toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] À Coblence, Marine Le Pen et ses alliés européens disent «Goodbye Angela!»


[Vidéo] À Coblence, Marine Le Pen et ses alliés européens disent «Goodbye Angela!»

.

Les eurodéputés du groupe ENL, alliés de la présidente du Front national, se sont réunis samedi à Coblence en Allemagne, dans une centre des congrès ultra-protégé. Des contre-manifestants ont crié au «fascisme».

Sur les rives du Rhin à Coblence, dans une salle placée sous haute protection policière, les alliés du groupe parlementaire européen Europe des Nations et des Libertés se sont rassemblés, samedi, pour une démonstration de force. Programmé au lendemain de l’intronisation de Donald Trump aux États-Unis et deux jours avant une rencontre, lundi à Berlin, entre la chancelière Angela Merkel et le leader de la droite française François Fillon, ce premier rendez-vous allemand de Marine Le Pen n’avait rien d’anodin pour la présidente du Front national, candidate à la présidentielle. Celle qui ne cesse de clamer l’avènement d’un «nouveau monde», opposant mondialistes et patriotes, croit pouvoir s’appuyer sur ses alliances européennes pour consolider sa candidature en France.

«Chant envoûtant des sirènes»

La réunion de Coblence a suscité un tir de barrage en Allemagne. Des contre-manifestations réunissant près de 5000 personnes, selon le journal télévisé allemand Tagesschau, ont été organisées par plusieurs partis de gauche, verts et citoyens, pour mettre en garde contre la «dictature». Dans un communiqué diffusé la veille du congrès, la délégation socialiste française du parlement européen s’est référée à l’antiquité pour dénoncer le «chant envoûtant» des «sirènes» comme une «menace de mort et de désolation». Le président du parti social démocrate allemand SPD et vice-chancelier Sigmar Gabriel, est venu soutenir les contremanifs organisées par «Koblenz bleibt bunt» (Coblence reste colorée) mais des activistes de gauche n’ont pas voulu de lui et les forces de police ont préféré l’exfiltrer.

De son côté, le mouvement Avaaz (Voix) a installé «cinq fascistes de trois mètres de haut sur un bateau» voguant sur le Rhin face au centre des congrès. Il a voulu mobiliser ses troupes locales, quelques dizaines de personnes, sur le thème «le néofascisme est en train de se constituer», a expliqué au Figaro le militant Pascal Vollenweider, lancé dans une «bataille» pour défendre «l’âme de l’Europe».

Manifestations contre la réunion des nationalistes européens à Coblence

Lors de la conférence de presse de l’ENL, l’eurodéputée britannique Janice Atkinson a vivement déconseillé toute stigmatisation de son groupe. Elle a cité le Brexit et l’élection de Donald Trump pour mettre en garde contre l’inefficacité, selon elle, de ces attaques. A ses côtés, Marine Le Pen, rose bleue accroché au col, et Geert Wilders, chef du Parti pour la liberté (Pays-Bas) ont insisté sur le fait que le mouvement «patriote» était en marche en Europe et que personne ne pourrait l’arrêter.

Fin d’un monde

Marine Le Pen n’a pas boudé son plaisir chaque fois que ses alliés l’ont présentée comme la future présidente de la France. Au fil de ce qui restera sa première prise de parole publique en Allemagne, la coprésidente de l’ENL a surtout voulu souligner son rapprochement avec Frauke Petry, leader du parti populiste allemand AfD. Fin d’un monde, souveraineté des peuples, critique du néolibéralisme, immigration, monnaie unique… Elle a salué, une nouvelle fois, l’élection de Donald Trump. «Sa position sur l’Europe est claire et nette, a-t-elle insisté, il a enterré le traité transatlantique.» En revanche, elle a critiqué Jean-Claude Juncker, le président de la commission européenne, coupable à ses yeux d’avoir dit qu’il ne pouvait pas y avoir de choix démocratique contre les traités européens. Traités que Marine Le Pen a promis d’aller renégocier à Bruxelles immédiatement, si elle était élue à la présidentielle. «C’est la définition de la tyrannie» a-t-elle fustigé avant de provoquer des huées contre la chancelière allemande, Angela Merkel.

«Good bye Angela, good luck Frauke» osera, un peu plus tard, l’Italien Matteo Salvini, secrétaire fédéral de la Ligue du Nord. Lorsqu’on a demandé aux parlementaires européens ce qui pourrait bien se passer si l’année 2017 ne devait pas être celle des «patriotes», comme ils le prétendent, Geert Wilders a répondu: «On ne pourra pas remettre le génie dans la bouteille». A la fin de son discours de Coblence, Marine Le Pen avait exprimé les mêmes espoirs, sous les applaudissements, comme une promesse défiant ses contre-manifestants. «L’aspiration des peuples à leur propre liberté ne peut plus être arrêtée»

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “[Vidéo] À Coblence, Marine Le Pen et ses alliés européens disent «Goodbye Angela!»

    1. Malcolm Ode

      Marine Le Pen ferait preuve d’un peu de leadership en se positionnant aussi fermement que Geert Wilders en faveur d’Israël et du peuple juif disséminé aux quatre coins de la planète et en expulsant les pro-palestiniens de son parti. QUE LES CHOSES SOIT CLAIRES.

      Sans quoi la France ne pourra voter à la présidentielle et aux législatives que pour des partis pro-palestiniens et islamisant.

      Si elle prend le parti de la France, la France prendra son parti.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *