toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour un journaliste de Sky News, les femmes victimes de viol sont « responsables » parce qu’elles « sortent en mini-jupe »


Pour un journaliste de Sky News, les femmes victimes de viol sont « responsables » parce qu’elles « sortent en mini-jupe »

.

Evoquant la tenue vestimentaire des femmes et le fait qu’elles sortent le soir en étant alcoolisées, un présentateur de la chaîne Sky News a provoqué l’indignation des spectateurs et du milieu associatif. La chaîne évoque un malentendu.

«Est-ce horrible de dire que si les femmes sortent en mini-jupe et ivres elles doivent assumer une part de responsabilité ?» Cette question, posée par Stephen Dixon, présentateur de l’émission Sky News Sunrise sur la chaîne britannique Sky News, a déclenché une vive polémique.

Le journaliste commentait le résultat d’une enquête d’opinion selon laquelle 40% des hommes et 33% des femmes estiment qu’une femme ivre, vêtue d’une mini-jupe et se retrouvant seule le soir est «en partie responsable» en cas d’agression sexuelle. Alors qu’une intervenante lui demandait s’il se sentirait responsable «d’être sorti de sa maison» si un inconnu lui assénait un coup de poing dans la rue, Stephen Dixon a alors répondu : «Je serais responsable si j’avais provoqué quelqu’un.»

Le présentateur a-t-il voulu comparer la tenue vestimentaire des femmes agressées sexuellement à une forme de provocation ? Il semble avoir maintenu son point de vue après la fin de l’émission en publiant un message sur Twitter dans lequel il s’interrogeait : «Qu’y a-t-il de mal à accepter une responsabilité personnelle ?»

Quelques heures plus tard, il supprimait ce tweet, alors que les critiques se multipliaient. «Honte à vous de promouvoir le mythe des femmes incitant au viol par leur tenue vestimentaire», s’indigne par exemple cette internaute.

«La seule personne qui doit assumer ses responsabilités lors d’une agression, c’est l’agresseur : est-ce si dur à comprendre ?», demande cet autre utilisateur de Twitter.

Une association londonienne d’aide aux victimes de viol, Rape Crisis, a condamné «la diffusion d’idées délirantes et infondées corroborant la croyance erronée selon laquelle des femmes et des jeunes filles peuvent être responsable d’un viol ou d’une agression sexuelle perpétrées contre elles».

Rappelant dans un communiqué que «des femmes et des enfants se taisent chaque jour à cause de ce genre d’opinions dangereuses et dommageables», l’association a souligné que «personne ne veut volontairement être violé».

Face aux critiques, un porte-parole de Sky News est intervenu afin de tenter de calmer le jeu, expliquant que «Stephen Dixon, dans son rôle de modérateur dans un débat, s’est fait l’avocat du diable afin de mettre en exergue les conclusions controversée du rapport». Selon la chaîne, le présentateur vedette n’a «aucunement exprimé une opinion personnelle».





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Pour un journaliste de Sky News, les femmes victimes de viol sont « responsables » parce qu’elles « sortent en mini-jupe »

    1. Jean-Francois Morf

      Les responsables sont ceux qui ont fait supprimer toutes les frontières et qui n’ont pas ordonné de tirer à balles réelles sur les millions d’envahisseurs mahométans!
      Mahomet était un immense violeur (72 victimes citées dans les Hadith), et les mahométans ont reçu des ordres écrits de Mahomet de violer toutes les chrétiennes.
      Si on avait tiré sur les premiers envahisseurs mahométans, les millions d’envahisseurs violeurs suivants ne seraient déjà pas venus nous envahir!
      Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    2. Claire

      Il est bien connu que ce sont les victimes qui sont coupables de ce qui leur arrive!
      L’argument de la mini-jupe et de l’alcoolisation tient-il quand ce sont des femmes de 67 à 80 ans qui se font violer par des « migrants » comme le révèlent des « faits divers » récents?
      Le viol existe aussi dans les pays musulmans, sur des femmes totalement entchadorées, qui ont eu le tort de ne pas sortir « accompagnées ». Il est sûr que, si l’on reste enfermée chez soi, on court moins de risques…
      Les vrais responsables ne sont jamais désignés, ni punis.

    3. Pinhas

      Ce journaleux doit être un muzz pour réagir ainsi .

      Dans les années 70 la mode était à la mini jupe et personne n’y a trouver à s’en plaindre .

      Certains types qui voient une fille en mi-jupe vont tenter de la draguer et puis voila .

      Mais de la à violer une personne , il y a un mur infranchissable pour tout individu civilisé et sain d’esprit ou alors il s’agit d’un monstre .

      Si c’est ainsi les femmes devront sortir recouvertes de housse comme leurs mouquères !!!

      C’est ce qu’ils veulent , tout interdire .

    4. michel boissonneault

      tu parle d’un con de journaliste , moi si j’ai la possibilité je lui ferai porter une jupe et je l’attacherait dans une salle de bain d’un bar Gay …. peux-êtres après cela il serait plus humain avec les femmes victime de viol

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *