toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Yémen : 10.000 civils tués par la coalition Arabie saoudite dans l’indifférence générale. Où sont passés les indignés « humanitaires » pro-palestiniens ?


Yémen : 10.000 civils tués par la coalition Arabie saoudite dans l’indifférence générale. Où sont passés les indignés « humanitaires » pro-palestiniens ?

.

Le bilan du nombre de civils tués au Yémen, où une coalition menée par l’Arabie saoudite mène depuis mars 2015 des frappes aériennes pour défendre le pouvoir en place face à une rébellion, a encore été réévalué ce lundi à la hausse par l’ONU.

Et toujours pas une seule manifestation des pseudos « humanitaires » qui défilaient pour Gaza en juillet 2014… Il est vrai qu’ils ne peuvent accuser Israël donc cela ne les intéresse guère.

Et aucune couverture des médias français ni de l’AFP, qui pourtant font sans cesse les gros titres dès lors où un terroriste Palestinien est tué… Ils ont également l’indignation sélective.

Cette guerre dont l’Occident ne parle pas. Et pourtant, pas moins de 10.000 civils ont été tués au Yémen depuis le début de l’intervention d’une coalition menée par l’Arabie saoudite en mars 2015, a indiqué ce lundi 16 janvier un porte-parole de l’ONU. Les Nations unies ont ainsi revu à la hausse leur estimation du nombre de victimes civiles (7.000 auparavant).

La coalition menée par les Saoudiens soutient le président yéménite en place. Sa campagne de raids aériens a été lancée après la conquête par les Houthis – rebelles issus de l’importante minorité zaïdite concentrée dans le nord du pays -, alliés aux partisans de l’ancien président Ali Abdallah Saleh, de la capitale Sanaa, avançant vers le sud du Yémen.

Une feuille de route présentée au président yéménite

Le médiateur des Nations unies pour le Yémen s’est rendu lundi à Aden pour s’entretenir avec le président Abd Rabbo Mansour Hadi. La mission d’Ismail Ould Cheikh Ahmed était « d’essayer de présenter les dernières propositions en date pour la paix », a expliqué Farhan Haq, porte-parole de l’ONU. Sa rencontre avait vocation en particulier à obtenir une trêve dans les combats.

L’accroissement du nombre de victimes « souligne le besoin de trouver une solution à la situation au Yémen sans plus attendre », a ajouté Farhan Haq, déplorant « un coût humanitaire énorme ». L’envoyé de l’ONU espère raviver le processus de paix dans le pays après le rejet par le président Hadi de la feuille de route qu’il avait proposée. Il doit rendre compte de sa mission devant le Conseil de sécurité plus tard ce mois-ci.

Pourtant le sang des civils yéménites n’intéresse pas plus les ONG et mouvements « humanitaires » qui défilent dès qu’un Palestinien se casse un ongle. Leur indignation sélective ne s’éveille que dès lors où ils peuvent accuser le nouveau « Satan » qu’est israël, seule démocratie dans cette région du monde.

Mais au Yémen il s’agit de Musulmans qui tuent d’autres Musulmans, d’une coalition arabe menée par la pire monarchie sanguinaire, donc tout le monde ferme gentiment les yeux et regarde ailleurs.

C’est plus simple de clouer au pilori la seule démocratie du Moyen Orient qui ne risque pas de vous couper la tête…

© Brigitte Finkelstein pour Europe Israël News

Source ONU







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *