toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Artistes, journalistes, créateurs de start-up… plus de 11 000 Israéliens vivent à Berlin, le « nouveau Tel-Aviv »


Artistes, journalistes, créateurs de start-up… plus de 11 000 Israéliens vivent à Berlin, le « nouveau Tel-Aviv »

.

Artistes, journalistes, créateurs de start-up… Ils sont 11 000 Israéliens à avoir émigré dans la capitale allemande. La plupart ont été attirés par le dynamisme de la ville et la promesse d’opportunités. Sans occulter l’Histoire.

Au théâtre Maxime-Gorki, à Berlin, on joue ce soir-là à guichets fermés. Depuis sa création, en septembre 2015, la pièce The Situation, de la dramaturge israélienne Yael Ronen, fait salle comble à chaque représentation. La scène se passe à Neukölln, un quartier du sud de Berlin à forte immigration. Une Israélienne, trois Palestiniens et un réfugié syrien se retrouvent dans un même cours d’allemand pour étrangers.

Le professeur, plein de bons sentiments, les invite à répondre aux questions usuelles : « wer bist du ? » (qui es-tu ?), « warum bist du da ? » (pourquoi es-tu là ?). En quelques instants, il se retrouve débordé par un maelström d’expériences dramatiques, racontées dans un capharnaüm de langues, où les personnages rejouent, dans un Berlin devenu refuge de tant d’âmes perdues, tout le conflit israélo-palestinien.

Noa l’Israélienne est le double autobiographique de Yael Ronen. Elle explique être en Allemagne car c’est « un endroit sûr ». La Shoah ? Elle assure qu’elle est « au-dessus », que c’est « derrière elle ». Elle y pense seulement quand elle est dans un métro bondé, quand elle est sous la douche au sauna, ou quand elle porte un pyjama et qu’elle marche pieds nus. « Et bien sûr je pense aux charniers quand je vois une orgie ! »

La scène est un condensé du théâtre de Yael Ronen, qui vit depuis neuf ans entre Berlin et Tel-Aviv : humour noir et mordant, pour évoquer les tragédies individuelles nées des conflits historiques. Pour The Situation, la dramaturge a été plusieurs fois primée en Allemagne.

Enquêter sur les Israéliens à Berlin, c’est faire l’expérience d’un trop-plein. C’est s’aventurer sur un sujet fantasmé, qui fait l’objet d’une extrême attention médiatique, en Israël comme en Allemagne. Un terrain où les identités sont écrasantes, complexes, et où l’Histoire est un personnage à part entière, qui suinte des murs et des pavés.

« Malgré, ou peut-être à cause de la charge émotionnelle du sujet, la migration d’Israéliens à Berlin a presque revêtu les traits d’un mythe », estime Dani Kranz, sociologue auteure d’une étude consacrée au sujet, publiée par la Fondation Bertelsmann en 2015.

Ce « mythe » est né à l’automne 2013. Les médias israéliens identifient alors une nouvelle…

Par Cécile Boutelet

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Artistes, journalistes, créateurs de start-up… plus de 11 000 Israéliens vivent à Berlin, le « nouveau Tel-Aviv »

    1. michel boissonneault

      ils ont du courage car ils seront les premier a êtres victime des islamo-nazies même si ils sont des bobogauchistes car pour un jihadiste … un Juif de droite ou de gauche restera toujours un Juif donc sa vie sera toujours en danger

    2. Michael Dar

      C’est un manque de dignité, de l’inconscience, des opportunistes…c’est se jeter dans la gueule du loup! Avec une droite anti-Semite qui a le vent en poupe et une population Musulmane déjà importante et une immigration Musulmane massive c’est de la folie que de croire que tout se passera bien.

    3. ABEL

      Décidément, ces Juifs (israéliens) n’ont rien compris, et n’ont rien retenu de l’Histoire ! Alors, si pour des questions d’opportunisme à Berlin, ils finiront dans les fours que leur préparent cette fois les islamistes, ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes ! E tant pis pour eux, ils l’auront bien cherché ! Dommage pour leurs enfants, innocents !

    4. franck

      vous m amusez avec vos commentaires pas besoin d etre gocho
      l israelien qui part vivre en europe connait fort bien la situation de celle ci
      tel aviv n est qu a 4 heures de vol ,la porte du pays ne leurs sera jamais fermee,
      donc oui aux opportunites d affaires avec les salaires pourries et la vie relativement chere ici je peux comprendre ces 150000 personnes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *