toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La sainte colère des migrants : « donnez-nous plus d’argent ou nous vous égorgerons »


La sainte colère des migrants : « donnez-nous plus d’argent ou nous vous égorgerons »

.

Ceux qui s’attendent à la reconnaissance des réfugiés peuvent se préparer, ils vont être servis…

Ils débarquent en Italie fuyant la misère et la guerre. On leur offre l’hospitalité, des repas, des vêtements, de l’argent de poche et en guise de remerciement, ils menacent d’égorger leurs hôtes. Quoi de plus naturel, de la part des musulmans.

Début décembre, un Nigérien et deux Gambiens ont séquestré et menacé d’égorger deux travailleurs de la coopérative de Potenza qui gère une structure d’accueil pour demandeurs d’asile.

« Si vous ne nous donnez pas plus d’argent et de meilleurs repas, nous vous égorgerons », ont menacé les réfugiés.

Quelques jours en cellule et les auteurs de la menace furent à nouveau libres – il faut respecter le droit à la liberté d’expression de nos invités.

Mais de quoi étaient donc coupables les responsables du centre pour avoir suscité une telle ire de la part de ces malheureux réfugiés africains ? Etaient-ils victimes de racisme, de violence, d’insultes xénophobes ? Pas du tout. La seule faute dont ils se plaignaient était qu’on avait refusé d’augmenter l’argent de poche perçu par chaque demandeur d’asile, soit 4 euros par jour, à un montant ultérieur réclamé par les Africains sans que personne ne sache à quel titre.

Une requête absurde, qui dégénéra en agressions et tentatives de révoltes, auxquelles seule l’intervention policière mit fin.

Résultat : l’arrestation des trois individus.

Mais les accusations à leur encontre ne furent pas considérées suffisamment graves pour les garder plus longtemps en prison.

Sans doute aurait-il fallu que ce sympathique trio venu en Italie pour enrichir ce pays de leurs fières traditions tribales, et y apporter sa belle culture, passe à l’acte et égorge un ou deux employés du centre pour que la justice réagisse et les condamne à la prison, et encore … rien n’est moins certain.

Laxisme et indulgence envers les délinquants non italiens sont les mamelles de la justice gauchiste italienne.

La dénonciation des victimes et le rapport de la police mettent pourtant en évidence les intentions criminelles d’une partie des supposés réfugiés.

Dans l’armée de ceux qui attendent les bras croisés la reconnaissance de leur statut de réfugiés, les têtes brûlées ne manquent pas, et elles ne se gênent pas pour exiger plus d’argent, des repas plus respectueux de leur origine et des conditions de vie meilleures.

Ils ne manquent pas d’air, ces frères si chers aux gauchos. Ils exigent respect et humanité, puis ils menacent d’égorger celui qui lui tend la main.

Travailler ? Pas la peine d’en parler, même à voix basse. Ce mot barbare, beurk ! Evoquer publiquement l’idée qu’on pourrait leur demander de travailler est se voir accusé d’islamophobie. Et on appelle cela « l’intégration ».

Ce fait divers n’est pas un cas isolé. Il fait désormais partie du quotidien des Italiens, sans oublier les nuisances et autres délits qui accompagnent la vie des citoyens de la Botte. Et gare à celui qui se plaint ! La justice pro-multiculturalité veille !

© Rosaly pour Dreuz.info.

Source : « L’ira dei migranti al Cie: « Dateci più soldi o vi scanniamo » Il Giornale.it





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “La sainte colère des migrants : « donnez-nous plus d’argent ou nous vous égorgerons »

    1. Roland

      Ils sont marrants les musulmans,ils s’imaginent qu’eux seuls peuvent égorger ? Si les gauchistes au pouvoir continuent la même politique, je vois mal l’année 2017,car les mécréants en ont de plus en plus assez…Le club de tir sportif que ma femme, ma fille et moi même fréquentons chaque Dimanche matin à triplé ses inscrits depuis 2010….

    2. Armand Maruani.

      La France doit s’armer et ne pas hésiter à tirer en cas de légitime défense .

      Quitte à tuer parcequ’eux ne vous rateront pas .

      Et puis et surtout c’est un devoir de protéger les siens et ses biens .

      Ça va finir par rentrer dans les moeurs et ce n’est qu’un début .

      Chaque ville , chaque quartier doivent s’organiser avec ses services de renseignements et ses tireurs d’élite .

      Croyez moi ils vont se calmer vite fait quand ils sauront qu’ils risquent eux aussi leur vie .

      Comme je le dis à chaque fois :  » depuis que les chinois ont inventé la poudre il n’y a plus de Zorro  » .

    3. Armand Maruani.

      Naturellement tout doit s’organiser avec l’accord des mairies et des polices locales .

      C’est aux citoyens de manifester dans les rues de chaque ville pour obtenir satisfaction et faire comprendre si l’état démissionne les citoyens prendront leur propre sécurité en mains .

      Il n’y a pas mille langages quand sa vie et celle des siens est en danger .

      Et puis et surtout leur montrer qui commande en France , sûrement pas ces trous du cul qui ne cesse de nous provoquer à chaque instant impunément .

    4. Armand Maruani.

      Dans chaque mairie afficher le portrait de ceux qui ont été condamnés pour terrorisme ayant du sang sur les mains .

      C’est une question de bon sens car chacun de nous a le droit de savoir pour protéger les siens et soi même .

    5. Richard SIMONET

      Pendant que les politiques distribuent l’argent des contribuables à ces hordes impies, les Conseils Départementaux radient outrancièrement de braves quidams du RSA !
      Elle n’est pas belle l’OLIGARCHIE PUTRIDE !…

    6. Sarah

      Il y a combien de réfugiés en Italie et combien d’entre eux ont réellement causés des problèmes ? Il faut voir chaque réfugié comme un individu. Trois personnes ont causés des problèmes dans ce cas-ci. On en peut pas généraliser. Je trouve d’ailleurs l’article assez engagé et pas très neutre. La violence engendre la violence. À voir certains des commentaires, on dirait bien que certains Français veulent amenés la guerre au pays. Pour ma part, je ne m’entraînerait pas au tir et je ne participerais pas à des groupes d’oppression.

    7. DURAND

      oui si ça continue on sera obligé de prendre les armes pour nous défendre, car ne comptons pas sur le gouvernement actuel pour le faire . Et même si Marine passe, ne croyez pas que tous les migrants qui ont pris de mauvaises habitudes chez nous , vont s’intégrer et vont vouloir se soumettre à nos lois , nos façons de vivre ; donc il risque d’y avoir des incidents un peu partout.
      VIVE MARINE

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *