toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après les tensions avec Obama, l’Arabie Saoudite est «optimiste» depuis que Trump est à la Maison Blanche


Après les tensions avec Obama, l’Arabie Saoudite est «optimiste» depuis que Trump est à la Maison Blanche

.

Après une période de froid, les relations se réchauffent entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite. Le royaume wahhabite semble très enthousiaste de coopérer avec «l’impressionnante» équipe du nouveau président et envoie plusieurs signes positifs à son allié historique.

Le chef de la Maison Blanche Donald Trump et le roi Salman d’Arabie Saoudite se sont parlé pendant plus d’une heure au téléphone et ils semblent en parfaite harmonie.
Pour faire simple, les deux hommes sont d’accord pour combattre la propagation du «terrorisme islamique radical» et contenir les «activités déstabilisatrices» de l’Iran, le grand rival de Ryad. Un accord gagnant-gagnant.

Une nouvelle approche américaine
La nouvelle politique américaine au Moyen-Orient vise d’abord à rassurer l’Arabie Saoudite, première puissance sunnite de la région.
Le royaume wahhabite s’est senti abandonné et marginalisé par son allié historique qui s’est rapproché de l’Iran chiite avec qui il a conclu un accord en juillet 2015.
En parlant d’«application rigoureuse» de l’accord, Washington se montre moins conciliant avec le rival iranien.

L’Arabie au-dessus de tout soupçon?

Alors que le candidat Trump avait menacé pendant sa campagne d’interdire l’accès des Etats-Unis aux musulmans, le président Trump vient de désigner 7 pays suspects dont l’Iran qui sont concernés par cette mesure. L’Arabie Saoudite, longtemps pointée du doigt après les attentats du 11-Septembre, se trouve ainsi au-dessus de tout soupçon.
Ryad,qui accorde une grande importance à son image, apprécie.

Des zones de sécurité

Le président américain qui ne veut pas s’embarrasser avec le dossier des réfugiés syriens a obtenu l’aide précieuse des Saoudiens. Le roi Salman s’est engagé en faveur de la mise en place de zones de sécurité en Syrie mais aussi au Yémen afin «d’aider les nombreux réfugiés qui ont été déplacés par les conflits en cours», comme le précise le communiqué de la Maison Blanche.

Le beau rôle de l’Amérique

Les relations semblent au beau fixe entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite. Dès l’investiture du nouveau président, Ryad s’était prononcé pour le renforcement et le développement des liens dans tous les domaines. Le ministre des Affaires étrangères Adel al-Jubeir avait, de son côté, salué les personnalités «impressionnantes» de l’équipe Trump et leur «très réaliste et sage vision du monde et du rôle que doit y jouer l’Amérique».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Après les tensions avec Obama, l’Arabie Saoudite est «optimiste» depuis que Trump est à la Maison Blanche

    1. Armand Maruani

      L’Arabie Saoudite remplacera le Qatar en plus dangereux pour Israël .

      S’il compte sur le  » parapluie  » américain il va s’éloigner d’Israël et rejoindre le rang de ses ennemis .

      J’espère me tromper en espérant que TRUMP ne se laissera pas embobiner .

    2. Franck

      mais non ,il ya des accords entre israel et les saoudiens
      chacun a un interret commun
      les bedouins ont une peure bleue des chiites iraniens
      ils ont besoins autant des americains que des israeliens
      enfin d apres se que j ai compris en lisant les articles de Mr Milliere ainsi que d autres auteurs sur dreuz ou menapress

    3. Malcolm Ode

      Le pire scénario étant toujours le plus probable, imaginez «UN INSTANT» que l’animosité carnavalesque entre Riyad et Téhéran soit un fake bien oriental pour que les puissances étrangères (USA, Chine, Russie…) choisissent leur camp et se battent entre elles… à la gloire d’Allah!

      C’est comme financer deux partis politiques opposés pour être gagnant dans tous les cas! Sauf que là on est perdant dans les deux cas!

      Pensez-y bien…

    4. michel boissonneault

      les saoudiens ont une peur bleu de l’iran et c’est la raison pour le quelle ils sont amis avec Trump mais le jour que l’iran et les pays du golf seront amis alors Israel et les USA seront dans un réel danger

    5. Jean-Francois Morf

      On est vraiment sûr sûr que les attentats du 11 septembre n’étaient pas faits par 19 saoudiens ni financés par un saoudien Ben Laden milliardaire?
      On est vraiment sûr que les saoudiens n’ont pas donné des milliards à tous ces 7 mouvements terroristes qui veulent imposer l’islam saoudien au monde entier?
      Je n’ai vraiment du lire que des canulars: je suis persuadé du contraire…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *