toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trump : « L’iran joue avec le feu, je ne serai pas aussi gentil qu’Obama »


Trump : « L’iran joue avec le feu, je ne serai pas aussi gentil qu’Obama »

Après avoir déjà mis en garde l’Iran suite à son essai de missiles et avoir reçu une réponse particulièrement froide du guide suprême iranien, le président américain Donald Trump a affirmé qu’il ne serait pas aussi conciliant que son prédécesseur.

Le président américain, Donald Trump, a indiqué vendredi dans un Tweet que « l’Iran joue avec le feu », selon son compte Twitter officiel.

« L’Iran joue avec le feu. Ils n’apprécient pas combien le président Obama a été « bon » avec eux. Pas moi! », peut-on lire sur les réseaux sociaux.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a affirmé pour sa part « ne pas être touché » par les menaces de Trump et a laissé entendre que l’Iran ne « comptait que sur lui-même ».

Ce Tweet survient au lendemain d’une « mise en garde » de la Maison Blanche à la suite d’un test de missile balistique, l’administration Trump envisageant de prendre de nouvelles sanctions contre Téhéran.

Des mesures de rétorsion contre des personnes ou des entités liées au programme iranien de missiles balistiques seraient la première traduction du durcissement annoncé par Washington face à la République islamique.

Le président républicain a pris un ton belliqueux contre la puissance chiite: « Rien n’est exclu », a-t-il répondu à la presse à propos d’une action militaire. Téhéran a de son côté dénoncé des menaces « sans fondement, répétitives et provocatrices ».

La Maison Blanche avait dénoncé mercredi « le comportement déstabilisateur » de l’Iran, stigmatisant en particulier le tir de missile balistique « provocateur » mené par Téhéran.

Mardi, Mohammad Javad Zarif avait appelé les Etats-Unis à ne pas chercher de « prétexte » pour créer de « nouvelles tensions » entre les deux pays, après le décret du président Donald Trump interdisant aux citoyens iraniens et ceux de six autres pays musulmans de se rendre aux Etats-Unis pendant une durée de trois mois.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a quant à lui souhaité « le renouvellement des sanctions contre l’Iran » après le test de missile balistique menée par la République islamique.

Après le récent test de missile effectué par l’Iran, Donald Trump avait déjà «mis en garde» Téhéran contre ses agissements. S’étant heurté à une réponse particulièrement sèche du guide suprême iranien Ali Khamenei, il a poursuivi sur sa lancée en rappelant que Téhéran jouait avec le feu.

«Ils [les autorités iranienne] ne se rendent pas compte à quel point le président Obama a été conciliant avec eux. Avec moi ce sera différent», a tweeté Donald Trump. 

Lundi 30 janvier, des responsables américains cités par Fox News ont affirmé que l’Iran avait effectué des essais de missile balistique de moyenne portée.

L’Iran a confirmé avoir effectué le test, tout en affirmant que ce dernier était conforme au programme iranien, ajoutant que Téhéran ne permettra à aucune nation étrangère de s’ingérer dans ses affaires de Défense et que toute menace de la part de Washington était inutile.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Trump : « L’iran joue avec le feu, je ne serai pas aussi gentil qu’Obama »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *