toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Russie accuse le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, d’avoir favorisé Clinton et « diabolisé » Trump


La Russie accuse le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, d’avoir favorisé Clinton et « diabolisé » Trump

Le diplomate russe Sergey Lavrov a déclaré que les dirigeants et les hauts responsables du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de la France ont « interféré » dans les affaires internes des États-Unis, et fait campagne pour Hillary Clinton et ont ouvertement « diabolisé » Donald Trump.

Contrairement aux accusations américaines d’ingérence russe, au moins la réclamation de Lavrov peut être étayée par une simple recherche google de l’actualité entre la moitié et la fin de 2016.

Prenant la parole lors d’une conférence de presse à la suite d’une rencontre avec son homologue autrichien Sebastian Kurz, M. Lavrov a déclaré que son élan de colère était dû au fait que Moscou est « fatigué » des accusations qu’il a ingurgitées aux cours des élections américaines. Alors qu’en faite c’était tout l’inverse.

« Les alliés des États-Unis ont largement agi dans les affaires intérieures de l’Amérique et de la campagne électorale, a déclaré Lavrov, cité par RT.

« Nous avons remarqué qu’Angela Merkel, François Hollande, Theresa May et d’autres dirigeants européens ont fait de l’ingérence ». Il a ajouté que les représentants officiels de certains des pays européens n’ont pas mâché leurs mots, et essentiellement « diabolisé » Donald Trump pendant la campagne électorale.

Parmi les exemples les plus marquants, en août dernier le ministre des affaires étrangères allemand Frank Walther Steinmeier a appelé Trump un « prédicateur de la haine ». Réagissant à la déclaration de Trump sur le fait que les quartiers de Londres sont devenus « zones interdites », le ministre des affaires étrangères du Royaume Unis Boris Johnson a déclaré en décembre que Trump est « inapte » à être président des Etats-Unis.  Plus tard cependant, Johnson a déclaré que la présidence de Trump pourrait être un « moment d’opportunité. »

D’autre part, le gouvernement Russe a exprimé sa volonté de travailler avec les États-Unis et l’administration de Donald Trump, a dit Lavrov.    » Trump dit que si la promotion des intérêts nationaux des Etats-Unis conduirait à une chance de travailler avec la Russie, il serait stupide de ne pas le faire.   »

« Notre approche est la même : là où nos intérêts coïncident, nous devons être et nous sommes prêts à travailler de concert avec les États-Unis ainsi que l’UE et l’OTAN, » a souligné le ministre.

L’an dernier, la Russie a été accusée à plusieurs reprises par Washington de s’ingérer dans les élections américaines.  En janvier, le directeur du National Intelligence américain (ODNI) a publié un rapport prouvant prétendument que Moscou avait ses mains dans la campagne électorale américaine. Cependant aucune preuve solide n’a pu être fournie. Le conseiller de Trump en politique étrangère au cours de la campagne américaine, Page Carter a déclaré que le document était « hypothétique » et a servi pour « certaines théories politiques. » Les médias américains, citant des sources de la CIA et des rapports non vérifiées, alléguant que Moscou aurait essayé d’aider  Trump directement pour garantir sa victoire, sont des mensonges.

Trump a repoussé ces allégations, disant que c’était simplement une autre « excuse » des démocrates pour expliquer la défaite d’Hillary Clinton.

La campagne de diabolisation a culminé avec la sortie la semaine dernière d’un dossier, selon laquelle la Russie avait des dossiers « compromettants »  sur Trump, suggérant que le Président élu est une marionnette pour le Kremlin.

En réponse, hier Poutine a averti qu’il voit aux Etats-Unis une tentative de « délégitimation » de  Trump en utilisant des méthodes« Maidan-style »  précédemment utilisé en Ukraine et a menacé les créateurs de ces « fakes news » contre Trump, en disant :  « les gens qui exportent de fausses informations contre le Président élu américain, et qui les utilisent dans une bataille politique, sont pire que les prostituées car ils n’ont aucune frontière morale du tout ».

Jo Golan pour Europe Israël

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “La Russie accuse le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, d’avoir favorisé Clinton et « diabolisé » Trump

    1. Le Clairvoyant

      Lavrov a Raison, ce ne sont pas les donneurs de leçons qui paient addiction. Sont les peuples qu’ils gouvernent mal, ce sont aussi les pays auxquels ils font la guerre par des terroristes interposés, mais les 2 derniers mandats au président USA ne lui suffit pas toutes les guerres mal finies et les autres mal commencées avec le Printemps Arabe une catastrophe, pour demander un 3ème mandat, pour les démocrates. La honte !

    2. mo-gauchistes

      C’est absolument vrai, on a subit cela de la part des merdias Français et politicards aux abois durant des mois

    3. yacotito

      C’est sur que Trump ne correspond pas vraiment à l’ideal de la gauche (heureusement). C’est un homme qui ne partage pas les illusions suicidaires de l’europe qui vont conduire a sa disparition.
      On reconnait dans les attaques de la presse les méthodes de la gauche moralisatrice oubliant au passage les conséquences de sa lâcheté. Forte pour donner des leçons aux autres, elle est incapable de regler ses propres problemes.

      Longue vie a Trump, puisse t-il ne pas décevoir mon peuple et tenir ses promesses. Puisse t-il etre la reponse du seigneur à nos appels, la reponse à l’incurie et à la compromission des européens et d’Obama.

    4. Anita

      Trump ne décevra pas j’en suis certaine, sa ligne de politique ne sera pas déviée par qui que ce soit, il a et aura de nombreux détracteurs, il saura le gérer, Trump veut sortir du système il se rapproche de la Russie, j’ai lu que Obama reste à Washington pour  » surveiller » la politique de Trump il s’accroche et qu’il sera payé par Soros, c’est un comble!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *