera présentée ce soir à 19 h 30 sur les ondes de TVA.

Deux des employés préoccupants

PROFIL 1
  • Cet employé occupait un poste stratégique lui donnant un accès direct aux pistes et aux avions garés autour de l’aérogare.
  • L’enquête policière a démontré qu’il consultait régulièrement des sites pro-Daesh vantant la montée en puissance de l’organisation terroriste.
  • En poussant plus loin leurs recherches, les enquêteurs ont même découvert qu’il s’était procuré une quantité impressionnante de livres et de documentation sur des armes d’assaut de calibre mili­taire.
  • Les autorités ont muté l’individu à un autre poste, loin des pistes, des avions et en dehors de la zone sécurisée.
PROFIL 2
  • Identifié par l’équipe de J.E., il est originaire d’Afrique du Nord. Il y a quelques mois à peine, il vivait encore dans la région de Montréal.
  • Il a diffusé sur sa page Face­book une vidéo de propagande de Daesh. On y voit des meurtres en direct être commis dans la ville de Mossoul et des passants abattus à bout pourtant par des membres de l’État islamique.
  • L’individu paraît soutenir les idées de la communauté des Frères musulmans, une organisation islamiste à l’origine de plusieurs mouvements considérés comme des organisations terroristes, comme le Hamas palestinien.
  • Nos recherches montrent que le suspect soutient le régi­me de l’ex-président de l’Égypte, Mohamed Morsi, chassé du pouvoir par l’armée après des manifestations monstres contre ses politiques islamistes en 2013.
  • L’homme semble avoir quitté le Canada depuis quelques mois, mais pourrait entretenir des liens avec des employés d’Aéroports de Montréal ayant accès aux zones sécurisées.

Le grand patron de l’Association du transport aérien international (IATA) trouve «extrêmement sérieux» que des employés de Montréal-Trudeau présentant des signes de radicalisation aient eu accès au tarmac de l’aéroport, comme le révélait mardi l’émission «J.E.».

Alexandre de Juniac, le chef de la direction de cette organisation qui regroupe la plupart des compagnies aériennes de la planète, incite les autorités à revoir régulièrement les mesures qui encadrent l’accès aux zones sécurisées des aéroports.

Confrontés à des situations semblables impliquant du personnel, certains pays n’hésitent pas à procéder au renvoi ou à révoquer les accès, a-t-il expliqué.

«C’est compliqué pour moi de dire si ce devrait être le cas (ici). En tout cas, il ne faut pas que des gens sur qui on a des doutes sur leur implication, sur la nature de leur engagement en terme de sûreté, puissent avoir accès à l’avion. Ça, c’est sûr!»

Le reportage de TVA nouvelles publié hier montrait que quatre employés se sont fait retirer leur accès à la «zone sécurisée» par mesure de précaution, dont un après avoir suggéré de commettre des attentats similaires à ceux de Paris en novembre 2015.

M. de Juniac rappelle que les employés, qu’ils œuvrent pour les compagnies aériennes ou l’aéroport, font en principe l’objet d’examens rigoureux avant leur embauche et par la suite. «On est contrôlé comme un passager» explique l’ex-dirigeant d’Air France. «Normalement, ça se passe comme ça partout. Après, est-ce que c’est bien fait? Difficile à dire.»

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Canada : l’aéroport Trudeau de Montréal fortement menacé par des employés islamistes radicalisés

    1. martin

      ils les ont simplement changé de poste, avec toutes les infos qu’ils ont sur eux!
      c’est de l’inconscience.
      ils ne devraient plus être sur l’aéroport et même plus au canada.
      trudeau va s’en mordre les doigts de sa politique.
      malheur au pays dont le roi est un insensé

    2. sergei

      Aucun corps de POLICE au Canada ne peut GARANTIR la SÉCURITÉ a qui que ce soit, ils sont les seuls a avoir le droit de vie et de mort sur le citoyen, beaucoup plus qu’on le pense des gens pensent au suicide et le meilleur moyen d’y arriver pour eux est l’exécution en lieu et place par les policiers qui sont bien instruit sur le sujet et de ce fait DÉDOUANÉS de l’action qui a conduit a ce type de suicide, ils n’ont donc pas besoin de se culpabiliser.
      La légitime défense n’est pas autorisés au Canada, la victime n’a qu’a le préciser a son agresseur qu’elle ne veut pas mourir ou être blessé et donc obéir pour demeurer en vie si possible, les policiers arriveront après le fait pour constater l’état de la situation.
      La SÉCURITÉ est arrivée a un point qu’elle constitue un budget ÉNORME
      depuis les attentats terroristes et c’est aux citoyens qui n’ont qu’a payer pour une sécurité non efficace. LE DROIT A LA VIE APPARTIENT DONC A L’ÉTAT et tout est mis en œuvre pour DÉSARMER la population même si l’acquisition d’armes est légiférée et est l’un des plus restrictif dans le monde, des organismes comme L’ONU, L’UE ont un AGENDA a cet effet
      Tous les êtres humains du monde libre pourront êtres SACRIFIÉS le moment venu. PERSONNE NE SERA PROTÉGÉ excepté les élites qui nous gouvernent.

      LA SÉCURITÉ DITES-VOUS, elle n’existe que sur papier.

    3. Frank Giroux

      Ce n’est pas surprenant, tout le monde entre ici comme dans la grange du Père Jo Bon temps avec la bénédiction de tous les journaleux et des radio phoneux radio canadien.

      Triste à dire mais de toute évidence, va leur prendre un bon gros attentat bien sanglant pour que les québécois se réveille. En attendant le québécois dort au gaz.

    4. Denis

      Sa coûtent très cher cet bel ouverture à l autre , centre de deradicalisation ,augmenter la sécurité des aéroports pour en plus nous protéger contre des employer radicaliser , est ce qu ont pourraient enfin faire venir des gens de d autres pays qui aiment vraiment notre manière de vivre , nous avons besoin d immigration , mais pouvons nous choisir des gens qui rêves de notre société libre ,,,,,

    5. roland

      Normal: Résultat de la politique gaucho et du laxisme gaucho. En Belgique il y a quelques jours, anniversaire de la tuerie de l’aéroport de Zaventem (Bruxelles) et du métro/ 34 morts et 200 blessés. Il faut arrêter la politique gaucho prête à vendre notre manière de vivre et nos traditions pour êtres élus et se remplir les poches. Ces islamistes considèrent l’humanisme comme une faiblesse. STOP…..

    6. c.i.a.

      INCOMPÉTANCE,lNCONSCIENCE, COMPLICITÉ, CORRUPTION voilà le Québec!, cette province avec ses  » qualités  », dignes des pays du tiers-monde est dégouttant, heureusement qu’il reste la démocratie, pour déloger ces traitres de trudeau et couillard!
      Cette m##de de gauchistes québécois, tout ces multi- fonctionnaires totalement inutiles, tout ce système abérrant, justice, sécurité, TOUT!! Au Québec!, les pires racailles ont le vent dans voiles!!, PATHÉTIQUE!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *