toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

CNN et BFMTV désespéré, relaient BuzzFeed pour faire accuser Trump, la Russie dément


CNN et BFMTV désespéré, relaient BuzzFeed pour faire accuser Trump, la Russie dément

Mardi, CNN a rapporté que le président élu Donald Trump et le président Barack Obama avaient été informés par la communauté de renseignement sur des mémos alléguant qu’il y avait une communication entre la campagne de Trump et des responsables russes.

Le site d’information BuzzFeed a publié un rapport du renseignement britannique contenant de nombreuses informations compromettantes sur le président élu Donald Trump. La Russie et WikiLeaks ont déjà répliqué qu’il s’agissait d’un faux.

«Le Kremlin ne possède pas d’informations compromettantes sur Trump. Le rapport ne correspond pas à la réalité et n’est qu’une invention absolue», a dit le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov au sujet du «dossier» sur le président élu Donald Trump publié par le site d’information Buzzfeed. «C’est un bluff total, une fabrication absolue et un lot d’absurdités complètes», a-t-il ajouté.

WikiLeaks a également rendu son verdict sur cet article. «Le fichier PDF de 35 pages publié par Buzzfeed sur Trump n’est pas un rapport du renseignement. Le style, les faits et les données ne sont pas crédibles.»

CNN, qui a été appelé le Clinton News Network lors de l’élection de 2016, a écrit :

CNN a examiné une compilation de 35 pages des notes de service, dont le synopsis de deux pages a été établi. Les mémos proviennent de la recherche de l’opposition, d’abord commandée par les républicains anti-Trump, et plus tard par les démocrates. À ce stade, CNN ne rend pas compte des détails des notes de service, car il n’a pas corroboré les allégations spécifiques de façon indépendante. Mais, dans la préparation de cette histoire, CNN a parlé à de multiples hauts responsables du renseignement, de l’administration, du congrès et de l’application de la loi, ainsi que des fonctionnaires étrangers et d’autres du secteur privé connaissant directement les notes

Le réseau de nouvelles par câble a noté que si les travaux de l’ancien agent de renseignement britannique sont crédibles, les allégations spécifiques présentées dans le document ont produit des incohérences et n’ont pas encore été confirmées.

Parmi les revendications invérifiables, le président élu Trump est accusé de participer à un fétichisme sexuel extrêmement graphique dans le Ritz-Carlton de Moscou.

Alors que CNN n’a pas publié le rapport, BuzzFeed l’a fait, sachant très bien que les mémos non vérifiés hors une frénésie des médias de rumeurs non étayées:

Ben Smith, le rédacteur en chef de BuzzFeed, a expliqué la décision de publier les allégations non fondées: «Les Américains peuvent se débrouiller».

CNN a écrit: «Ces hauts fonctionnaires du renseignement ont également inclus le synopsis pour démontrer que la Russie avait compilé des informations potentiellement préjudiciables aux deux partis politiques, mais seulement publié des informations préjudiciables à Hillary Clinton et démocrates.

Mère Jones et Newsweek ont publié des rapports similaires au cours de l’élection, suggérant qu’un officier du renseignement britannique, spécialisé dans le contre-espionnage russe, avait produit le rapport. Cependant, c’est BuzzFeed qui a pris la responsabilité et a opté pour publier le mémo mardi.

David Corn, chef de la gauche de la maison mère de Washington, a noté qu’il n’avait même pas publié les notes complètes en raison de l’incertitude de leur validité:

Jeffrey Goldberg de l’ Atlantique a fait écho à son sentiment:

En réponse aux allégations, Trump a tweeté que l’histoire de BuzzFeed était une « fausse nouvelle » et « une chasse aux sorcières politique totale ».

Le rapport affirme également que Michael Cohen, avocat de Trump et conseiller juridique, était au centre de «la relation de liaison secrète entre la campagne du magnat de New York et la direction russe» et qu’il a rencontré secrètement des responsables du Kremlin à Prague en août 2016.

Cependant, Cohen a violemment nié ces allégations et a noté qu’il n’a jamais été à Prague dans sa vie:

Rosie Grey de l ‘Atlantique a rapporté que Cohen était avec son fils, visitant l’ université de la Californie du Sud (USC) et rencontrant l ‘entraîneur de base – ball de l’ école pendant ce temps.

Gray a déjà travaillé pour BuzzFeed.

« Je vous dis avec force que je n’ai pas été à Prague, je n’ai jamais été en République tchèque, je n’ai pas été en Russie », a déclaré Cohen à l’Atlantique . «L’histoire est complètement inexacte, ce sont de fausses nouvelles destinées à maltraiter M. Trump».

D’autres sites auraient également été lancés avec les mémos, mais ont décidé de ne pas courir avec eux:

Le calendrier des rapports douteux de BuzzFeed et de CNN est remarquable, étant donné que Trump tient sa première conférence de presse en tant que président élu mercredi à New York, et il est plus que probable que les démocrates et ses némés républicains lui poseront presque certainement des questions Sur les revendications sans fondement dans les mémos.

© Job Golan pour Europe Israël

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “CNN et BFMTV désespéré, relaient BuzzFeed pour faire accuser Trump, la Russie dément

    1. sergeb

      QUELLE SAGA – Je suis sûr qu’il y aura tout un scénario monté pour HOLLYWOOD.

      C’EST TROP GROS POUR ÊTRE VRAI

    2. gregory

      On en est plus à une saloperie prés de la part des perdants haineux et de leurs amis islamo gauchistes.
      Les ennemis de D. Trump sont si nombreux que la machine à distribuer des coup de pieds au ku sera vite amortie.

    3. Jean-Francois Morf

      Hollywood, qui déteste Trump, et qui avait déjà créé une vidéo où feu Kennedy disait des choses qu’il n’avait jamais dit de son vivant, a largement eu le temps de créer un faux film où Trump se fait pisser dessus (douche dorée) par des prostituées russes. Cela prouve simplement que tout peut être truqué, vidéo et voix. Trouver un « témoin oculaire » de la véracité du film est ensuite facile…

    4. Parole de jj

      Je suis heureux de voir a qu’elle vitesse la press en général va s’effondrer , c’est la méme en Israël elle est pourrie ,mais se qui est marrant nous voyons les mêmes attaques çontre le premier ministre israélien bibi , comme par hasard au même moments a qu’elle que jours du départ de tous cette clique ,mauvais perdant ,fou de rage ,ils n’ont peuvent plus , allez bon débarras dehors les antisémites ont ne vous Vera pas de si tôt ,on se qui concerne les acteurs , et nos grands artistes il m’a semblé que si Donald Trump etait élu tous ses grands devaient immigrées au Canada alors s’aller le ballon c’est dégonfler , ou alors il n’y a plus d’avion, voilà comment on voit les grosses gueules sa parle sa fait les malins mais n’ont pas les coui..es se ne son que des paroles .

    5. sergeb

      Moi ce qui m’interpelle est le fait suivant:
      Comment il se fait que la la Russie aie pue manipuler l’électorat américain
      alors qu’au suffrage universel la CLINTON a remportée les élections, avec plus de deux millions de votes de plus que Trump et qu’au final les GRANDS ÉLECTEURS aient attribuer la VICTOIRE a D’ TRUMP.

      Quelqu’un a une réponse…

    6. Jacques B.

      sergeb

      La Russie n’a pas manipulé l’électorat américain, c’est un conte de fées (ou plutôt de sorcières) inventé par les pro-Clinton !
      Si manipulation des électeurs il y a eu, c’est de la part des démocrates qu’elle a eu lieu : faut-il rappeler que 200 journaux américains avaient publiquement pris position pour Clinton, et seulement 6 pour Trump ?
      La propagande pro-démocrate n’a jamais marché aussi fort que lors de la récente élection !
      Ce n’est pas pour rien que Trump communique beaucoup et prioritairement via les réseaux sociaux : il n’a aucune confiance dans les journalistes, et il a bien raison.

      Par ailleurs, on s’en fiche éperdument que Clinton ait eu deux millions de voix de plus que Clinton : il ne s’agit pas d’une élection au suffrage universel comme en France.
      Se plaindre de cela, c’est comme se plaindre que deux pays avec des populations complètement différentes aient le même nombre de voix à l’ONU, ou dans l’UE ; ou se plaindre que les députés français (ou autres) sont élus au suffrage universel…
      Les candidats à l’élection américaine étaient parfaitement au courant (heureusement !) du système électoral, et ils ont adapté leur campagne en fonction de ce système électoral – Trump par exemple n’a pas fait campagne dans certains états qu’il savait acquis aux démocrates. Clinton le savait et elle a bien reconnu sa défaite (heureusement).
      Cette histoire de votes plus nombreux pour Clinton n’est que la manifestation de la rancoeur des mauvais perdants gauchistes, qui sont pour la démocratie quand elle va dans leur sens, et contre elle quand ils perdent !

    7. Jacques B.

      Errata : deux millions de voix de plus que Trump : il ne s’agit pas d’une élection au suffrage universel direct comme en France.

    8. Jacques B.

      Sur le fond de cet article : il ne faut pas s’étonner que des pseudo-informations destinées à salir Trump soient divulguées, et reprises en choeur, sans faire de vérifications le plus souvent, par les médias gauchistes, spécialement français : tout ce qu’ils pourront faire pour mettre des bâtons dans les roues du nouveau président américain, ils le feront, et plus encore.
      Ils n’ont pas digéré la défaite de leur championne, et comme ils sont mauvais perdants, ils mentiront (ce sont des spécialistes) tant qu’ils pourront, ces islamo-gauchistes dont les prédécesseurs furent, il y a quelques décennies, de grands amis des nazis et de Göbbels, la référence quand il s’agit de désinformer les gens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *