toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Selon des emails révélés par Wikileaks, Soros, Obama et Clinton ont orchestré un coup d’Etat au Vatican pour renverser Benoit XVI et le remplacer par un pape de gauche


Selon des emails révélés par Wikileaks, Soros, Obama et Clinton ont orchestré un coup d’Etat au Vatican pour renverser Benoit XVI et le remplacer par un pape de gauche

Un groupe de dirigeants catholiques ont demandé au Président Trump d’enquêter pour savoir si Soros, Obama et Clinton ont bien organisé un coup d’État au Vatican pour installer le pape de gauche François.

Dans une lettre au président Trump, des dirigeants catholiques lui demandent d’enquêter sur Soros, Obama et Clinton pour savoir s’ils ont bien orchestré un coup d’Etat au Vatican.

Les dirigeants catholiques qui citent des preuves de diverses sources, en particulier de courriels ébruités par WikiLeaks, George Soros, Barack Obama et Hillary Clinton ont orchestré un coup d’État au Vatican pour renverser le pape conservateur Benoît XVI et le remplacer par le gauchiste radical François.

Avant de démissionner inopinément dans des circonstances inhabituelles, Pape Benoît XVI a régné sur l’Église catholique de 2005 à 2013. Devenu le premier pape démissionnaire depuis Pape Grégoire XII, en 1415, Benoît est largement considéré comme le premier à avoir fait cela de sa propre initiative depuis Pape Célestin V, en 1294.

Toujours est-il, le groupe de dirigeants catholiques cite de nouvelles preuves découvertes dans les courriels divulgués par WikiLeaks, pour affirmer que le pape conservateur Benoît n’a pas vraiment démissionné de sa propre initiative, mais a été poussé hors du Vatican par un coup d’État qualifié de « Printemps catholique » par les dirigeants catholiques.

Se servant de l’appareil diplomatique et du pouvoir politique et financier des USA, par la contrainte, la corruption et le chantage, Soros, Obama et Clinton ont imposé un « changement de régime » dans l’Église catholique romaine, afin de remplacer le pape conservateur Benoît XVI par Pape François qui, au grand étonnement des Catholiques du monde, est devenu depuis lors un improbable porte-parole du gauchisme international.

Les dirigeants catholiques ont envoyé une lettre au Président Trump, pour l’exhorter à lancer une enquête officielle sur les activités de George Soros, Barack Obama, Hillary Clinton (et d’autres), qui sont, selon eux, impliqués dans l’orchestration du printemps catholique qui a atteint son but : « changer le régime » au Vatican.

Les dirigeants catholiques citent huit questions précises auxquelles ils ont répondu concernant les événements suspects qui ont conduit Pape Benoît XVI à la démission, la première abdication pontificale en 700 ans.

« Nous avons des raisons précises de penser que le ‘changement de régime’ au Vatican a été conçu par l’administration Obama, » disent les pétitionnaires, dans leur lettre du 20 janvier au président Trump. »

« Lors de la troisième année du premier mandat de l’administration Obama, nous avons été alarmés de découvrir que la Secrétaire d’État Hillary Clinton, et d’autres responsables auxquels elle était associée, proposaient une ‘révolution’ catholique pour faire disparaître définitivement ce qui restait de l’Église catholique en Amérique. »

La lettre inclut des liens vers des documents et des informations qui mettent en évidence leurs affirmations. Elle attire d’abord l’attention sur des courriels de la clique mal famée Soros, Clinton et Podesta, qui ont été divulgués l’an dernier par WikiLeaks. Dans ces courriels, Podesta et les autres progressistes parlent de changer le régime de l’Église catholique, qu’ils qualifient de « dictature du Moyen Âge », pour l’éliminer.

À propos des courriels de Podesta concernant cela, voici ce qu’écrivait The New American en octobre dernier :

Dans un courriel de 2011, Podesta, conseiller et confident depuis des lustres de Mme Clinton et principal activiste trié sur le volet du sponsor de la gauche George Soros, a révélé que lui et d’autres activistes travaillent à la révolution d’un « Printemps catholique » dans l’Église catholique. L’allusion aux désastreux coups d’État des printemps arabes – organisés cette même année par l’équipe Obama-Clinton-Soros, qui ont déstabilisé le Moyen-Orient et amené des régimes islamistes radicaux et des groupes terroristes au pouvoir dans la région – est manifeste.

Le courriel de Podesta répond à celui d’un autre extrémiste financé par Soros, Sandy Newman, fondateur du « progressiste » Voices for Progress. Newman demande à Podesta des conseils sur le meilleur moyen de « semer des germes de révolution » dans la « dictature du Moyen Âge ».

Dans leur lettre au Président Trump, voici ce qu’écrivent les dirigeants catholiques : « Environ un an après ces échanges par courriel, qui n’ont jamais été destinée à être rendus publics, nous avons constaté que Pape Benoît XVI a abdiqué dans des circonstances fort inhabituelles, et a été remplacé par un pape dont la mission consiste apparemment à donner un cachet spirituel au programme idéologique radical de la gauche internationale. Ensuite, le pontificat de François a remis en cause sa propre légitimité en de multiples occasions. »

« Au cours de la campagne présidentielle de 2016, nous avons été étonnés de voir Pape François faire campagne contre les politiques que vous proposiez à propos de la sécurisation de nos frontières, allant même jusqu’à insinuer que vous n’étiez pas chrétien. Nous avons apprécié votre réponse prompte et sans équivoque à cette accusation honteuse. »

« Nous restons perplexes devant le comportement de ce pape bourré d’idéologie, dont la mission semble être de porter des programmes laïques de gauche, plutôt que de guider l’Église catholique dans sa mission sacrée, » ont-ils écrit pour exprimer la pensée des millions de catholiques autour du monde, stupéfaits par l’idéologie gauchiste de Pape François. « S’impliquer dans la politique au point qu’il soit considéré leader de la gauche internationale, n’est tout simplement pas un rôle convenable pour un pape. »

« Gardant tout cela à l’esprit et souhaitant ce qu’il y a de mieux pour notre pays ainsi que pour les Catholiques du monde entier, en tant que Catholiques loyaux et bien renseignés des USA, nous estimons de notre responsabilité de vous adresser cette pétition afin que vous autorisiez une enquête sur les questions suivantes :

–  A quelle fin a été l’Agence nationale de sécurité a-t-elle surveillé le conclave qui a élu François? [6]

– Quelles autres opérations secrètes ont été effectuées par des agents du gouvernement américain concernant la démission du pape Benoît ou le conclave qui a élu François?

– Est-ce que des agents du gouvernement sont en contact avec le «Cardinal Danneels Mafia»? [7]

– Pourquoi les transactions monétaires internationales avec le Vatican ont été suspendues au cours des derniers jours avant la démission du pape Benoît ? Y-avait-il des organismes gouvernementaux américains impliqués ? [8]

– Pourquoi les transactions monétaires internationales ont repris le 12 Février 2013, le lendemain où Benoît XVI a annoncé sa démission ? Était-ce une pure coïncidence ? [9]

– Quelles mesures, le cas échéant, ont été effectivement prises par John Podesta, Hillary Clinton, et d’autres liés à l’administration Obama pour mettre en place le «catholique Spring» ?

– Quel était le but et la nature de la réunion secrète entre le vice-président Joseph Biden et le pape Benoît XVI au Vatican vers le 3 Juin 2011 ? 

– Quels rôles ont été joués par George Soros et d’autres financiers internationaux résidants actuellement sur le territoire des États-Unis ? [dix]

Cette enquête, demandée au Président Trump par les dirigeants catholiques, devrait intéresser le monde au-delà des milieux catholiques. La capacité de George Soros à coopter des personnalités politiques de premier plan pour favoriser ses plans radicaux visant les États-nations, est bien connue ; mais sa capacité à forcer le « changement de régime » dans l’Église catholique, une institution jusqu’alors impénétrable de l’extérieur, soulève de sérieuses questions quant à son potentiel de semeur de chaos planétaire.

Ainsi donc celui qui représente actuellement – pour ses quelques un milliard trois cents millions de fidèles dans le monde – « dieu sur terre » a succombé aux pompes de Satan, les lui cire même quand celles-ci sont chaussées par George Soros : Marx et Jésus se sont entrelacés !

Comme le prouvent les nombreux liens cités en fin d’articles, Benoît XVI – trop fidèle aux vieux principes enseignés par l’Eglise – a été poussé à la démission par une conspiration conjointe d’ecclésiastiques de hauts rangs (admise, entre autres, par Godfried Danneels, cardinal-archevêque de Belgique et ex-papabile) et de gauchistes de la haute finance « sociale-réformatrice » dont la seule ambition – sous le masque trompeur de « Liberté » et d’un soi-disant « humanisme » – est de semer le chaos sur terre afin de s’emparer des rênes du pouvoir mondial. Il a été remplacé par une marionnette – François, pour ne pas le citer ! – à leur solde.

Des prélats et dignitaires religieux ont ainsi été achetés, des « associations » créées et/ou soudoyées dans ce but. On note même le versement de $1.5 million, par l’Open Society Policy Center de Soros, pour étouffer le scandale d’une vidéo montrant  que les dirigeants d’une de ses associations complices (« Planned Parenthood ») étaient mêlés au trafic officiel de parties de corps de bébés avortés !

La poupée de chiffon mise en place, il ne faut donc pas s’étonner si ses messages « urbi et orbi » épousent à présent les grandes lignes voulues par Soros & C° ou, plus hypocritement quand leur approbation paraîtrait par trop exagérée, se taisent sur ces sujets :  libertés d’euthanasie, y compris des mineurs d’âge ; avortements libres ; manipulations génétiques ; féminisme agressif ; mariages homosexuels et adoptions par ces couples ; théorie des genres ; silence sur les massacres par les islamistes de minorités, même chrétiennes, dans le monde ; ouverture totale des frontières et encouragements matériels à l’immigration débridée vers les pays occidentaux ; multiculturalisme sauvage ; déstructuration des tissus industriels sous prétexte de « réchauffement climatique » ; condamnations fallacieuses d’Israël…

Toute cette mise en place est démontrée par les nombreux mails hackés chez le fameux (ex-) directeur de campagne de Hillary Clinton. Mieux ! On apprend aussi que la visite du pape aux States a été utilisée, en accord entre les parties, pour promouvoir les pions anti-conservateurs. Six cent cinquante mille dollars ($ 650.000) ont été directement versés à cette occasion :

« Soros a payé 650 000 dollars en avril 2015 pour financer une initiative destinée à façonner la visite du Pape aux États-Unis pour «changer les paradigmes nationaux et les priorités dans la période précédant la campagne présidentielle de 2016», des emails révélés via WikiLeaks. Parmi ces priorités figure l’insertion de sa prétendue ingérence humanitaire dans les affaires des autres entités pour promouvoir ses causes de gauche, y compris le contrôle de la population, l’avortement, l’euthanasie et le «mariage» homosexuel.

Mais Soros payait aussi deux organisations de gauche afin de travailler à obtenir «l’adhésion d’évêques individuels» sur qui on pouvait compter pour montrer plus de soutien public aux «messages de justice économique et raciale» et aussi assurer un groupe d’évêques «alignés avec le pape. »

Une partie du plan de Soros, selon le document divulgué, était pour l’un de ses groupes de bénéficiaires d’aider à planifier la troisième Réunion Mondiale des Mouvements Populaires à l’invitation du Pape François. Le Vatican organise la conférence pour « s’associer avec les mouvements sociaux et les organisations. »

Malgré l’importance de ces informations, vous remarquerez que la plupart des liens sont en anglais : « Il n’est pire muet que celui qui ne veut communiquer ! » et il semble que les grands médias francophones (« franc…aphones » ?) soient atteints de ce que la très sainte Inquisition nommait jadis « maléfice de taciturnité ». Pourtant – et ce n’est pas bien sorcier ! – nous n’y voyons, nous, pas sortilège… Si le diable se dissimule aujourd’hui dans les plis de la blanche soutane papale, son don d’ubiquité lui permet aussi de se cacher dans la gomme obéissante de nombreux patrons de la presse !

Voilà ! La messe est dite : chassés jadis – paraît-il – du parvis du Temple de Jérusalem à coups de fouet, les Marchands romains itinérants sont repartis avec leurs pénates pour aménager au Vatican, ayant acquis ce jour pied à terre dans le Nouveau Monde. Tout rapprochement entre leur négoce et Christ(ie)’s Auctions & Private Sales serait, bien sûr, purement fortuit !

© Yéh’ezkel Ben Avraham pour Europe Israël News

1. https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/6293
2. http://www.wsj.com/articles/how-pope-francis-became-the-leader-of-the- global-gauche-1482431940
3. http://remnantnewspaper.com/web/index.php/articles/item/2198-the-year-of-mercy-begins
4.http://www.cnn.com/2016/ 18.02 / politique / pape-francis-atout-christian-mur /
5. https://www.donaldjtrump.com/press-releases/donald-j.-trump-response-to-the-pope
6. http: //theeye-witness.blogspot.com/2013/10/a-compromised-conclave.html
7. http://www.ncregister.com/blog/edward-pentin/cardinal-danneels-part-of-mafia-club -opposed-to-benoît-xvi
8. http://www.maurizioblondet.it/ratzinger-non-pote-ne-vendere-ne-comprare/
9. https://akacatholic.com/money-sex-and- modernisme /
10. http://sorosfiles.com/soros/2013/03/soros-funded-catholic-groups-behind-african-socialist-as-next-pope.html
http://yournewswire.com/wikileaks-soros-vatican-coup/
http://m.ncregister.com/blog/edward-pentin/cardinal-danneels-part-of-mafia-club-opposed-to-benedict-xvi#.WJyPoGczUu5
http://www.powerlineblog.com/archives/2015/09/the-mystery-of-pope-francis-was-there-a-vatican-coup.php
https://fromrome.wordpress.com/2014/12/09/the-great-reformer-francis-and-the-making-of-a-radical
https://fromrome.wordpress.com/2015/01/09/ivereigh-i-am-confident-of-the-veracity-of-my-account/
http://www.lifenews.com/2016/08/30/george-soros-paid-left-wing-groups-to-silence-pope-francis-on-abortion/
https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/1246
https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/4444
https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/14373
https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/243
https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/1246
https://wikileaks.org/podesta-emails/?q=Pope+Francis+&mfrom=&mto=&title=&notitle=&date_from=&date_to=&nofrom=&noto=&count=50&sort=0#searchresult
http://remnantnewspaper.com/web/index.php/fetzen-fliegen/item/2853-wikileaks-bombshell-george-soros-using-francis-papacy
https://www.lifesitenews.com/opinion/soros-lurks-in-the-shadows-trying-to-bring-down-catholic-church





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Selon des emails révélés par Wikileaks, Soros, Obama et Clinton ont orchestré un coup d’Etat au Vatican pour renverser Benoit XVI et le remplacer par un pape de gauche

    1. michel boissonneault

      je suis fatiguer des gauchistes , je suis fatiguer des démocrates , je suis fatiguer des bien-pensants qui ce disent * * humaniste * * mais la vérité ils sont que des manipulateurs , menteurs qui causent le chaos

    2. Claire

      Piste tout à fait intéressante et fort probable. A suivre pour voir si Trump fera effectivement une enquête et, dans cette optique, ce qu’elle révélera.
      La démission brutale de Benoït XVI pose effectivement un problème, d’autant que la doxa véhiculée par le pape François est tellement gaucho-mondialiste qu’elle colle parfaitement à l’idéologie véhiculée par les grands médias et financée par Soros.
      Du coup, l’Eglise se retrouve avec deux papes, dont un anti-pape (trouvez lequel?!) comme à l’époque des papes d’Avignon. Tout cela sent le satanisme franc-maçon.

    3. Zayith

      Et quand je pense qu’une partie du monde évangélique charismatique américain fricote avec ce type sous couvert d' »Unité des Chrétiens » !
      Et ça fait son chemin en France aussi dans les églises protestantes où l’œcuménisme prend des formes toujours plus surprenantes et chargées d’idéologie humaniste…

    4. TiziAviv Tel Ouzou

      Ca explique pourquoi l’atmosphère internationale est devenue irrespirable depuis quelques années. Beaucoup de changements en très peu de temps, bizarre. Des libertés en moins, des personnes crucifiées médiatiquement car elles osent penser différemment. Des manipulations pour arriver au pouvoir (faire détester Sarkosy par exemple pour faire élire une caricature de président plus erreur de casting qu’Homme d’Etat), torpillage en règle du candidat Fillon (trop catholique peut-être), gesticulation hollandienne pour déstabiliser la campagne électorale qui approche, placer ses pions. Un Donald Trump cloué au pilori dès son lancement de candidature. Un Poutine diabolisé à dessein. On fait la fait la part belle aux femen, a nuit debout, au mouvement BDS, au CCIF qui bombe le torse mais on critique les veilleurs, on nie le caractère juif de Jérusalem.
      Une internationale progressiste prête à tout pour régner, oui, très plausible.
      Moi, ce que je dis :
      Tehilim 11
      1 Au chef des chantres; de David. L’Eternel est mon abri: comment me dites-vous: « Fuis vers la montagne comme un oiseau?
      2 Car voici que les méchants bandent leur arc, fixent leur flèche sur la corde,
      3 pour la lancer, dans les ténèbres, contre les cœurs droits. Si les fondements sont renversés, que peut faire le juste? »
      4 L’Eternel, dans son saint palais, l’Eternel, dont le trône est aux cieux, ses yeux regardent, ses paupières distinguent les fils d’Adam.
      5 L’Eternel éprouve le juste, mais le méchant et le partisan de la violence, il les hait de toute son âme.
      6 Il fait pleuvoir sur les impies des charbons ardents: le feu, le soufre et un vent brûlant sont le lot qui leur échoit en partage.
      7 Car l’Eternel est juste, il aime ce qui est juste: quiconque est droit contemplera sa face.

    5. David Belhassen

      Depuis la nomination-parachutage de François 1er le chantre de l’islamo-catholicisme, je n’ai cessé de dénoncer le putsch perpétré contre Benoît XVI. A l’époque, j’ai été accusé de calomnies envers le pape des gauchos-bobos-islamisants !

    6. sécotine

      Le Pape François est un adepte de la théologie de la libération ((très à gauche) lancée au Brésil dans les années soixantediz ,de plus il a eu une attitude pour le moins étrange lors des années de plomb en Argentine . J’ai toujours dit que c’était un pape noir ayant endossé la défroque d’un pape blanc, je trouve son attitude envers l’islam plus qu’ambigue (notamment envers Mahmoud Abbas)
      Pour le reste, rien ne m’étonne venant d’Obama, Clinton et Soros.

    7. Malcolm Ode

      Mt 5 13 « C’est vous qui êtes le sel du monde. Mais si le sel perd son goût, comment pourrait-on le rendre de nouveau salé ? Il n’est plus bon à rien ; on le jette dehors, et les gens marchent dessus. »

      Je préfère de loin un Pape qui promeut une doctrine austère qu’un pape qui tapine l’enfer.

    8. Zayith

      Le concept même de la papauté est une immonde connerie. Imaginez un peu le pouvoir de nuisance qu’un seul homme « chef de l’Eglise » peut avoir sur la communauté des croyants en terme de torsion des Écritures et de pensée/interprétation unique. Pour qu’un tel pouvoir puisse subsister, il faut qu’une majorité de croyants-moutons lui accorde le statut d’intermédiaire avec Dieu, une position de l’ordre de celle de Mahomet dans l’Islam…
      Or le chef unique de l’Eglise, c’est Yeshua ! Et il n’a jamais promu un système de gouvernance pyramidale mais une communauté fraternelle à égalité où chacun sert l’autre et où les dons spirituels sont partagés entre tous pour l’édification de son corps tout entier, Yeshua en étant la tête.
      Lorsqu’on ne veut pas se donner la peine de chercher la face de Dieu, c’est bien pratique d’avoir un homme en chair et en os pour s’adresser au « divin », n’est-ce pas ? Les prophètes bibliques servaient aussi d’intermédiaires et parlaient au nom de Dieu mais vivaient dans le dénuement pour la plupart et surtout risquaient leur vie ; d’ailleurs nombreux sont ceux qui ont été lynchés par le peuple à cause de leurs messages « choquants ». Alors que le Pape, lui, jouit d’un confort absolu et ne vit pas du tout la persécution annoncée par Jésus aux croyants ; mais quelle mascarade, quel témoignage, quelle hypocrisie !
      Pierre et Paul ont été lynchés eux aussi mais quid des Papes ? Quel genre d’Évangile distillé et dénué de puissance prêchent-ils pour laisser tant de gens dans l’indifférence et dans leurs maladies toujours plus nombreuses ?
      La vie de Yeshua a bouleversé la planète, c’est un fait incontestable et qui n’est pas dû, comme on l’entend parfois, à un complot planétaire orchestré de longue date par une espèce de secte ; ce super-mythe ridicule souffre d’un irréalisme terrifiant ! Comme quoi tout le monde a reçu une mesure foi et par conséquent la capacité de croire à des trucs invraisemblables… Qu’on n’aille pas me dire ensuite que la foi en Dieu nous tombe dessus comme ça, certains ayant eu cette chance et d’autres non ; foutaise ! Ce qui fait la différence entre nous, c’est notre manière de gérer notre orgueil humain.

    9. richard

      @ le clairvoyant, et à côté de cela s’opposer au transfert de l’ambassade US a Yerushalaim,, quelle puanteur….. abjecte !!!!

    10. LeClairvoyant

      @Richard, content de savoir qu’il y a quelqu’un qui comprend, où sont les contradictions des politiques et les doctrines, plus ou moins gauchistes, qu’a la fin sont plus subversives et néfastes que celles de la droite.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *