toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[vidéo] L’alliance stratégique avec l’islam radical est un pilier du gouvernement français


[vidéo] L’alliance stratégique avec l’islam radical est un pilier du gouvernement français

Ardission acceuille sur son plateau le Juge Trévic et le politologue Alexandre Delvalle. La conclusion est sans appel, les gouvernements français depuis des décennies jouent un double jeu.

Les origines du Djihadisme remonte à la guerre froide avec la l’empire Soviétique. L’OTAN avait élaboré la Muslims belt; il fallait empêcher la Russie d’accéder aux mères chaudes par la constitution d’une chaîne d’états si possible Islamistes radicaux. Après la chute de l’URSS, cette stratégie a été continuée en Bosnie, au Kosovo, en Irak où on a démantelé un état laïque au profit d’Islamistes à la fois chiites et sunnites, on a continué ça en Libye.

Quand aux frères musulmans qui ont été sponsorisés pratiquement par tous les états occidentaux à l’exception d’Israel qui le combat à Gaza notamment.

Axel Rehouv pour europe-israel.org





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “[vidéo] L’alliance stratégique avec l’islam radical est un pilier du gouvernement français

    1. alauda

      Au début, le juge Trévidic souligne l’absence de solution à court terme, comme si à long terme on en avait une !!!
      Comment on peut éviter, s’interroge Ardisson, que la prochaine génération se radicalise ? Réponse : en expliquant aux jeunes de 12 ou 13 ans qui ont, selon lui, « l’esprit ouvert », les dangers du fondamentalisme et de la violence…

      Ben voyons ! comme si le problème du harcèlement scolaire, sous ses formes physique, verbale, morale, qui se prolonge aujourd’hui dans le monde virtuel et auquel se confrontent tous les pays occidentaux, ne montrait pas les limites des solutions éducatives face à la seule violence… Les instituteurs de jadis tapaient sur les doigts et tiraient les oreilles, cela faisait assez mal et assez peur pour contraindre la majorité des enfants turbulents à rentrer dans le rang. Puis, à la faveur des pédagogies nouvelles, on a éradiqué le pouvoir de police usant de la force dans les écoles, pour ne garder que les outils rhétoriques de la persuasion, assortis de quelques mesures spécifiques comme les punitions, les heures de colle pour le tout venant, les commissions éducatives et le conseil de discipline plus exceptionnellement. Ceci dit, la violence reste une donnée anthropologique avec laquelle chacun se débrouille comme il peut. Cela commence dès le bac à sable. On s’y dispute comme chien et chat. Toute l’éducation vise à canaliser les rivalités de fratries, avant de se coltiner les rivalités de communautés.

      Le fondamentalisme, lui, est une donnée culturelle qui s’appuie sur un récit fondateur, figé dans une lecture littéraliste, censé servir de ciment à une communauté et prétendant régir les rapports de ses adeptes avec les autres communautés. La patate chaude est beaucoup plus compliquée à maîtriser. Suffit de voir ce qui se passe à l’UNESCO qui nie l’histoire et la science archéologique dans ses décisions, pour mesurer la complexité de la tâche.

    2. Salmon

      vous avez raison Alauda les gosses de 12 13 ans sont incapables de remettre en cause le narratif dans lequel ils sont nés.

      d’autant plus qu’aucune mosquées salafiste n’est fermée , l’éducation de l’islam et de l’arabe à l’école ne va pas arranger les choses

    3. Jacques B.

      Propos très clairs et très forts dans cette vidéo ; même Ardisson qui traite de façon à peine voilée Hollande et Valls de traîtres à la France, bravo !!

      Il faut absolument que nos compatriotes sachent ces choses, c’est gravissime, et c’est gravissime de ne pas le savoir à l’ère d’internet et malgré la désinformation massive des médias COLLABOS.

      Bravo Ardisson, bravo Del Valle de faire votre boulot.

      Et vivement le jour où les traîtres seront jugés, et où les islamistes seront jetés dehors sans états d’âme.
      La France, on l’aime ou on la quitte !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *