toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats de Berlin et Nice : où l’exportation en Europe des méthodes terroristes palestiniennes


Attentats de Berlin et Nice : où l’exportation en Europe des méthodes terroristes palestiniennes

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé lundi que le massacre du marché de Noël de Berlin était une attaque terroriste, l’Europe a de nouveau été secouée par un assaillant qui a utilisé la méthode des  terroristes palestiniens du véhicule bélier.

Au moins douze personnes sont mortes dans l’attaque contre le marché de Noël de Breitscheidplatz à Berlin, lundi 19 décembre. Les autorités cherchent toujours à déterminer précisément l’identité de l’auteur de l’acte, qualifié d’attentat terroriste par la chancelière allemande, Angela Merkel.

Le seul suspect, un ressortissant pakistanais un temps suspecté d’être le chauffeur du camion par la police, a été remis en liberté mardi soir. Dans la soirée également, l’organisation djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat.

Peu après 20 heures, lundi, un camion de 38 tonnes de marque Scania a foncé sur le marché de Noël de Breitscheidplatz, un quartier touristique situé à l’ouest de la capitale allemande. Le conducteur du poids lourd a roulé sur un trottoir bordé de chalets, où se trouvaient de nombreuses personnes, qu’il a délibérément visées en conduisant son véhicule.

L’attaque a été qualifiée mardi par la chancelière allemande, Angela Merkel, d’« attentat terroriste » ; la police avait estimé un peu plus tôt que le chauffeur avait visé « intentionnellement » la foule.

L’incident est un copié collé de l’attentat de  Nice commis en France en Juillet dernier dans lequel un ressortissant tunisien âgé de 31 ans avait utilisé un camion de fret renversant une foule de gens célébrant le 14 juillet, tuant 85 personnes et en blessant 434.

Le Daily Mail a rapporté qu’une «énorme cache d’armes à feu , des grenades et des «armes plus importantes» ont été retrouvés plus tard dans le camion. »Le journal a cité des témoins disant qu’après avoir parcouru la foule, le tireur a sauté du camion et a ouvert le feu avant d’être abattu près de la scène du crime.

Depuis plusieurs années maintenant, les terroristes palestiniens utilisent régulièrement cette même stratégie mortelle qui est l’attaque au véhicule bélier en s’en prenant à des piétons pour ensuite tenter de poursuivre leurs assauts avec des coups de couteau où des coups de feu.

Récapitulatif

Trente attaques utilisant des véhicules ont été menées, le plus souvent en Judée et Samarie, depuis octobre 2015, obligeant les autorités à prendre des mesures spécifiques pour sécuriser les lieux les plus exposés.

La semaine dernière, une femme palestinienne a tenté une attaque à la voiture-bélier contre les forces de sécurité israéliennes à un point de contrôle en Judée et Samarie.

En Octobre, trois officiers israéliens ont été blessés quand un terroriste palestinien a utilisé sa voiture  pour leur rentrer dedans avant d’être abattu.

Les Palestiniens utilisent cette tactique sanglante depuis au moins huit ans, les assaillants utilisant parfois des véhicules lourds comme des tracteurs.

Dès Juillet 2008, un terroriste palestinien conduisait un gros véhicule de construction avant de rentrer dans les voitures et les piétons dans le centre de Jérusalem, tuant trois personnes et en blessant plus de 40.

Trois semaines plus tard, un conducteur de tracteur palestinien est rentré volontairement en collision dans un bus public israélien et cinq voitures, blessant 15 personnes.

Deux mois plus tard, un Palestinien de Jérusalem- Est a délibérément conduit sa BMW dans une foule à Jérusalem , près de la vieille ville, blessant 17 personnes.

En Août 2014, un Palestinien conduisant un tracteur est rentré dans un bus dans le centre de Jérusalem, blessant six victimes.

La voiture est une arme imprévisible. Tel est le constat fait depuis longtemps par les services de sécurité israéliens. Dans sa longue expérience des attentats palestiniens, l’Etat hébreu a souvent été confronté à l’utilisation de véhicules, notamment de voitures béliers, mais aussi de tracteur et de bulldozer . La voiture classique, banale, familiale, indétectable, est la plus employée. Ce fut le cas par exemple à l’automne 2014, puis à nouveau à compter du 1er octobre 2015, début d’une escalade de violences.

Depuis cette date, selon le Shin Bet (service de sécurité intérieur), il y a eu plus de 300 attaques et tentatives d’attaques, dont 180 au couteau, plus de 90 par balles et 30 par l’usage de voiture bélier, le plus souvent dans ce dernier registre contre des militaires en Judée et Samarie. Trente-quatre Israéliens et plus de 210 assaillants et terroristes Palestiniens ont été tués en neuf mois.

Malgré des moyens humains et technologiques considérables, préventifs et répressifs, il est impossible d’empêcher des initiatives individuelles, décidées par de jeunes Palestiniens souvent sans antécédents.

Jo Golan pour Europe Israël





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Attentats de Berlin et Nice : où l’exportation en Europe des méthodes terroristes palestiniennes

    1. Zayith

      La question que je me pose : Pourquoi, suite à l’expérience de Nice, n’a-t-on pas pris des mesures pour empêcher toute intrusion d’un véhicule dans cette rue avec des plots métalliques par exemple ? Négligence ou orgueil ?

    2. alauda

      @Zayith,

      Parce que, selon une intervenante sur BFM TV, les Allemands trouvaient des explications aux attentats en France ou en Belgique sans mesurer qu’ils pouvaient être eux-mêmes l’objet des mêmes attaques.

    3. alauda

      Le mode opératoire n’est pas totalement un copié collé de l’attentat de Nice. Le terroriste a pris la place et la vie du chauffeur dans le camion. A Nice, c’était un camion de location.

    4. Aline1

      Le discours de Mme Merkel, un tantinet triste (le minimum) m’a tout de même outrée –

      Elle nous apprend tranquillement que ce sont des terroristes – Je n’ai pas entendu un mot sur les victimes.

      Et je ne pense pas que cela va la hanter et qu’elle changera sa politique pour autant.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *