toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Russie pourrait venir en aide à Israël contre la résolution de l’ONU, si Obama n’oppose pas son véto


La Russie pourrait venir en aide à Israël contre la résolution de l’ONU, si Obama n’oppose pas son véto

Avant une éventuelle deuxième tentative vendredi de voter une résolution au Conseil de sécurité des Nations unies déclarant les implantations israéliennes illégales, des sources de Breitbart News ont spéculé que la Russie pourrait utiliser son droit de veto pour annuler la mesure, et contrer l’administration d’Obama.

La Russie a traditionnellement soutenu des mesures anti-israéliennes et soutient généralement la position anti-israélienne des nations arabes. Cependant, deux sources de Breitbart News ont suggéré que la Russie pourrait utiliser son veto, comme l’un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, pour embarrasser le président américain Barack Obama.

L’administration Obama avait signalé , pendant plusieurs semaines, qu’il ne délivrerait pas son coutumier droit de veto à la résolution du Conseil de sécurité de l’ ONU, et qu’il devrait plutôt s’abstenir, permettant la mesure de passer. Une telle mesure déstabiliserait le statu quo diplomatique et conduirait probablement les Palestiniens à faire des demandes plus agressives.

Un haut responsable israélien a déclaré à Breitbart News par e-mail:

« Le président Obama et le secrétaire Kerry sont derrière ce mouvement honteux contre Israël à l’ONU. L’administration américaine a secrètement préparé avec les Palestiniens une résolution anti-israélienne extrême derrière le dos d’Israël qui serait une avancée pour la terreur et le boycott. Le président Obama pourrait déclarer sa volonté de renoncer a son droit de veto pour cette résolution dans un instant. Il s’agit d’un abandon d’Israël qui violerait des décennies de  politique américaine et la de protection d’Israël à l’ONU et mine les perspectives de travailler avec la prochaine administration vers l’avancement de la paix. »

Comme l’a noté Breitbart News, Aaron Klein ajoute, « la résolution palestinienne soutenu est en proie à des erreurs juridiques et factuelles , et aurait pour effet d’isoler Israël; Légitimer le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions (BDS); Et affaiblir la position de négociation d’Israël dans les pourparlers de paix, de manière permanente.

Israël soutient que les implantations ne sont pas illégales en vertu du droit international, parce qu’il n’y avait pas de souverain légitime antérieur en Judée et Samarie/West Bank. Israël souhaite en outre que la question soit résolue dans le cadre de négociations bilatérales avec les Palestiniens, et non par la pression internationale.

Le changement attendu de l’administration Obama devrait être un coup de départ – peut-être en vengeance – contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui s’est opposé à une bonne partie du programme d’Obama au Moyen-Orient, en particulier l’accord nucléaire iranien.

Le secrétaire d’Etat John Kerry aurait dû prononcer un discours jeudi allant dans se sens . Il a annulé le discours après que l’ Égypte qui devait présenter la résolution palestinienne, ait changé d’avis au dernier moment.

Le jeudi matin, le président élu Donald J. Trump a publié une déclaration forte invitant Obama à opposer son veto à la résolution, et a également discuté avec le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi. On lui a largement attribué le report du vote.

Mais après que l’Égypte ait reculé, quatre autres pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU qui expirent la semaine prochaine – la Nouvelle-Zélande, la Malaisie, le Venezuela et le Sénégal – ont averti qu’ils pourraient introduire la résolution de toute façon vendredi si l’Égypte ne le faisait pas.

Si l’administration Obama persiste avec ses plans de laisser passer la résolution avec au moins neuf voix favorable, cela influencerait les autres membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU à ne pas sortir leur veto.

Parmi ceux qui restent (la Chine, la Russie, la France et le Royaume-Uni), selon les sources de Breitbart News, la Russie serait la plus susceptible de poser son veto. Sa motivation pour s’opposer à la résolution serait d’embarrasser l’administration Obama et de cimenter le leadership croissant de la Russie au Moyen-Orient.

Dans les années 1970, la politique étrangère des États-Unis a déplacé avec succès l’Union soviétique de la région, apportant l’Egypte, Israël et les Palestiniens dans une orbite pro-américaine. Cependant, avec le retrait précipité américain de l’Irak sous Obama, et le refus de l’administration de se positionner sur le sujet de la guerre civile syrienne, la Russie est de retour à un rôle dominant dans la région. Même Israël chercherait à se rapprocher du président russe Vladimir Poutine alors que la direction américaine s’effacerait.

Un veto russe pourrait créer des attentes de la réciprocité pro-Russie de l’administration entrante de Trump sous une certaine forme. Cela pourrait également affaiblir la position à long terme d’Israël dans la région. Mais cela empêcherait aussi un changement soudain et déstabilisant dans le conflit israélo-palestinien, du moins pour le moment.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “La Russie pourrait venir en aide à Israël contre la résolution de l’ONU, si Obama n’oppose pas son véto

    1. zanaroff

      Je pense que si la Russie met son veto, ce sera pour protéger Israël, sans aucune autre arrière pensée. Il faut savoir que les chrétiens, les vrais, chérissent la terre des juifs, et respectent la volonté de Dieu qui leur a donné cette terre. UN POINT C’EST TOUT. Ne pas chercher midi à 14 heures; il y a les amis de Dieu et les ennemis de Dieu. Deux camps diamétralement opposé. La Russie est un pays ami de Dieu. La pierre d’achoppement de Dieu, c’est Israël. Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris.

    2. sergeb

      TRUMP est le PRÉSIDENT OFFICIALISÉ par les GRANDS ÉLECTEURS
      et de ce fait, les RESPONSABILITÉS de L’ÉTAT lui incombe. Obama n’a plus qu’a prendre du recul et laisser place a son remplaçant, le 20 janvier
      n’est qu’un vaste, SHOW un SPECTACLE si vous préférez de PRÉSENTATION avec des artistes et de musique et défilé, ce n’est que cela et rien d’autre autrement dit une VASTE MISE EN SCÈNE HOLLYWOODIENNE. OBAMA n’a plus a INTERFÉRER dans la politique intérieure ni extérieure des USA, autrement ce n’est plus de la démocratie..

    3. David

      Puisque le congrès et le sénat américain sont majoritairement républicains
      Pourquoi ne provoquent t ils pas un « Empechment » pour mettre cet Islamiste dehors et l’empecher de faire d’autres dégats avant la fin de son mandat

    4. Serge de Netanya

      vous avez rêvé les russes ne bougerons jamais politique fiction du site ou un simple et légitime désir. Nous aurions pu attendre de la première ministre britannique un veto elle qui clame a cors et a cris son amour pour Israël après cela qu’attendre du futur président élu trump??????

    5. michel boissonneault

      Poutine fait des alliances avec l’iran et bashar al-assad mais il est préparer a aider Israel…… il est pas facile a suivre mais je l’appui si il veut aider Israel

    6. sergeb

      Et bien c’est fait et la Russie n’a effectivement pas bougée.
      Le contraire m’aurait étonné car si la Russie n’approuvait pas cette résolution, elle se trahissait car elle est a la source de la création de ce peuple inventé. Le double jeu fait parti de leur politique eux pas plus que les USA n’ont d’amis VÉRITABLES mais des INTÉRÊTS, les deux veulent la même chose soit la DOMINATION et il est rare que deux DOMINATEURS
      PARTAGE, Il y en a UN DE TROP.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *