toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Encore une « fake news » : Non ! Trump ne s’oppose pas à la construction de nouvelles maisons en Judée et Samarie


Encore une « fake news » : Non ! Trump ne s’oppose pas à la construction de nouvelles maisons en Judée et Samarie

Les principaux médias s’en sont donné à cœur joie en rapportant que le président Donald Trump se serait opposé aux constructions de nouvelles implantations israéliennes. Le New York Times exultait: « Trump suit la même la politique étrangère d’Obama ».

Ce genre d’histoire sert à des fins de propagande. Tout d’abord, il fournit une sorte de justification de la trahison d’Obama d’Israël au Conseil de sécurité de l’ONU sur les colonies le mois dernier; Deuxièmement, il sert de justification aux anti-Trump que Trump ne tiendrait jamais ses promesses faites aux conservateurs.

Il y a juste un problème: l’histoire est fausse.

Voici le libellé exact de la déclaration de la Maison Blanche jeudi :

Le désir américain de paix entre les Israéliens et les Palestiniens est resté inchangé depuis 50 ans. Bien que nous ne croyions pas que l’existence d’implantation constitue un obstacle à la paix, la construction de nouveaux établissements ou l’expansion des implantations existantes au-delà de leurs frontières actuelles ne seraient peut-être pas utile pour atteindre cet objectif.

Comme le Président l’a exprimé maintes fois, il espère amener la paix dans toute la région du Moyen-Orient. L’administration Trump n’a pas pris de position officielle sur les activités de règlement et attend avec intérêt de poursuivre les discussions, y compris avec le Premier ministre Netanyahu quand il rencontrera le président Trump le 15 février.

Le New York Times a profité de l’expression «peut-être pas utile»:

Dans un changement des plus surprenant, la Maison Blanche a publié une déclaration inattendue appelant le gouvernement israélien à ne pas étendre la construction des « colonies juives «  au-delà de leurs frontières actuelles à Jérusalem-Est et en Judée Samarie. Cette expansion, a-t-il dit, «peut ne pas être utile pour atteindre» l’objectif de la paix.

La déclaration n’est «surprenante» que si l’on ignore l’histoire et la géographie de la région. En fait, la déclaration accepte tacitement toutes les implantations existantes .

Rappelons aussi qu’Obama a insisté sur un «gel des colonies» complet, y compris l’expansion dans les colonies existantes, et a permis au Conseil de sécurité de déclarer toute la présence israélienne au-delà des «lignes de 1967» – y compris le quartier juif de la vieille ville de Jérusalem – est une «violation flagrante» du droit international. La déclaration de l’administration Trump est un renversement complet de la politique de l’administration Obama.

Comme l’explique le juriste Eugène Kontorovich:

La déclaration du  secrétaire de presse de la Maison Blanche au sujet de la construction des implantations est un énorme changement de politique, dans lequel les États-Unis acceptent largement toutes les constructions situées dans les implantations, y compris les implantations en dehors des «blocs».

Dans la déclaration, la Maison Blanche affirme que la construction de «nouvelles maisons» n’est pas utile mais ne la critique pas. D’autre part, la construction «à l’intérieur des lignes existantes», c’est-à-dire les limites municipales, est totalement acceptable.

Étant donné que tous les bâtiments depuis 20 ans l’ont été dans les limites des lignes existantes et que tous les bâtiments prévus sont conformes aux lignes existantes, il s’agit d’une autorisation aussi importante que possible.

C’est tellement grave, que la presse essaie de la tourner comme une limitation des activités de construction, alors qu’elle est un feu vert large et historique. On ne peut plus dire que les États-Unis s’opposent à la construction d’implantations.

Il est possible que la Maison Blanche a délibérément rédigé la déclaration comme une limitation pour tromper les médias. Ce n’est pas difficile à faire, et c’est au profit du président Trump, en tant que tactique de négociation, de paraître imprévisible.

Néanmoins, l’administration Trump vient de signaler son intention de soutenir une présence juive permanente à Jérusalem-Est et en Judée-Samarie (Cisjordanie), avec ou sans État palestinien. Les Palestiniens vont voir ce que le Times a manqué.

Le Times fait plusieurs autres glissades dans son effort pour comparer la politique de Trump à Obama. Il prétend que l’ambassadeur des Nations Unies Nikki Haley a imité sa prédécesseur, Samantha Power, quand elle a parlé vigoureusement de la Russie cette semaine – comme si l’administration Obama avait fait un sérieux effort pour affronter les ambitions russes en Europe de l’Est, diplomatiquement ou autrement.

Et sur l’accord avec l’Iran, le Times rapporte que l’administration « n’a montré aucune indication qu’il envisage de briser l’accord nucléaire historique de M. Obama« . En fait, la politique de Trump dès le début était de battre l’Iran par une application dure de l’accord.

Sans aucun doute, Trump traverse avec prudence la question du  Moyen-Orient, mais  il prend un chemin différent que ses prédécesseurs. Et les grands médias, plus désireux de marquer des points politiques contre le président que d’informer se mettent en échec en propageant des fake news.

Jo Goalan pour Europe Israël

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Encore une « fake news » : Non ! Trump ne s’oppose pas à la construction de nouvelles maisons en Judée et Samarie

    1. Nitzotz

      Et immédiatement sur France Unfaux, ces pourris qui prennent leurs désirs pour des réalités :
      « Trump a réussi en un seul jour à se mettre à dos Poutine et Netanyahou… »
      « Netanyahu lâché par Trump sur le sujet de la construction de nouvelles colonies en Cisjordanie »
      « La Maison Blanche critique Israël au sujet de la construction de nouvelles colonies »

      Néanmoins ce communiqué de la Maison-Blanche me semble être une première alerte…

    2. michel boissonneault

      le Président Trump est Pro-Israel et New York Times avec tout ses amis panique car maintenant ils font face a un poids lourd toute catégorie + même si ils sont tous réunni … ils ne font pas le poids

    3. sergeb

      Les évènements dramatiques sur le plan terroriste qui se déroulent sous nos yeux dans le monde entier sont là pour prouver que Donald TRUMP est un homme clairvoyant qui a pris les bonnes mesures, certes drastiques, mais ô combien nécessaires pour protéger le monde civilisé de l’invasion barbare de nos pays fomentée sous l’ère OBAMA par des foules musulmanes venues coloniser l’Occident .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *