toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Exclusif : Trump va interdire l’entrée des migrants, de six pays musulmans dangereux pour la sécurité américaine


Exclusif : Trump va interdire l’entrée des migrants, de six pays musulmans dangereux pour la sécurité américaine

Le président Donald Trump devrait signer des ordres exécutifs à compter du mercredi qui incluent une interdiction temporaire de la plupart des réfugiés et une suspension des visas pour les citoyens syriens et six autres pays du Moyen-Orient et d’Afrique.

Trump devrait ordonner une interdiction de plusieurs mois d’autoriser les réfugiés aux États-Unis à l’exception des minorités religieuses échappant à la persécution, jusqu’à ce qu’une vérification plus sécurisée soit mise en place.

Un autre ordre empêchera les visas délivrés aux ressortissants venant de la Syrie, de l’Irak, de l’Iran, de la Libye, de la Somalie, du Soudan et du Yémen, ont déclaré les aides et experts qui ont demandé à ne pas être identifiés.

Les sources ont indiqué que la première des commandes sera signée mercredi. Mais Trump envisage également des mesures pour renforcer la sécurité à la frontière et pourrait se tourner vers le problème des réfugiés plus tard cette semaine.

Les mesures de sécurité à la frontière pourraient inclure la construction d’un mur frontalier avec le Mexique et d’autres mesures visant à réduire le nombre d’immigrants clandestins vivant à l’intérieur des États-Unis.

Stephen Legomsky, avocat en chef du Service de la citoyenneté et de l’immigration des États-Unis au sein de l’administration Obama, a déclaré que le président avait le pouvoir de limiter les admissions de réfugiés et la délivrance de visas à certains pays si l’administration le jugeait dans l’intérêt du public.

« D’un point de vue juridique, ce serait exactement dans ses droits légaux », a déclaré Legomsky, professeur à la Washington University School of Law à St. Louis. « Mais du point de vue de la politique, ce serait une idée terrible parce qu’il y a un besoin humanitaire urgent pour les réfugiés. »

Le président républicain, qui est entré en fonction vendredi dernier, devait signer le premier des ordres au ministère de la Sécurité intérieure, dont les responsabilités incluent l’immigration et la sécurité aux frontières.

Sur le sentier de la campagne, Trump a d’abord proposé une interdiction temporaire pour les musulmans entrant aux États-Unis, qui, selon lui, protégera les Américains contre les attaques djihadistes.

Trump et son prédécesseur pour le procureur général, le sénateur américain Jeff Sessions, ont depuis dit qu’ils allaient concentrer les restrictions sur les pays dont les migrants pourraient constituer une menace, plutôt que de placer une interdiction sur les personnes qui suivent une religion spécifique.

De nombreux partisans de Trump ont déploré la décision de l’ancien président Barack Obama d’augmenter le nombre de réfugiés syriens admis aux États-Unis par crainte que ceux qui fuient la guerre civile du pays ne mènent des attaques.

DÉFIS JURIDIQUES POSSIBLES

Les détracteurs pourraient intenter des poursuites judiciaires si tous les pays faisant l’objet de l’interdiction étaient des nations à majorité musulmane, a déclaré l’expert en immigration Hiroshi Motomura à l’UCLA School of Law. Les arguments juridiques pourraient prétendre que les ordonnances exécutives discriminent une religion particulière, ce qui serait inconstitutionnel, a-t-il dit.

« Ses commentaires au cours de la campagne et un certain nombre de personnes de son équipe s’est beaucoup concentré sur la religion comme cible », a déclaré Motomura.

Pour bloquer l’entrée des pays désignés, Trump est susceptible d’instruire le Département d’Etat à cesser de délivrer des visas aux personnes de ces nations, selon des sources familières avec le processus de visa. Il pourrait également demander à la douane américaine et à la protection des frontières d’empêcher les titulaires de visa actuels de ces pays d’entrer aux États-Unis.

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, a déclaré mardi que les départements de l’Etat et de la Sécurité intérieure travailleraient sur le processus de vérification une fois que le candidat de Trump au poste de chef du Département d’Etat, Rex Tillerson, serait installé.

D’autres mesures pourraient inclure la direction de tous les organismes pour terminer le travail sur un système d’identification biométrique pour les non-citoyens entrant et sortant des États-Unis et une répression sur les immigrants qui frauduleusement recevraient des avantages du gouvernement, selon les aides du Congrès et les experts en immigration.

Pour restreindre l’immigration clandestine, Trump a promis de construire un mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique et d’expulser les migrants clandestins vivant aux États-Unis.

Trump devrait également prendre part à une cérémonie d’installation mercredi de son nouveau secrétaire à la sécurité intérieure, le général en retraite John Kelly.

SYRIE





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 19 thoughts on “Exclusif : Trump va interdire l’entrée des migrants, de six pays musulmans dangereux pour la sécurité américaine

    1. Pinhas

      Ce grand Monsieur a tout compris .

      Il n’interdit pas l’entrée de migrants mais seulement de migrants musulmans .

      Que ceci serve d’exemple aux autres nations et surtout à l’Europe qui devient le réceptacle et la couveuse des nazislamiques .

      Les plus collabos sont : l’Allemagne et la France .

      Très vite sonnera l’heure de rendre des comptes et certains regretteront d’avoir trahi leur propre peuple .

      N’oublions jamais tous les attentats perpétrés en France , même les plus petits actes isolés couverts par l’état .

    2. LeClairvoyant

      Il a interdit 6 pays terroristes dans une première tranche, mais il interdira d’autres dans une nouvelle tranche, ce qui est plus positif qu’interdire tous les pays musulmans

    3. לאה יהודית

      Bravo TRUMP, ******De Grandes Reusssistes******.Enfin les Etats Unis retrouvent la Lumiere apres ces Huits ans d obscurite orchestre par l ex pseudo president Hussein Amalek,pur Antisémite ,menteur et falcifacateur de la realite des faits.Heureusement ISRAEL s est defendu comme un Lion contre cet hyene de dhimmis.Am ISRAEL Hai.Léa Yehoudit.עם ישראל חי. ****** *****#

    4. capucine

      Bravo Mr Trump de prendre cette décision qu’aucun politicard européen n’osera prendre car ils sont tous soumis à l’islam !

    5. Armand Maruani

      Ils ont de la chance les américains d’avoir un TRUMP .

      Quand on voit les loques humaines que nous avons à l’Elysées , ces collabos et ces paillassons Qataris .

      J’espère que cet air frais venant d’Amérique va envahir la France et réveiller les patriotes de leur torpeur , anesthésiés par ceux qui nous gouvernent .

      Le monde va changer c’est certain , la roue tourne .

    6. sergeb

      En tant que nord américain, il ne faudra pas négliger tout ce qui passe par la France en particulier et l’Allemagne et enfin de toute l’Europe.
      Des centaine de réfugiés ont été interceptés ces derniers temps qui essaient de passer la frontière commune US/Canada et ceci de plus en plus régulièrement. Nous sommes pour les réfugiés mais judéo-chrétiens de préférence. La terre d’Amérique n’est pas islamique et ne le sera JAMAIS sinon ce sera la GUERRE.

    7. a

      Que dire encore des franco-marocains, des marocains, des franco-algériens, des algériens, des tunisiens et franco-tunisiens qui sont à l’origine d’attentats en Europe ?

      Ils ne méritent pas plus de pouvoir aller aux USA…

    8. azul

      on peut ajouter a la liste l’arabie saoudite qui continue a financer la diffusion des idéologies terroristes sur les territoires du Maroc et l’Algerie, elle construit des milliers des mosquées ,elle distribue des centaines des milliers des copies du Coran et ca commence aussi en Afrique .le resultat serait tout un continent terroriste,

    9. sergeb

      Les franco-marocains, des marocains, des franco-algériens, des algériens, des tunisiens et franco-tunisiens qui sont à l’origine d’attentats en Europe sont les premiers choix de leur entrée au Canada, ils sont prioritairement CHOISIS par la PROVINCE DE QUÉBEC qui est la porte d’entrée de l’islamiste radical au Canada car dans cette province tout ce qui passe par la France est une bénédiction. J’ajouterai que cette province est
      majoritairement a gauche tout comme en France, c’est du COPIÉ/COLLÉ
      tout azimut, la référence au Canada ne sont pas les autres provinces mais LA FRANCE.

    10. Victoire de Tourtour

      Le problème, c’est que toute l’engeance mahométane rejetée par Trump viendra en Europe, où elle sera accueillie tendrement par nos dirigeants.

    11. María

      J’applaudis des deux mains ce pragmatisme qui, je l’espère, inspirera nos futurs gouvernants. Ceci dit, la liste est à compléter : Afghanistan, Pakistan, Arabie Saoudite, Qatar, Egypte et un long etc.
      En effet Armand, la roue peut tourner même chez nous, à condition de mobiliser autour de nous en éveillant les esprits somnolents sur les enjeux des prochaines élections. L’échéance est proche…

    12. ofra

      L’Europe devrait prendre exemple sur Trump ! Mais c’est rêver ! Elle en est bien incapable. Elle préfère se soumettre à l’idéologie des islamo-gauchistes-antisémites !

    13. Ratfucker

      Trump a eu l’excellente idée de ne pas inclure les ressortissants palestiniens dans sa liste. Ainsi ils pourront continuer à dégager le plancher entre le Jourdain et la mer pour aller vendre des kebabs à Chicago – tout en percevant leurs allocations de réfugiés grâce à une adresse de complaisance, comme depuis 70 ans.

    14. Sara

      Vous verrez que votre gouvernement va s’empresser de proclamer « fièrement » qu’il accueillera ceux refusés par les USA 😉

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *