toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les policiers protégeant Dounia Bouzar, «Madame déradicalisation», excédés par ses fréquentations djihadistes


Les policiers protégeant Dounia Bouzar, «Madame déradicalisation», excédés par ses fréquentations djihadistes

.

Les huit policiers affectés à la protection de Dounia Bouzar sont sur les nerfs après de nombreux démêlés avec cette dernière, ainsi que sur la dangerosité de sa relation avec Farid Benyettou, l’ancien gourou des Kouachi prétendument repenti.

Dounia Bouzar, c’était «Madame déradicalisation». Elle avait été choisie par le gouvernement pour mener à bien cette mission, avant qu’elle ne claque la porte à cause de la proposition du président de la République de déchoir certains terroristes de leur nationalité. Vivant sous la protection de policiers en charge de garantir sa sécurité, elle s’est mise à dos les fonctionnaires par son comportement présumé outrancier à leur égard, ainsi que par ses fréquentations controversées parmi lesquelles on trouve Farid Benyettou, connu pour avoir été le mentor des frères Kouachi.

«Croiser le gars qui a embrigadé les assassins de nos collègues Franck Brinsolaro [chargé de la protection de Charb lors de l’attaque du 7 janvier 2015] et Ahmed Mehrabet… Il ne manquerait plus qu’on le transporte avec elle !», a écrit dans un rapport adressé à la hiérarchie l’un des policiers affecté à la protection de Dounia Bouzar. Les agents, au nombre de huit, sont aussi inquiets du fait que Farid Benyettou profite de cette proximité avec les services pour en apprendre plus sur les méthodes de protection des personnalités.

Son profil et son parcours n’en font pas pour nous un partenaire de confiance

Prétendument repenti après avoir recruté de nombreux djihadistes, celui qui se faisait appeler «l’émir» est aujourd’hui salarié par Dounia Bouzar en tant qu’«expert» pour aider à la déradicalisation au sein du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam. Il co-signera en janvier un livre avec son employeur sur cette question.

Néanmoins, la sincérité de son désengagement suscite de nombreux doutes. A commencer par le ministère de l’Intérieur qui avait tout simplement refusé qu’il travaille avec Dounia Bouzar, à l’époque où celle-ci officiait encore pour le gouvernement. «Son profil et son parcours n’en font pas pour nous un partenaire de confiance», avait fait savoir la place Beauveau.

«Comme un pédophile dans un service de puériculture»

Les anciens collègues de Farid Benyettou de la Pitié-Salpêtrière, où il avait fait un stage d’élève infirmier, sont plus que sceptiques sur cette prétendue rédemption qui s’est réalisée «sans mea culpa public». A l’époque où celui-ci travaillait à l’hôpital, en 2015, il en profitait pour approcher les jeunes atteints de troubles psychiatriques et identitaires, liés à l’islam. Il était «comme un pédophile dans un service de puériculture», a confié un médecin au Figaro.

Mais «l’émir» n’est pas le seul sujet de préoccupation des fonctionnaires affectés à cette mission de protection. Les sautes d’humeurs et les caprices de Dounia Bouzar sont aussi consignés dans ce rapport.

«La personnalité a immédiatement reproché de manière totalement incohérente à grand renfort de cris que nous ne souhaitions pas l’aider dans son organisation… Celle-ci nous relance sur le fait qu’on refuse de nous occuper de son planning. Nous l’avisons que notre premier rôle est la protection… « Vous pouvez arrêter avec votre discours institutionnel ? J’en ai marre du SDLP [service de la protection] »», aurait alors affirmé Dounia Bouzar, avant de demander aux policier de «dégager» et de les menacer d’appeler le ministre de l’Intérieur pour se plaindre de leurs services.

De plus, l’efficacité de la méthode Bouzar pour déradicaliser les jeunes reste encore entièrement à prouver, aucun résultat probant n’ayant été démontré en la matière.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “Les policiers protégeant Dounia Bouzar, «Madame déradicalisation», excédés par ses fréquentations djihadistes

    1. Malcolm Ode

      Et il va falloir la protéger combien de temps cette morue? Huit fonctionnaires juste pour elle sans savoir ce qu’elle fabrique réellement avec tous ces radicalisés…

      Espionner les services de protection des personnalités pour mieux les contourner… Quel enfer!

      Les autorités auraient mieux fait de prévenir la radicalisation en s’occupant des fauteur de troubles et des mosquées subversives.

    2. contrelanaze

      Ca suffit de depenser notre argent n importe comment,..
      En plus d etre protege elle touche 1 tres bon salaire ainsi que tte sa clique, tt ca sans resultat!!!!

      cette femme incompetente et qui se prend au serieux ne sert a rien!!!!!!

      Gardons la surveillance pr LES VRAIS courageux comme l imam Chalgoumi ou Zineb El Rhazoui, etc…

    3. Pinhas

      La première fois que cette moule enturbannée est apparue sur les écrans , j’ai compris sa mécanique .

      MUSULMENTEUSE.

      Rien à faire , cette engeance ne peut se mélanger avec des humains .

    4. Zayith

      Déradicaliser ne sufffit pas, il faut décoraniser !
      Pourquoi les sciences historique et herméneutique ne peuvent-elles pas scruter les sourates coraniques et les hadiths comme cela a été fait avec les livres bibliques pour authentifier les manuscrits et vérifier la concordance historique des récits ? Je suppose que le monde arabe bloque ces recherches et détruit des preuves archéologiques.
      Le mythe stupide d’un coran révélé (non interprétable) suggère qu’allah ne parle qu’arabe, qu’il est limité à cette langue pour s’exprimer (petit dieu) et qu’il est à l’origine de l’apparition de cette langue sur Terre. On comprend mieux alors que le monde arabophone soit majoritairement lié à l’islam et considère les autres peuples comme inférieurs. Suffirait de casser objectivement le mythe de leur saint livre en dénonçant les mensonges…

    5. alauda

      Non seulement cette pompe à fric a tûté 900 000€ de subventions publiques pour des prunes, mais en plus elle se permet de traiter sa garde personnelle de 8 policiers (4 par semaine) comme des « factotums » selon le mot du Point qui précise que la crise s’est jouée en plein air sur la voie publique.

      Leur article apporte quelques détails croustillants sur la personnalité de la déradicalisatrice ex-patentée, « entichée » de son chouchou béni-et-tout lui-même occupé à surveiller les surveillants en coulisse.

    6. Debout

      Une des méthodes de déradicalisation est celle consistant à ….caresser
      des hamsters !!!
      Les détenus sont invités à les caresser ! C’est ce qu’on lit dans le dernier numéro du Canard enchaîné. Mais attention, il faut en même temps le regarder dans les yeux !!!
      Vous avez bien lu, mes frères et soeurs !!

      Rassurez-moi ….est-ce qu’ on vit encore dans un pays normal ???!!!!…ou un
      asile de fous ??????!!!!!!!……. 🙁 🙁

    7. alauda

      La fausse blonde qui cache ses racines sous le turban de Mme Irma a fait ses armes auprès d’entreprises du Cac 40 avec sa startup CCC (un cabinet Cultes et Cultures Consulting) : http://www.slate.fr/story/58501/sos-laicite

      Parmi les 6 critères prônés par le CCC, je suis particulièrement attentive sur le point 3 : « Le refus de toute forme de prosélytisme ».

      Or sur ce terrain-là, il y aurait des choses à dire.

      Dans l’affaire de la crèche Baby Loup, Mme Bouzar a montré son désaccord avec une loi d’interdiction du voile dans le secteur privé de la petite enfance. Les petits enfants sont immunisés contre le prosélytisme visuel et auditif, c’est bien connu.

      En 2013, elle lance un débat sur le calendrier : « La France doit remplacer deux fêtes chrétiennes par Yom Kippour et l’Aïd » (Challenges, 23.09.2013). On notera au passage qu’elle choisit pour les juifs la date…

    8. Aline1

      Quand le pays est en situation de danger, on ne joue pas à de tels jeux.

      On ne peut se permettre d’attendre de voir ce que la dame peut faire de répréhensible – Vu ses antécédents, on la neutralise. Point.

      Mais à quoi joue la Sécurité Française et où va t’elle nous mener, si elle marche sur des œufs, pour la moindre opération sécuritaire ?

      Tolérance zéro et Lois d’exception….

    9. Eric

      C’est également aux policiers de faire preuve de courage et de refuser purement et simplement de refuser des individus aussi douteux !

    10. larretch

      elle susse les subventions les plateaux tèlè la pravda l’adore tout ça pour dèradicalisè qui les tètes de chameaux peine perdu direction cayenne …..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *