toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Mossoul : l’Etat islamique fabrique des drones chargés d’explosifs pour commettre des attaques


[Vidéo] Mossoul : l’Etat islamique fabrique des drones chargés d’explosifs pour commettre des attaques

Le groupe djihadiste s’est approprié les drones télécommandés, voire en fabrique lui-même, pour les charger d’explosifs et commettre des attaques. Faut-il en avoir peur ?

Mossoul, ville au nord de l’Irak, est le théâtre depuis plus d’un mois de violents affrontements entre les forces irakiennes et le groupe Etat islamique (dit « Daech »). Et pour défendre leurs derniers fiefs, les djihadistes se dotent d’une nouvelle arme : le drone explosif.

La semaine dernière, un petit drone télécommandé a survolé les forces irakiennes à Mossoul, avant de lâcher une grenade à fragmentation, rapporte l’AFP. Cette dernière a explosé en touchant le toit du bâtiment où s’étaient refugiés les soldats.

Pas de blessé. Mais cette attaque témoigne de l’intérêt grandissant de Daech pour les drones armés. « Nous avons recensé trois incidents » de ce type, a indiqué à l’agence le lieutenant-colonel Hussein Moayyad. Un atelier de confection de drones a même été découvert dans la ville, comme l’illustre un reportage de la BBC :

Faut-il voir dans ces drones « fait maison » et qui transportent des explosifs, un nouveau risque d’attentat pour la France ?

« Daech développe une forme de drone armé »

L’utilisation des drones par l’EI remonte à début 2014. L’organisation djihadiste filme sa propagande avec des appareils volants télécommandés, de type DJI Phantom, qui s’achètent librement à la Fnac ou sur Amazon. L’objet devient ensuite tactique, et se voit utilisé comme outil de reconnaissance, permettant de visualiser l’avancée des militaires. Voire de régler l’artillerie.

C’est fin 2015 que germe l’idée de l’utiliser comme arme. En novembre 2015, les services de renseignements français interceptent des conversations des djihadistes : les drones y sont évoqués comme « outils » dans la préparation d’attaques terroristes, s’inspirant de l’utilisation faite par le Hezbollah depuis 2004.

En février dernier, les experts de l’ONG Conflict Armament Research (CAR) ont découvert un premier atelier de confection au cœur de Ramadi (à 120 km de Bagdad). Ils y ont déniché un fuselage en contre-plaqué de 75 cm de long sur 60 cm de large, des ailes en mousse de polystyrène extrudé (utilisé dans les panneaux isolants), des caméras et des capteurs gyroscopes permettant de contrôler l’appareil en vol. En somme, tous les éléments nécessaires à la confection d’un drone, si ce n’est le système de propulsion.

Le tout accompagné d’une charge explosive de 370g, extraite d’un missile sol-air. Composée à 74% de RDX (l’un des explosifs militaires les plus puissants), cette charge « suggère que les forces de Daech tentent de développer une forme de drone armé », résume alors le CAR dans un rapport.

Source

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “[Vidéo] Mossoul : l’Etat islamique fabrique des drones chargés d’explosifs pour commettre des attaques

    1. Aline1

      Je que cela m’inspire, c’est qu’ils ne manquent pas de finances et continuent à pouvoir nuire d’une façon ou d’une autre.

      Avec ces drones ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *